Archives de Tag: extrême-droite

Brexit or not Brexit, à la classe ouvrière de payer !

En Grande-Bretagne, des politiciens nationalistes ont pu faire croire que le « Brexit » pouvait améliorer un tant soin peu le sort des classes populaires ils se sont rétractés plus vite encore qu’un candidat PS élu pour faire « moins pire que Sarkozy ». Ainsi, Nigel Farage, sorte de Le Pen britannique, avait promis : « Le Royaume-Uni envoie chaque semaine plus de 350 millions de livres chaque semaine à l’UE, nous allons rediriger cette somme vers le système de santé publique (National Health Service). » Un argument qui ne peut que peser dans un pays où les hôpitaux publics sont ravagés par l’austérité. A peine les résultats connus, le même Nigel Farge parle d’une « erreur » et que si des gens ont voté pour le Brexit sur la base de cet argument c’est « qu’ils se sont trompés ».

Décidément, ce Brexit n’apportera pas le moindre pound dans les poches des prolétaires britanniques… et les politiciens nationalistes, d’un côté comme de l’autre de la Manche, font partie des pires ennemis de la classe ouvrière !

Islamiste ou nationaliste, en finir avec tous les terrorismes !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Début juin, un militant de l’extrême-droite française a été interpellé avec un véritable arsenal militaire à la frontière ukrainienne en vue de perpétrer des attentats terroristes en France. Le 9 juin, un double attentat fait 22 morts à Bagdad. Le 12 juin, un massacre homophobe revendiqué par Daesh fait cinquante morts en Floride. Le 13 juin, un couple de policier est sauvagement assassiné dans les Yvelines et Daesh revendique le meurtre. Le 16 juin, c’est la députée travailliste Jo Cox qui est tuée en Grande-Bretagne par un militant nationaliste au cri de « Britain First »…

human

Que ces exactions terroristes soient revendiquées par l’extrême-droite islamiste ou par l’extrême-droite nationaliste, que ce soit le massacre de l’Ile d’Utoya ou celui du Bataclan, c’est la même haine de l’humanité qui se trouve derrière ces attentats, une haine qui vise à tuer pour mieux diviser les êtres humains selon des critères subjectifs d’appartenance religieuse, nationale, raciale ou ethnique.

Lire la suite

Nottingham : En mémoire de Jo Cox, assassinée par l’extrême-droite

Ce samedi, un rassemblement était organisé à Nottingham en mémoire de Jo Cox, députée travailliste assassinée ce 16 juin par un terroriste d’extrême-droite. L’assassin a hurlé « Britain First » (« La Grande-Bretagne d’abord ! ») au moment de son crime. Il est important de souligner, outre sa position sur l’Union Européenne, que Jo Cox était aussi connue pour son engagement en faveur des réfugiés et qu’une autre députée travailliste, Rachael Maskell, elle-aussi engagée en faveur des réfugiés, a reçu des menaces de mort ce 15 juin sur la page facebook des néo-nazis de « Notts Casual Infidels », qui s’étaient d’ailleurs félicités du meurtre de Jo Cox.

Nott2 Lire la suite

Croatie: les rescapés des camps dénoncent la fascisation de la société

RTBF, 22 avril 2016 :

La Croatie commémorait ce vendredi la libération du camp de concentration de Jasenovac où des dizaines de milliers de Serbes, de Roms et de Juifs trouvèrent la mort pendant la Seconde Guerre mondiale. Mais cette année, les cérémonies ont été boycottées par les associations de victimes et d’anciens combattants yougoslaves pour dénoncer la dérive fasciste de la société croate, encouragée selon elles par le gouvernement conservateur.

Comme chaque année, Nadir Dedić et sa femme Fatima sont venus à Jasenovac. Les deux octogénaires sont les derniers rescapés du camp de concentration issus de la communauté tzigane.

Lire la suite

Lutter contre la loi El Khomri c’est bien, raconter des conneries ça craint

L’extrême-droite à la manœuvre pour nous diviser face à la Loi El Khomri !

Plusieurs structures syndicales ont reçu en spam un mail annonçant « Loi El Khomri, la fin de nos origines chrétiennes » et selon lequel cette loi anti-ouvrière prévoirait « la suppression des jours fériés liés à la religion chrétienne », ce qui serait applaudi par « l’Observatoire National du Culte Musulman ». Aucune organisation syndicale, aucun groupe politique se réclamant de la classe ouvrière n’en a parlé… et pour cause puisque c’est faux ! Par contre, bien des sites d’extrême-droite colportent également cette fausse information.

francaisimmigres-copie-1

Raconter des conneries ça craint toujours. Mais là, il ne s’agit pas d’une erreur, mais bien d’une campagne orchestrée par l’extrême-droite, avec sa rhétorique bien connue visant à diviser les travailleurs. Notons d’ailleurs que l’organisation citée, « l’Observatoire National du Culte Musulman », n’existe tout simplement pas ! Le but de ces mensonges c’est de diviser la classe ouvrière sur la base de l’appartenance religieuse ou de la supposée appartenance religieuse. Pour obtenir le retrait de la loi El Khomri, nous, travailleuses et travailleurs, devons au contraire être plus que jamais unis, et rejeter toutes les tentatives de divisions des racistes et des nationalistes.

Lire la suite

Bourgogne / Franche Comté : Le PS ouvre les portes des lycées aux racistes du FN

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Au deuxième tour, le PS, à quelques voix près, est arrivé en tête en Bourgogne-Franche Comté. Toute sa campagne se basait sur l’argument du barrage au Front National. Et pourtant, des voix d’élus PS se sont mêlés à celles du FN pour permettre au parti d’extrême-droite raciste et xénophobe, d’être présent dans les conseils d’administration des lycées gérés par la collectivité.

racismstop

C’est ainsi que le FN, dont l’idéologie est fondée sur l’inégalité en fonction des nationalités, des origines, des religions, des couleurs de peau ou des sexes, va siéger dans les conseils d’administration des lycées où il bénéficiera d’une tribune pour propager ses idées répugnantes.

Lire la suite

Liens entre l’extrême-droite obscurantiste et l’extrême-droite raciste

Ouest-France, 15 décembre 2015 :

Un couple soupçonné d’avoir fourni des armes à Amedy Coulibaly a été interpellé mardi. Il s’agit de Claude Hermant et de sa femme, figures de l’extrême-droite identitaire.

Claude Hermant, à gauche, au côté de Serge Ayoub, leader d’extrême droite parisien dans l’ex-Maison flamande de Lambersart en 2011.

Un homme et une femme soupçonnés d’avoir fourni des armes à Amedy Coulibaly, qui a tué une policière et quatre juifs à Montrouge (Hauts-de-Seine) et Paris en janvier dernier, devaient être interpellés mardi, a-t-on appris de source judiciaire.

Lire la suite