Archives de Tag: racisme

Les assassins et les charognards

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Comme après les attentats de novembre à Paris, les victimes du carnage de Nice ne sont pas encore enterrées que l’on entend les charognards racistes chercher à attiser les haines. Quel que soit le contexte, le racisme est toujours une honte pour l’humanité. Cette propagande de charognards xénophobes est particulièrement répugnante après le carnage, où parmi les victimes, on trouve des personnes de différentes confessions, origines et nationalités. Parmi les victimes du massacre commis à Nice, on trouve des habitants de l’agglomération de Nice et des touristes, des personnes originaires de la région, de Paris, d’Allemagne, de Saône-et-Loire, de Russie, de Grenoble, de Belgique, d’Ukraine ou du Maghreb, des musulmans, des chrétiens, des juifs et des athées, bref des femmes, des hommes et des enfants qui, simplement, revenaient d’un feu d’artifice du 14 juillet, et qui ont été tués parce que le but était de tuer un maximum de personnes en un minimum de temps.

Les charognards de l’extrême-droite raciste ne valent pas mieux que les fanatiques obscurantistes. Ils partagent la même vision d’un apartheid mondial, d’une division des êtres humains selon leurs couleurs de peau, origines, croyances ou nationalités. Les uns comme les autres se sont déjà rendus coupables ces dernières années, au nom de leurs idéologies réactionnaires étriqués, de massacres que ce soit à Paris, à Utoya, à Bagdad à Charleston ou ailleurs.

Lire la suite

Publicités

Italie : Un réfugié assassiné

Emmanuel Chidi Namdi et sa compagne Chimiary se promenaient dans les rues de Paolo Calcinora, petite ville d’Italie, mardi 5 juillet. Tous deux avaient fuit les fanatiques obscurantistes de Boko Haram au Nigeria. Pour aller en Europe, Emmanuel et Chimiary sont passés par la Libye avant de traverser la Méditerranée. Leur périple, du Nigeria à l’Italie, a duré huit mois. Fuyant les guerres, Emmanuel et Chimiary espéraient trouver la paix en Europe.

Emmanuel-Chidi-Namdi-and-Girlfriend-600x337

Ce mardi, ils ont fait face à d’autres fanatiques, racistes et nationalistes, qui les ont agressés et insultés. Emmanuel a été roué de coups puis cogné à coups de barre de ver par un des néo-nazis. Grièvement blessé, il a été hospitalisé. Il est mort des suites de ses blessures ce mercredi à l’hôpital.

Lire la suite

Violences sexuelles, mépris de classe et racisme à Chevigny-Saint-Sauveur (Côte-d’Or)

L’Express, 25 juin 2016 :

La lingère d’une commune de la banlieue de Dijon a été reconnue victime d’agressions sexuelles par son maire, mais elle est toujours hospitalisée pour dépression, contrainte de quitter sa ville.

Une double peine. Maïssa* a été victime d’agressions sexuelles par son employeur, le maire LR de la commune, Michel Rotger, 66 ans. Si l’homme a été condamné par la justice début juin, c’est elle qui est bannie de la ville. En arrêt maladie depuis le 30 janvier 2014, date de la dernière agression sexuelle devant témoins, la veille de son dépôt de plainte, cette lingère d’une cantine communale a fini par accepter son « exfiltration » dans un hôpital psychiatrique de Dijon en janvier 2016. « J’étais enfermée chez moi comme dans une prison », confie-t-elle. En raison de la violente hostilité contre elle, Maïssa ne pouvait plus sortir dans les rues de Chevigny-Saint-Sauveur, commune de 10 000 habitants dans la banlieue est de Dijon où elle réside depuis dix-huit ans.

Lire la suite

Croatie: les rescapés des camps dénoncent la fascisation de la société

RTBF, 22 avril 2016 :

La Croatie commémorait ce vendredi la libération du camp de concentration de Jasenovac où des dizaines de milliers de Serbes, de Roms et de Juifs trouvèrent la mort pendant la Seconde Guerre mondiale. Mais cette année, les cérémonies ont été boycottées par les associations de victimes et d’anciens combattants yougoslaves pour dénoncer la dérive fasciste de la société croate, encouragée selon elles par le gouvernement conservateur.

Comme chaque année, Nadir Dedić et sa femme Fatima sont venus à Jasenovac. Les deux octogénaires sont les derniers rescapés du camp de concentration issus de la communauté tzigane.

Lire la suite

Attaque raciste à Zagreb – la bombe contre une crèche accueillant les enfants rroms

Une crèche accueillant les enfants rroms, partageant un immeuble avec les bureaux de l’association des rroms de Croatie, a été la cible d’une attaque à la bombe cette nuit à Zagreb.

Aucune victime n’est heureusement à signaler. L’engin explosif a fait d’énormes dégâts dans le bâtiment partiellement detruit ainsi que plusieurs vehicules stationnés devant la crèches, selon les collectifs antifascistes de Zagreb et les médias.

image

Lire la suite

Lutter contre la loi El Khomri c’est bien, raconter des conneries ça craint

L’extrême-droite à la manœuvre pour nous diviser face à la Loi El Khomri !

Plusieurs structures syndicales ont reçu en spam un mail annonçant « Loi El Khomri, la fin de nos origines chrétiennes » et selon lequel cette loi anti-ouvrière prévoirait « la suppression des jours fériés liés à la religion chrétienne », ce qui serait applaudi par « l’Observatoire National du Culte Musulman ». Aucune organisation syndicale, aucun groupe politique se réclamant de la classe ouvrière n’en a parlé… et pour cause puisque c’est faux ! Par contre, bien des sites d’extrême-droite colportent également cette fausse information.

francaisimmigres-copie-1

Raconter des conneries ça craint toujours. Mais là, il ne s’agit pas d’une erreur, mais bien d’une campagne orchestrée par l’extrême-droite, avec sa rhétorique bien connue visant à diviser les travailleurs. Notons d’ailleurs que l’organisation citée, « l’Observatoire National du Culte Musulman », n’existe tout simplement pas ! Le but de ces mensonges c’est de diviser la classe ouvrière sur la base de l’appartenance religieuse ou de la supposée appartenance religieuse. Pour obtenir le retrait de la loi El Khomri, nous, travailleuses et travailleurs, devons au contraire être plus que jamais unis, et rejeter toutes les tentatives de divisions des racistes et des nationalistes.

Lire la suite

Le problème c’est le racisme, pas la Corse

Article de Communisme-Ouvrier n°61, janvier 2016, bulletin de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Le 25 décembre à Ajaccio, 200 à 300 personnes sont parties en hurlant des slogans racistes (« Arabi Fora », « On est chez nous », « Il faut les tuer ») vers le quartier des Jardins de l’Empereur, terrorisant les habitants. Une salle de prière musulmane du quartier et un restaurant kebab ont été saccagés, des portes d’immeubles, des boîtes aux lettres et des véhicules ont été cassés, des individus sont entrés dans les cages d’escaliers pour cogner, et c’est heureux que personne n’ait été blessé… De nouvelles manifestations avec des slogans xénophobes ont eu lieu les 26 et 27 décembre vers le même quartier.

Il convient tout d’abord de refuser les discours visant à « justifier » ces violences racistes par l’agression de pompiers. En quoi une poignée de voyous justifierait-elle qu’on terrorise les 1 700 habitants d’un quartier ? Quel rapport avec la salle de prière musulmane, le restaurant kebab ou les deux femmes qui se trouvaient dans une voiture lorsqu’une pierre a brisé le pare-brise ? Plusieurs témoignages confirment que, le 25 décembre, des militants de l’extrême-droite raciste étaient au rassemblement de soutien aux pompiers agressés pour attirer une partie des manifestants (moins de la moitié) vers les Jardins de l’Empereur. Il ne s’agit pas, contrairement à ce qu’ont pu titrer des journaux, de « dérapages », mais bien d’un déferlement de violences racistes.

Lire la suite