Archives quotidiennes : 23/01/2016

Plusieurs milliers de manifestants en soutien aux migrant-es à Calais

Aujourd’hui, samedi 23 janvier, plusieurs milliers de personnes, des migrant-es et des gens solidaires, ont manifesté à Calais contre la fermeture des frontières, la politique anti-migratoire de la France, de Grande Bretagne et de l’UE , contre les conditions déplorables dans les jungles à Calais et ailleurs…

image

Lire la suite

Grève mardi à la raffinerie de Mohammedia pour l’emploi

Tel Quel, 23 janvier 2016 :

Les employés de la raffinerie de Mohammedia affiliés aux trois centrales syndicales CDT, UMT et FDT prévoient d’organiser le 26 janvier une grève pour protester contre la précarité de leur situation professionnelle, à cause notamment de la cessation d’activité de Samir depuis le 5 août dernier.

Si l’avenir de la Samir est incertain, celui de ses employés l’est encore plus. Les employés de la raffinerie de Mohammedia affiliés aux trois centrales syndicales CDT, UMT et FDT prévoient d’organiser mardi 25 janvier prochain une grève pour protester contre la précarité de leur situation professionnelle, à cause notamment de la cessation d’activité de Samir depuis le 5 août dernier.

Lire la suite

Relaxe pour les 9 mineurs de Bafqh (Province de Yazd, Iran)

Aux organisations ouvrières et syndicales du monde entier, soutenez la campagne pour l’arrêt des poursuite à l’encontre de 9 mineurs de Bafqh

9 mineurs de Bafqh (Province de Yazd), qui se sont mis en grève l’été 2014, ont été convoqués par le tribunal le 17 janvier et ont été jugés. Le système judiciaire de la République Islamique n’a pas pu prononcer de jugement par crainte de protestations des 5000 travailleurs de cette mine, et un autre procès est prévu début février. Nous avons annoncé une campagne à ce sujet pour l’arrêt des poursuites.

mineuIran

Pour rappel, 5000 mineurs de Bafqh sont entrés en grève à deux reprises, d’abord pendant 39 jours puis pendant 15 jours. Leur mouvement était lié à la vente d’actions de la compagnie qui aurait été suivie de licenciements ainsi qu’une plateforme de 16 revendications immédiates dont des hausses de salaire, l’amélioration de la sécurité dans les lieux de travail et l’embauche des travailleurs sous contrats précaires.

Lire la suite

Etat d’urgence contre les chômeurs

Article publié par l’Initiative Communiste-Ouvrière :

A l’heure où les chômeurs sont déjà quasiment rendus responsables du chômage, subissant contrôles et sanctions, et où les agences Pôle Emploi ne seront bientôt plus ouvertes les après-midi au public, François Hollande a dévoilé le 18 janvier dernier, lors de ces vœux au Conseil économique, social et environnemental (CESE), un ensemble de pistes visant à « lutter contre le chômage ».

Ainsi, l’exécutif s’engage à « exonérer » les PME jusqu’à 250 salariés de cotisations sociales pour les personnes embauchées à un salaire proche du smic. Concrètement, l’Etat prendra à son compte la totalité des prélèvements (2 000 euros) pour tout recrutement de salarié payé entre 1 et 1,3 smic en CDI ou CDD de 6 mois. Cela revient à inciter l’embauche à bas salaire, alors que le salaire minimum ne suffit déjà plus aujourd’hui à boucler les fins de mois pour des millions de familles !

Lire la suite

Après la balle dans le dos d’Amine, la légifération du « permis de tuer » sur le dos de justice

Article publié par l’Initiative Communiste-Ouvrière :

« Je commençais à y croire, moi aussi » – répond le représentant du ministère public, Loïc Pageot visiblement ému à Amal Bentounsi, soeur d’Amine après l’annonce du jugement. « Je suis désolé Madame. » (Propos recueillis par « l’Humanité »)

Et pour y croire comme pour en être désolé, l’avocat général a toutes les raisons du monde. La mise en lumière des mensonges d’autres policiers (qui n’ont d’ailleurs jamais eu de sanctions disciplinaires) pour couvrir leur collègue Damien Saboundjian, le policier qui a abattu de dos Amine Bentounsi ce 21 avril 2012, les témoignages (que la police dans un premier temps ne voulaient pas recueillir) attestant qu’Amine est tombé sous les balles bien face à la terre, et d’autres indices, ont été suffisamment clairs pour que le représentant du ministère public ne croit pas en thèse de « légitime défense », plaide « homicide » et demande 5 ans de prison avec sursis et la destitution du policier de ses fonctions avec l’interdiction de les exercer. Les juges en ont décidé autrement.

Lire la suite

Tunisie : la contestation sociale s’amplifie

France TV Info, 22 janvier 2016 :

Les images de la ville de Sidi Bouzid le 21 janvier, en rappellent d’autres. Des manifestations dans les rues, des affrontements avec la police… c’est d’ici, mais aussi de Kasserine, dans le centre de la Tunisie, qu’était partie la contestation en 2010. Elle repart d’ici aussi, après la mort d’un chômeur samedi dernier. Cinq ans après, les raisons de la colère n’ont pas changé : trop de chômage (30% chez les jeunes) et trop d’inégalités. « Que le gouvernement nous donne du boulot, en cinq ans rien n’a changé », s’insurge un jeune manifestant.

Sidi Bouzid,21 janvier :

Lire la suite

Côte d’Ivoire : Répression des travailleurs du complexe sucrier de Ferké

Connexion Ivoirienne, 22 janvier 2016 :

Un agent de la société sucrière SUCAF a été tué vendredi par balle et trois autres blessés lors d’une manifestation dispersée par la gendarmerie de Ferkessédougou (nord ivoirien, à environ 650 km d’Abidjan), a-t-on appris de sources internes.

Cet agent de la Sucrerie africaine, SUCAF a été tué suite à un affrontement entre la gendarmerie et les manifestants qui exigeaient la libération de deux des leurs, interpellés lors d’un rassemblement.

Lire la suite