Archives de Tag: Yazd

Relaxe pour les 9 mineurs de Bafqh (Province de Yazd, Iran)

Aux organisations ouvrières et syndicales du monde entier, soutenez la campagne pour l’arrêt des poursuite à l’encontre de 9 mineurs de Bafqh

9 mineurs de Bafqh (Province de Yazd), qui se sont mis en grève l’été 2014, ont été convoqués par le tribunal le 17 janvier et ont été jugés. Le système judiciaire de la République Islamique n’a pas pu prononcer de jugement par crainte de protestations des 5000 travailleurs de cette mine, et un autre procès est prévu début février. Nous avons annoncé une campagne à ce sujet pour l’arrêt des poursuites.

mineuIran

Pour rappel, 5000 mineurs de Bafqh sont entrés en grève à deux reprises, d’abord pendant 39 jours puis pendant 15 jours. Leur mouvement était lié à la vente d’actions de la compagnie qui aurait été suivie de licenciements ainsi qu’une plateforme de 16 revendications immédiates dont des hausses de salaire, l’amélioration de la sécurité dans les lieux de travail et l’embauche des travailleurs sous contrats précaires.

Lire la suite

Publicités

Iran : Les enseignants toujours en lutte

Les enseignants d’Iran continuent leur lutte pour un salaire supérieur au seuil de pauvreté. Ainsi, selon les rapports du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran (PCOI), de nouvelles manifestations ont eu lieu samedi 14 mars comme à Chiraz, Yazd et Kermanshah.

profs_iran

Ainsi, à Yazd, environ un millier d’enseignants se sont rassemblés pour manifester. A Chiraz, la manifestation devant le gouverneur de la ville a également rassemblé un millier de personnes. Dans cette ville, les enseignants ont refusé une rencontre avec le gouverneur adjoint et exigé une entrevue avec le gouverneur lui-même, ce qui a été obtenu.

Lire la suite

Victoire des mineurs de Bafgh en Iran

Le 19 août, neuf mineurs de Bafgh dans la province de Yazd ont été arrêtés pour avoir participé à une grève de 40 jours plus tôt dans l’année. 5.000 mineurs se sont alors mis en grève pour exiger la libération de leurs camarades.

Yazd

Dans un communiqué daté du 4 septembre, le Parti Communiste-Ouvrier d’Iran informe que les mineurs arrêtés ont été libérés. Les travailleurs, après avoir chaleureusement accueillis leurs camarades libérés, ont repris le travail avec un sentiment de fierté. Cette grève victorieuse face à la répression est un exemple à suivre pour la classe ouvrière d’Iran.

Lire la suite

Iran : Grève et répression à la mine de Chadormalu

Les forces de sécurité ont arrêté plus de 20 travailleurs de la mine de Chadormalu dans la province de Yazd, dont le secrétaire et le président du syndicat des ouvriers, alors que les mineurs mènent depuis novembre une lutte pour les salaires.

Depuis plusieurs mois, plus de 3.000 ouvriers demandent une hausse de salaires proportionnelle à l’inflation ainsi que le paiement de leurs heures supplémentaires, impayés depuis des mois. Bahram Hassaninejad, secrétaire du syndicat, avait déjà été licencié dès les premières protestations en novembre 2013. Mais les protestations se sont intensifiées après son licenciement et sa réintégration a été ajoutée sur la liste des revendications. Ainsi, le 27 novembre, plus de 800 ouvriers se sont rassemblés et ont manifesté pour leurs salaires et la réintégration de leur camarade.

Lire la suite

Racisme du régime islamique contre les immigrés afghans en Iran

Communiqué du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, 12 juillet 2012 :

Tout en imposant la pauvreté, la misère et la répression à la population, le régime des fascistes islamistes a intensifié depuis la fin juin ses attaques racistes systématiques contre les réfugiés afghans. Avant, les enfants afghans avaient déjà l’interdiction d’aller à l’école ou d’étudier à l’université en Iran. Puis, il a été interdit aux Afghans de rester dans certaines villes ou même d’entrer dans certains parcs ! Et maintenant, une nouvelle série de lois sont imposées dans certaines provinces contre les Afghans.

Vendre du pain ou autre nourriture, ou apporter des soins médicaux aux Afghans « illégaux » est interdit. Le bureau des Affaires des Immigrés et des Nationaux à l’Etranger de la province de Fars a donné aux supermarchés, boulangeries, conducteurs de taxis et services publics le « droit » de contrôler eux-mêmes les papiers d’identité des Afghans. Dans le même temps des quartiers afghans ont été attaqués de nuit par les bandes terroristes des Pasdaran et du Basij et de nombreux Afghans ont été arrêtés, accusés d’être « illégaux ». Dans la suite de ces actions anti-afghanes, des dizaines de domiciles d’Afghans ont été incendiés dans la ville de Yazd.

Lire la suite