Côte d’Ivoire : Répression des travailleurs du complexe sucrier de Ferké

Connexion Ivoirienne, 22 janvier 2016 :

Un agent de la société sucrière SUCAF a été tué vendredi par balle et trois autres blessés lors d’une manifestation dispersée par la gendarmerie de Ferkessédougou (nord ivoirien, à environ 650 km d’Abidjan), a-t-on appris de sources internes.

Cet agent de la Sucrerie africaine, SUCAF a été tué suite à un affrontement entre la gendarmerie et les manifestants qui exigeaient la libération de deux des leurs, interpellés lors d’un rassemblement.

Les blessés ont été conduits à l’hôpital baptiste de la ville.

Depuis 15 jours, les travailleurs de la SUCAF ont entamé une grève pour s’opposer à la réduction de moitié de certains salaires catégoriels après la privatisation de quelques départements de l’unité industrielle.

Créée en 1997 à la suite du programme de restructuration et de privatisation du secteur sucrier ivoirien, la SUCAF dispose de deux unités sucrières (les sites de Ferké 1 et Ferké 2).

L’usine de Ferké 1 produit du sucre granulé blanc et du sucre en morceaux tandis que celle de Ferké 2 produit du granulé roux.

Les deux sites ont la capacité de produire annuellement 105.000 tonnes de sucre et emploient de milliers de personnes.

Une réponse à “Côte d’Ivoire : Répression des travailleurs du complexe sucrier de Ferké

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s