Le ras-le-bol des travailleurs portuaires de Dakar

France 24, 6 décembre 2012 :

Au large du port de Dakar, les cargos s’entassent et, sur les quais, ils chargent et déchargent au ralenti. Car, depuis dix jours, les employés de l’exploitant des terminaux, DP World, une entreprise de Dubaï, ont été mis à pied parce qu’ils avaient menacé de faire grève. Les travailleurs du port réclament des revalorisations salariales et plus de considération de la part de leur direction. Mais leur direction ne semble pas prête à plier.

Au cours du mois de novembre, la direction sénégalaise de Dubaï Port World aurait reproché à ses employés une baisse de productivité. Ceux-ci expliquent avoir alors fait part de leur lassitude, due selon eux à des tâches qu’ils jugent pénibles et aux journées de travail à rallonge qu’ils acceptent de faire depuis des années. Certains déposent alors un préavis de grève pour demander notamment une revalorisation salariale.

Dès le lendemain, les salariés qui menaçaient de faire grève se voient refuser l’accès au terminal. Par solidarité, près de 85 salariés de DP World décident d’arrêter le travail. Pour tenter d’éteindre le conflit, la direction aurait alors proposé d’injecter 250 000 francs CFA (164 000 euros) dans une caisse sociale commune, une proposition jugée dérisoire par les salariés. En retour, le 30 novembre, la direction décide de mettre à pied tous les salariés frondeurs pour huit jours.

La direction sénégalaise de DP World, qui n’a pas répondu aux sollicitations de FRANCE 24, affirme, dans un communiqué, que le mouvement social était « parti d’une revendication salariale mal fondée », mais qu’elle a néanmoins « tenu à privilégier la concertation, sans trop s’attarder sur le caractère illégal » de la revendication. Néanmoins, selon elle, les salariés ont refusé la discussion, la contraignant à « prendre des mesures d’ordre disciplinaire ». Elle explique également avoir fait appel à des salariés d’un autre site de DP World pour assurer un service minimum. Notre Observateur confirme l’embauche de travailleurs journaliers et déplore que la direction de DP World n’ait fait aucun geste pour faciliter la négociation.

« Nous avons fait beaucoup d’efforts depuis des années, DP World doit négocier »

Assane Diouf vit à Dakar. Il est membre du collectif des délégués du personnel de DP World qui tente de négocier avec la direction de l’entreprise :

« Les employés réclament d’abord un treizième mois. Ca serait légitime car de plus en plus de professions y ont droit au Sénégal et notre travail est très physique. Ensuite, nous voulons une couverture sociale égalitaire pour les employés de DP World car certains sont couverts à 100 % et d’autres sont obligés de régler le tiers payant et parfois ne peuvent pas se soigner. Enfin, nous voulons que les inégalités salariales pour un même poste et une même ancienneté, qui peuvent atteindre 200 000 FCFA par an, soient résorbées et nous demandons une hausse généralisée des salaires. Nous avons fait beaucoup d’efforts depuis des années, et notre secteur est stratégique pour l’économie du pays.

Peu après avoir été mis à pied par la direction, nous avons constaté la présence de travailleurs journaliers pour nous remplacer. Cette main d’œuvre est composée d’étrangers, on dit que ce sont des Indiens, des Pakistanais ou des Soudanais [l’accès au terminal est fermé, ce qui rend impossible la vérification de cette information, NDLR]. C’est scandaleux dans un pays où le chômage est déjà fort.

Ce jeudi, nous sommes convoqués à l’inspection du travail avec la direction de DP World. Nous espérons que la DRH ne fera pas comme la dernière fois, se contentant de répondre à la convocation mais refusant tout dialogue. Sans quoi, nous déciderons dans une nouvelle assemblée générale de suites à donner à notre mouvement. Mais toutes les grandes guerres se finissent toujours autour d’une table, autant se mettre à discuter tout de suite, nous y sommes prêts. »

Une réponse à “Le ras-le-bol des travailleurs portuaires de Dakar

  1. Pingback: Grève à DP World : La Direction générale licencie 50 agents | Solidarité Ouvrière

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s