Archives quotidiennes : 01/12/2012

Photos de la manifestation contre le chômage et la précarité – 1er décembre 2012, Paris

Le 1er décembre a eu lieu, à Paris, la 10ème manifestation contre le chômage et la précarité.  Le cortège de 2500 – 3000 personnes, dont les militants ICO, est parti de la place Stalingrad vers la place Clichy. Ci-dessous, les photo prises par les militants de l’Initiative Communiste-Ouvrière.

1erdecembre 031

Lire la suite

Publicités

Un millier de chômeurs et précaires ont défilé à Paris.

Un millier de chômeurs et de travailleurs précaires, selon la police, 2.500 selon les organisateurs, ont manifesté samedi à Paris, réclamant le « changement » de leur situation et une revalorisation des allocations.

Manifestation contre le chômage et la précarité le 1er décembre à Paris

Manifestation contre le chômage et la précarité le 1er décembre à Paris

A l’appel des organisations représentatives de chômeurs et de précaires (AC! APEIS, MNCP, et CGT chômeurs) les manifestants ont défilé de la place Stalingrad à la place de Clichy, certains venus en famille d’autres régions que l’Ile-de-France, notamment du Nord et de Lorraine.

Cette manifestation a lieu tous les ans depuis dix ans le premier samedi de décembre, date anniversaire de la création du RMI. Des militants d’extrême gauche (NPA, Lutte ouvrière, CNT, etc.) figuraient en fin de cortège.

« Nous attendions de voir ce que l’on avait annoncé sur le +changement c’est maintenant+ », mais « tous nos contacts, que ce soit avec les cabinets ministériels, Pôle emploi ou les autres organismes ne nous rassurent pas », ont indiqué dans une déclaration commune les quatre organisations de chômeurs.

« Nous n’en sommes plus à nous lamenter chaque mois à l’annonce de l’augmentation du chômage, nous n’en sommes plus à pleurer sur les 8 millions de personnes sous le seuil de pauvreté en France et 100 millions en Europe (…) Nous appelons à la résistance », ont affirmé ces organisations.

Lire la suite

Vidéo : Manifestation contre le chômage et la précarité à Paris, 1/12/2012.

precarite_12

Un millier de chômeurs et de travailleurs précaires, selon la police, 2.500 selon les organisateurs, ont manifesté samedi 1er décembre à Paris, réclamant le « changement » de leur situation et une revalorisation des allocations, a constaté un journaliste de l’AFP.

Vidéo : Manifestation contre le chômage et la précarité à Paris

Lannion: quarante manifestants contre la précarité.

Une quarantaine de personnes se sont rassemblées en fin de matinée devant la mairie de Lannion, en soutien aux « privés d’emploi » , à l’appel de l’association AC! Trégor et des organisations syndicales CGT et Solidaires.

1 DEC

« On a un chômage qui explose, plus de cinq millions de chômeurs en France et on n’a pas de changement de politique. La chasse aux chômeurs continue « , se sont indignés les manifestants.

http://www.letelegramme.com/local/cotes-d-armor/lannion-paimpol/ville/lannion-quarante-manifestants-soutiennent-les-prives-d-emploi-01-12-2012-1927322.php

Manifestation anti-austérité en Slovénie.

5000 manifestants se sont réunis vendredi sur la place centrale de Ljubljana en Slovénie. Ils s’opposent aux mesures d’austérité du gouvernement de centre-droit.

L’appel à manifester avait été relayé via Facebook, par un groupe dénonçant la dégradation de la situation sociale dans le pays. Le mouvement de contestation couve depuis le début du mois de novembre.

img_606X341_0112-SLOVENIA-PROTESTS-CLASHES-PM

Des heurts ont éclaté en fin de manifestation. Des pierres et des bouteilles ont été lancées contre les forces de l’ordre, blessant dix policiers.

Cette manifestation s’est déroulée à deux jours du deuxième tour des élections présidentielles. Le scrutin oppose deux candidats de centre gauche, l’actuel président et l’ancien premier ministre qui fait figure de favori.

La Slovénie, dont l‘économie dépend des exportations subit de plein fouet les effets de la crise. Le taux de chômage a atteint au mois de septembre 11,5% de la population active.

http://fr.euronews.com/2012/12/01/manifestation-anti-austerite-en-slovenie/

ArcelorMittal : déception et colère des syndicats après le compromis du gouvernement.

Au terme de plusieurs semaines de bras de fer entre ArcelorMittal qui voulait fermer les hauts fourneaux et le gouvernement qui menaçait de nationaliser l’ensemble du site pour le revendre à un mystérieux repreneur, les annonces de Jean-Marc Ayrault sur l’avenir du site mosellan ont déçu tant les syndicats que les politiques. « Nous avons le sentiment d’avoir été une nouvelle fois trahis », a déclaré vendredi soir le porte-parole de la CFDT Edouard Martin.

florange3011

A l’issue d’âpres négociations, le gouvernement a obtenu d’ArcelorMittal qu’il s’engage à préserver l’emploi à Florange (Moselle) et investisse 180 millions d’euros en cinq ans dans le site, « Il n’y aura pas de plan social à Florange. Le groupe Mittal s’est engagé à investir au moins 180 millions dans les cinq prochaines années », a déclaré Jean-Marc Ayrault vendredi soir. Il a en outre annoncé que la nationalisation des hauts-fourneaux était écartée. Une source à Matignon a précisé qu’il y aurait cependant des suppressions de postes induites par les départs à la retraite, qui se feront « au fur et à mesure » mais a assuré qu’il n’y aura ni licenciements, ni mobilités forcées.

>>> Lire : Lakshmi Mittal, maître des forges qui lamine l’emploi

Le groupe, qui souhaitait fermer la filière chaude (production d’acier brut, comprenant les hauts-fourneaux), s’est finalement engagé à « maintenir les hauts-fourneaux » de Florange « en l’état » dans l’attente de la réalisation d’un projet européen de captage et de stockage de CO2, baptisé Ulcos, a expliqué le Premier ministre. Ulcos (Ultra-Low Carbon Dioxide Steelmaking), proposé pour un des hauts-fourneaux de Florange, est un prototype de captage stockage du CO2 qui doit permettre de réduire considérablement la pollution de l’air par la fabrication de l’acier. Ce projet, dans lequel l’Etat pourrait augmenter sa participation, est en attente de financements européens prévus d’ici fin décembre.

Lire la suite

Biarritz : manifestation contre  » un colloque pour la vie « 

Ils étaient des centaines à défiler dans les rues de Biarritz ce matin pour dénoncer la tenue d’un  » colloque pour la vie « . Une opération de lobbying d’après les manifestants.

A-Paris-les-centres-IVG-sont-en-danger_mode_unePlusieurs centaines de personnes ont manifesté samedi à Biarritz contre un « Colloque international pour la Vie », organisé depuis vendredi par le diocèse local avec un financement privé américain, et qui rassemble des religieux, scientifiques et lobbies anti-avortement de divers pays, a constaté un correspondant de l’AFP.
Au moins 800 personnes, selon des estimations de la police et des manifestants, se sont rassemblées aux abords du centre de congrès le Bellevue, à l’appel d’un  » Collectif pour les libertés de choix « , regroupant une trentaine d’associations et des partis de gauche du Pays basque.
 » On ne se laissera pas voler nos droits à l’IVG, à la contraception, par une minorité contestée au sein même de l’Eglise « , a déclaré en ouverture de la manifestation Michelle Berthier, cadre du Planning familial et coordinatrice du collectif. Elle a dénoncé dans la tenue du meeting de Biarritz une  » tentative de reconquête des ultras de l’Eglise pour un retour à  » l’ordre moral « .

Lire la suite