Fin de la grève des dockers en Californie

Sur le Feu, 6 décembre 2012 :

Sur la côte Ouest des Etats-Unis, le travail a repris dans les ports jumeaux de Long Beach et de Los Angeles en Californie, qui étaient en débrayage depuis le 27 octobre.

Les travailleurs syndiqués de ce grand complexe portuaire de fret – le plus grand du pays – ont ainsi mis fin à huit jours de grève.

Accord

Le maire de Los Angeles, Antonio Villaraigosa, a annoncé qu’un accord était intervenu entre les quelques 800 employés des ports jumeaux de Long Beach et de Los Angeles et la direction.

Les travailleurs syndiqués de ces ports accusaient les responsables de vouloir délocaliser leurs emplois à l’étranger. Les représentants des affréteurs et les exploitants des terminaux ont rétorqué qu’ils cherchaient simplement à embaucher les personnes dont ils ont besoin.

Risques de délocalisation

On ignore encore les termes de l’accord conclu, notamment en ce qui concerne les employés de bureau. Mais dans un communiqué, le syndicat International Longshore and Warehouse Union a dit que celui-ci « aidera à empêcher les emplois d’être sous-traités au Texas, à Taiwan ou ailleurs ».

Parmi les employés de bureau, Sal Chavez, l’un des grévistes redoutant la délocalisation des emplois. « Les emplois disparaissent de tous les bords, quittant le pays, et personne n’agit. Quelqu’un doit aller de l’avant et dire que nous avons besoin de garder ces emplois en Amérique, que c’est là où les emplois se trouvent. Ils appartiennent à notre terminal portuaire, ils appartiennent ici », affirme Sal Chavez.

10 000 dockers

Le mouvement de grève s’est amplifié lorsque 10.000 dockers syndiqués ont rejoint les employés de bureau et ont refusé de franchir le piquet de grève pour charger et décharger les navires. Dix des 14 terminaux à conteneurs des deux ports ont finalement été immobilisés, ce qui a obligé les affréteurs à s’orienter vers d’autres ports de Californie et du Mexique.

Environ 40 pour cent des importations entrent aux Etats-Unis par les ports de Los Angeles et de Long Beach, un commerce chiffré à environ 1 milliard de dollars par jour. Ce trafic pourrait être fragilisé par l’élargissement du canal de Panama, qui sera achevé en 2014.

Importance stratégique

A ce moment-là, nombre de navires qui aujourd’hui ne peuvent pas gagner l’Atlantique pourront poursuivre leur chemin et ne seront plus contraints de débarquer leurs marchandises en Californie, signale le professeur d’économie Kristen Monaco de l’Université d’Etat de Californie.

Néanmoins, ajoute-t-elle, vu l’efficacité de ces ports, qui sont reliés au reste du pays par un vaste réseau de voies ferrées et de routes, il se pourrait qu’ils conservent leur importance stratégique.

Une réponse à “Fin de la grève des dockers en Californie

  1. Pingback: Aux Etats-Unis, 15 000 dockers menacent de se mettre en grève | Solidarité Ouvrière

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s