Bangladesh : un documentaire dénonce la maltraitance d’ouvriers mineurs

Fashion Mag, 11 février 2014 :

Des petites filles de 11 à 13 ans travaillant onze heures par jour sous les menaces à la production de vêtements. Ce sont les images chocs d’un documentaire ITV diffusé la semaine passée, outre-Manche, et dénonçant le double discours des autorités locales.

Un manager tire une jeune employée par les cheveux pour signifier son mécontentement

Alors que la législation locale autorise les mineurs à ne travailler que cinq heures par jour, l’infiltration en caméra cachée des usines de Dakha montre une réalité bien différente. Le reportage montre ainsi des jeunes filles contraintes de travailler onze heures par jour, si ce n’est plus en cas de grosses commandes. Le tout sous les insultes et brimades d’adultes lorsque le travail leur semble trop lent, et sous la menace de devoir rester la nuit entière pour tenir les délais.

Le choc outre-Manche vient surtout du fait que les uniformes BHS destinés aux écoliers britanniques soient eux-mêmes concernés. Mais la scène la plus choquante se déroule chez un fournisseur de Lee Cooper. De très jeunes filles y sont montrées, l’une traitée de « sale pute », une autre tirée par les cheveux et violemment empêchée de se rendre aux toilettes, ou encore une autre fouettée avec un jean de la marque car elle ne se tenait pas assez droite, selon son manager.

L’entreprise N Brown voit quant à elle le douteux mode de production de ses chemises Southbay dévoilé, alors même qu’elle est l’une des premières signataires du Fire and Safety Act. Accord signé par de nombreuses marques internationales pour renforcer la sécurité et la conformité des usines de production.

Un dispositif mis en place après l’effondrement meurtrier du Rana Plazza en 2013. N Brown a depuis annoncé avoir cessé toute collaboration avec le sous-traitant incriminé dans le reportage.

Le Bangladesh est l’un des premiers fournisseurs mondiaux d’habillement après la Chine. Sur les neuf premiers mois de 2013, le pays a été le deuxième fournisseur de l’Europe avec 7,2 milliards d’euros de marchandises. Sur le premier semestre 2013/2014, clos fin décembre, les exportations ont bondi de 20 %.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s