Archives quotidiennes : 23/02/2014

Chez Auchan, promo sur le licenciement !

La mère d’une caissière a malencontreusement utilisé la carte de fidélité réservée à sa fille. Résultat ? Trois euros de « préjudice» pour le magasin et mise à la porte de l’employée ! Manque de bol, cette dernière ne s’est pas laissé faire…

auchan

Ils sont bien embêtés chez Auchan. Depuis une semaine, le mastodonte de la grande distribution se contorsionne pour éteindre l’incendie médiatique autour d’une affaire de licenciement retentissante. Imaginez : une jeune caissière virée illico d’un magasin du groupe pour avoir causé, involontairement, un préjudice de… 3 euros. C’est pourtant la mésaventure arrivée à Adélaïde, une étudiante à la fac d’Amiens qui rentre tous les week-ends chez ses parents et travaillait neuf heures chaque samedi au supermarché de Péronne (Somme) pour payer ses études. Lire la suite

Publicités

Lyon. Manifestation contre l’extrême droite

Environ 700 personnes défilaient hier après-midi à Lyon contre l’extrême droite, une semaine après l’agression au couteau de deux adolescents par cinq jeunes, sympathisants pour certains du mouvement identitaire.

201402231215-full

«Pas de fachos dans nos quartiers, pas de quartier pour nos fachos» scandaient les manifestants venus notamment à l’appel du collectif 69 de vigilance contre l’extrême droite. Inquiet de voir «des membres de groupuscules fascistes» s’approprier le quartier de Saint-Jean, sur la rive droite de la Saône, le collectif déplore la «violence» et le «sentiment d’impunité» dans lequel évoluent ces nouveaux groupes.

Dans le cortège, encadré par un important déploiement de gendarmes et de CRS, les drapeaux de la CGT, du Front de Gauche, de Solidaires et de la FSU voisinaient avec les militants anarchistes, visage parfois masqué d’un foulard. À côté d’une banderole «Contre la violence de l’extrême droite – Solidarité», figurait le «Reprenons la rue» inscrit par les anarchistes sur un tissu bariolé, accompagné de slogans comme «Fascistes assassins, État complice». Lire la suite

Corée du Sud : libérez les syndicalistes, halte à la répression antisyndicale !

Campagne Labourstart :

Mardi 25 Février alors que la Présidente Park fêtera sa première année en office, la confédération syndicale sud-coréenne KCTU tiendra une « grève du peuple » à l’échelle nationale. Le slogan : « Une année du gouvernement Park, ça suffit ! ».

Durant ces douze mois, les droits syndicaux, les droits de l’homme et la démocratie ont été mis à mal. La quasi-totalité des engagements pris en public par le candidat Park pendant sa campagne électorale ont été brisées. La KCTU organise la grève avec des mouvements sociaux plus larges, y compris l’organisation des paysans, les citadins pauvres, les petits commerçants, les étudiants, les jeunes, etc. Le 25, les travailleurs et les citoyens se rassembleront dans la capitale, Séoul, et des grandes villes de chaque province afin de souligner les intérêts communs du peuple.

Lire la suite

Pour défendre l’assurance chômage, rassemblement devant le Medef !

arton13130-b10ebExtrait du tract CGT
Montreuil, 19 février 2014 – CGT,

Dans la négociation en cours, les droits des demandeurs d’emploi sont violemment attaqués : intérimaires, intermittents du spectacle, travailleurs précaires de toutes sortes, le Medef et ses acolytes veulent vous faire payer la crise et la flexibilité à outrance, en baissant ou supprimant les droits.
Mobilisons-nous toutes et tous !

Le patro­nat, emmené par le Medef, argue que les cais­ses de l’Unedic, orga­nisme gérant l‘assu­rance chô­mage, sont en défi­cit ! Ce n’est pas étonnant vue la situa­tion de l’emploi : le patro­nat a fait le choix de la flexi­bi­lité à outrance, c’est cette poli­ti­que qui cause le défi­cit ! 51 % des entrées au chô­mage sont dues à des fins de CDD et d’inté­rim, et cela coûte 8 mil­liards d’euros, les rup­tu­res conven­tion­nel­les pèsent pour 4,4 mil­liards alors que le défi­cit annuel de l’Unedic se monte à plus de 5 mil­liards d’euros : les comp­tes sont faci­les à faire.
Tout en favo­ri­sant la flexi­bi­lité à outrance, fai­sant bais­ser les salai­res, le patro­nat veut désor­mais trans­fé­rer le finan­ce­ment de la pro­tec­tion sociale aux chô­meurs eux-mêmes et à l’État : c’est cela aussi le coût du Capital que nous dénon­çons ! Il faut au contraire lutter contre la pré­ca­rité et amé­lio­rer les droits, la CGT a des pro­po­si­tions en ce sens, alors que celles du patro­nat visent à détour­ner le sens même de la pro­tec­tion sociale. Lire la suite

Images de la répression à Sao Paulo

Plus de 1.000 personnes ont manifesté samedi 22 dans les rues de Sao Paulo contre les milliards dépensés pour la coupe du monde de football alors que la population souffre des politiques d’austérité en matière de santé et d’éducation (voir l’article).

Sao0

Avec 230 interpellation, la répression a été particulièrement violente :

Sao5

Lire la suite

Mondial 2014 : Manifestation à Sao Paulo, 230 interpellations

Extraits de 20 Minutes, 23 février 2014 :

La police a dispersé avec des gaz lacrymogènes et des bombes assourdissantes un millier de manifestants qui protestaient contre les milliards dépensés pour le Mondial et la misère des services publics de base.

Des affrontements se sont poursuivis dans la soirée entre la police et des groupes de manifestants dans le centre de Sao Paulo. Le police militaire de Sao Paulo a annoncé en fin de soirée sur son compte Twitter que 230 personnes avaient été interpellées. Au moins cinq policiers ont été blessés, ainsi que deux des manifestants arrêtés, a-t-elle en outre indiqué.

Lire la suite