Archives quotidiennes : 16/02/2014

Nous nous souvenons de toi Mélissa

rom_melissa

Plus de 500 personnes se sont rassemblées ce dimanche à Bobigny pour rendre hommage à Mélisa, fillette bulgare de huit ans brûlée vive ce mercredi dans l’incendie d’un important camp de Roms, et demander la fin des bidonvilles en France.

BglpbugIAAEX-AE

Membres de la communauté Rom, parents et proches, associations, riverains et élus ont marché en silence derrière une grande banderole indiquant « Nous nous souvenons de toi Mélisa » jusqu’à l’école primaire Marie-Curie où était scolarisée la fillette. La marche emmenée par la directrice de l’école Véronique Decker a été marquée par plusieurs évanouissements et malaises des proches de la fillette. Lire la suite

Publicités

Bosnie-Herzégovine : Une révolution prolétarienne au cœur de l’Europe ?

Réunion publique en ligne de l’Initiative communiste-ouvrière :

Suite à la grève et aux luttes des travailleurs sans salaires et des ouvriers licenciés de Tuzla, c’est une explosion sociale sans précédent qui traverse la Bosnie-Herzégovine en ce mois de février 2014. La population, dans cette région qui a particulièrement souffert du nationalisme, s’unit au delà des barrières nationale et lutte contre le chômage, les privatisations, la corruption des politiciens, la misère. Dans plusieurs villes, des « plénums » de villes (l’équivalent de nos Assemblées Générales) se mettent en place et élaborent des revendications tant sociales que politiques.

Zagre3

Ainsi, les ouvriers de Tuzla revendiquent la réouverture de leurs usines ainsi que la garantie du paiement des salaires et de la protection sociale des travailleurs. A Sarajevo, les habitants demandent le doublement des pensions de retraite. A Mostar, c’est le droit à la protection sociale pour tous et en particulier pour les victimes de guerre et leurs familles qui est mis en avant. Au niveau politique, partout, la population bosnienne demande la révocation des élus corrompus, mais aussi la possibilité de vérifier les comptes des municipalités, de réviser le processus de privatisation, et même de mettre le nez dans les comptes des quelques riches qui ont profité de la guerre et des privatisations. Autre revendication essentielle pour les habitants de Bosnie-Herzégovine, la baisse du traitement des élus au niveau du salaire ouvrier moyen. Bref, il s’agit de revendiquer un « gouvernement à bon marché », selon l’expression de Marx à propos de la Commune de Paris, sous contrôle permanent de la population.

Lire la suite

Niger: un syndicaliste écroué après un entretien radio

AFP, 15 février 2014 :

Un dirigeant d’un syndicat d’enseignants, Ismaël Salifou, a été écroué vendredi à la prison civile de Niamey, après avoir accordé en janvier un entretien à la radio privée Anfani, ont indiqué samedi des sources concordantes.

« Notre camarade a été déféré hier (vendredi) à la prison civile de Niamey où il a passé sa première nuit », a indiqué à la presse Jariri Labo Saïdou, un dirigeant du Cadre permanent de réflexion et d’action des syndicats de l’enseignement (CPRASE) auquel appartient M. Salifou.

Lire la suite

Anti-systèmes ou profiteurs ?

Article de Communisme-Ouvrier n°40 (février 2014), bulletin de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Ces dernières années, le développement considérable d’internet, des réseaux sociaux et des sites de partage ont permis une prolifération effarante des thèses d’extrême droite, racistes, antisémites et négationnistes.

Profitant de la souffrance et de la frustration générées par la marasme économique capitaliste, certains opportunistes petits bourgeois jouent les pseudo contestataires de l’ordre établit ; se disent « anti-système » en trouvant des bouc émissaires ; les responsables de tout leur problèmes viendraient de quelques minorités : les Maghrébins, les Juifs, les homosexuels, les Rroms…

Lire la suite

Erevan : Les ouvriers de Nairit exigent des arriérés de salaires

Nouvelles d’Arménie, 16 février 2014 :

Les ouvriers de Nairit, une usine de produits chimiques qui fonctionne au ralenti à Erevan, ont donné au gouvernement jusqu’au 20 Février afin de leur fournir un calendrier précis de remboursement de leurs arriérés de salaires depuis 15 mois et des informations concernant l’avenir de l’entreprise. Sinon, ils menacent de reprendre leurs protestations.

Mercredi, les ouvriers de Nairit avaient déjà organisé une manifestation près du bâtiment du gouvernement. Le Ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles Armen Movsisyan leur a promis que les arriérés de salaires pendant un mois seraient remboursés bientôt. Mais il aurait été vague sur le reste des arriérés de salaires et n’a fourni aucune information précise quant à la possibilité de reprendre la production à l’usine.

Lire la suite

Vidéo de la manifestation à Podgorica

Vidéo : Manifestation devant le siège du gouvernement le samedi 15 février à Podgorica (Monténégro)