Archives quotidiennes : 20/02/2014

Saint-Etienne : Manifestation des Mory-Ducros devant la préfecture

France Bleue, 20 février 2014 :

Une trentaine de salariés de Mory Ducros ont manifesté ce jeudi après midi, suite à l’annulation de la réunion prévue avec la préfète à 16h30. Le problème, c’est que cette réunion devait permettre aux salariés de connaître leurs solutions de reclassement…

Sur le site Mory-Ducros de Saint-Etienne, 29 salariés doivent être licenciés. Ils devaient donc savoir cet après-midi ce qu’on pouvait leur proposer, pour la suite.

Mais la préfète a annulé cette réunion, à cause d’un rendez-vous imprévu le lendemain matin à Paris….

Lire la suite

La Réunion : Le ras le bol des salariés de l’éducation

IPR, 20 février 2014 :

Depuis vendredi 14 février au lycée Stella de Saint-Leu et depuis ce jeudi 20 février au lycée des Roches Maigres de Saint-Louis, la majorité des personnels sont en grève pour protester contre un manque de moyens. Pour la CGTR Educ’action, « c’est un véritable ras-le-bol qui s’exprime, le fruit du contraste entre les annonces ministérielles et la réalité ». Le syndicat en appelle au recteur afin « qu’il apporte urgemment des réponses aux revendications exprimées ».

« Les mobilisations des personnels au LP Roches Maigres tout comme celle du lycée Stella démontrent, si besoin est, qu’au-delà des effets d’annonce, les moyens alloués ne sont pas à la hauteur des enjeux de notre académie », considère la CGTR Educ’action. « C’est un véritable ras-le-bol qui s’exprime, le fruit du contraste entre les annonces ministérielles et la réalité. Après plusieurs années de reculs en termes d’horaires et de conditions de travail dégradées, les personnels ne peuvent accepter la poursuite dans la logique de prendre à Pierre pour habiller Paul ! Les moyens nécessaires pour avoir les taux d’encadrement ne sont pas là. Les conséquences ? Augmentation des effectifs par classe, structure imparfaitement financée… », ajoute le syndicat.

Lire la suite

CHS Novillars : La lutte continue

Compte rendu de la matinée d’action devant l’ARS – jeudi 20 février 2014

Une centaine de salariés se sont donnés rendez-vous ce matin et une délégation de 19 personnes (syndiqués et non syndiqués) a été reçue par l’ARS. Des collègues extérieurs à Novillars étaient présents : CHU, ADDSEA, La poste…

L’ensemble des corps de métiers paramédicaux, soignants, administratifs,
techniques étaient présents. Nous pouvons regretter l’absence du corps médical…

Lire la suite

Résumé du 22ème jour de grève des postiers du 92 (et du 78)

Infos envoyées par un camarade :

L’extension du mouvement frappe là où la direction ne l’attendait pas

Les grévistes continuent à envoyer des équipes dans les établissements pour informer des motifs du mouvement et pour appeler à la grève. Ce matin, des interventions ont eu lieu à Bagneux, Issy-les-Moulineaux, Boulogne et Clamart dans le 92. Les grévistes de Carrières-sur-Seine/Montesson (78), épaulés par une petite équipe du 92, se sont rendus dans le bureau de Houilles.

photo(10)

Un débrayage inattendu

Partout où les grévistes sont intervenus, des postiers penchent vers la grève. Et c’est là où on s’y attendait le moins qu’un débrayage majoritaire a eu lieu : Clamart est le seul bureau du département où la direction s’était sentie suffisamment en confiance pour envisager une réorganisation avec diminution des jours de repos. La direction avait réussi à s’appuyer sur les divisions entre collègues pour maintenir un climat délétère. Mais l’AG de ce matin a permis aux collègues de commencer à crever l’abcès et à discuter sur des bases constructives : comment s’opposer ensemble à la réorg ? Ce sont donc contre toute attente 60% des collègues du bureau qui sont sortis aujourd’hui et ont décidé de reconduire la grève pour demain. Conclusion : même dans une situation très difficile, il est possible de se mobiliser.

Lire la suite

Biscuiterie Jeannette : Les salariés occupent les locaux

Ouest France, 20 février 2014 :

Caen : Depuis ce jeudi matin, une trentaine de salariés occupent les locaux de l’usine liquidée en janvier dernier.

Demain, une vente aux enchères du matériel doit se dérouler et le site est donc inaccessible aux personnes venues pour la visite avant la vente.

Pétition. Laisser une dame mourir à 61 ans aux urgences est une honte pour le personnel médical !

kenzo-tribouillard-afp

Auteur : Catherine BIZEUL Infirmière indignée, 20/02/2014 :

À l’attention : Madame la Ministre de la Santé

Bonjour Madame la Ministre,

Comme vous le savez, une femme de 61 ans est morte dans une salle d’attente de L’hôpital Cochin à Paris le 19 Février 2014.

Celle-ci n’avait pas qu’une plaie au pied et en aucun cas n’aurait dû mourir.

Je m’indigne en tant que personnel soignant que cela puisse encore arriver au 21 siècle et que l’on puisse encore mourir seule dans une salle d’attente d’un grand hôpital parisien !

Cela fait plusieurs fois que le personnel soignant conteste la politique de santé, on nous dit qu’il faut faire des économies, et on supprime du personnel de soins, mais on ne change pas le nombre d’infirmières dans les bureaux.

Ceux qui diligentent ces lois ne vont pas se faire soigner au même endroit, et pour cause ! Lire la suite

L’athénée de Philippeville manifeste sa colère contre l’expulsion d’un élève

RTBF, 20 février 2014 :

Élan de solidarité, ce jeudi matin, à l’athénée royal Jean Rostand de Philippeville pour Idris 19 ans Il vient de Guinée-Conackry et est étudiant en secrétariat. Il est arrivé seul en Belgique à l’âge de 16 ans mais vient de recevoir l’ordre de quitter le territoire. Un millier d’élèves étaient réunis dans la cour de l’école. Ils ont lâché des ballons noirs en guise de protestation.

A l’athénée de Philippeville, tous les élèves parlent de d’Idris comme d’un jeune homme attentionné et parfaitement intégré. Idris s’intéresse à la politique belge, il est aussi chanteur de rap à ses heures. Madeline, 17 ans, est dans sa classe :

« Il a de grandes valeurs humaines, il est positif tout le temps, ce n’est pas celui qui va chercher la misère, chercher à embêter son monde. Il n’a jamais rien demandé à personne et c’est lui qui est puni ».

Lire la suite