Archives quotidiennes : 09/02/2014

Iran : Stop à l’exécution de Farzaneh Moradi

Farzaneh Moradi, mère d’une petite fille, a été condamnée à mort dans la prison d’Ispahan en Iran.

A l’âge de 15 ans, elle a été mariée de force à un parent éloigné.

A 16 ans, elle est devenue mère et a donné naissance à une petite fille. Quelques années plus tard, elle a demandé le divorce mais son mari a refusé. Selon la loi islamique en Iran, cela signifie que Farzaneh doit passer toute sa vie comme esclave de son mari.

Lire la suite

Publicités

Nouvelles manifestations en Bosnie-Herzégovine

Le Courrier des Balkans, 9 février 2014 :

Des manifestations pacifiques ont lieu ce dimanche à Sarajevo, et dans plusieurs villes de Bosnie-Herzégovine, alors que les revendications des citoyens prennent l’allure d’un véritable programme politique de transition. Des manifestations de soutien sont prévues demain en Serbie et le week-end prochain en Croatie. De son côté, le Haut Représentant international en Bosnie a prévu de renforcer les troupes de l’Eufor, tout en admettant la nécessité de revoir les Accords de Dayton…

Tuzla, 9 février : "Des emplois pour les jeunes"

Tuzla, 9 février : « Des emplois pour les jeunes »

« Voleurs, démission, dehors ! »… Quelque 500 personnes se sont rassemblées ce dimanche en début d’après-midi à Sarajevo en face de la Présidence collégiale de la Bosnie-Herzégovine pour protester contre la situation économique et exiger la libération des manifestants interpelés ces derniers jours. Au fil des heures, la foule n’a cessé de grossir.

Lire la suite

Appel à des manifestations en Croatie

Après Belgrade, c’est en Croatie qu’apparaissent des appels pour rejoindre les ouvriers et les chômeurs de Bosnie-Herzégovine dans leur lutte contre le chômage, les privatisations et les politiciens corrompus.

Sous les symboles nationaux bosniaques, croates et serbes : "Un même but, une vie meilleure. Stop au nationalisme ! Les voleurs ne nous alièneront plus !

Sous les symboles nationaux bosniaques, croates et serbes :
« Un même but, une vie meilleure.
Stop au nationalisme !
Les voleurs ne nous alièneront plus !

Appel à une manifestation à Zagreb le jeudi 13 février (18 heures Cvjetni trg) :

Les travailleurs, les chômeurs, les jeunes et la population en général de Bosnie-Herzégovine nous ont donné ces derniers jours un exemple de la façon dont nous pouvons hardiment et courageusement lutter pour nos droits et une société meilleure. En Croatie, il y a un demi-million de chômeurs, de nombreux jeunes n’ont pas d’emploi, les gens fouillent dans les poubelles pour se nourrir, de plus en plus de gens tombent dans l’esclavage de l’endettement, la corruption est partout, les criminels de la privatisation sont restés impunis et la démocratie que nous avons n’est qu’une blague.

Lire la suite

Fin de la grève pour les éboueurs de Sita Ouest

Ouest-France, 9 février 2014 :

Salariés et direction sont tombés d’accord, vendredi soir, après une semaine de grève qui portait sur les salaires. Sita Ouest promet de tout mettre en oeuvre pour dégager au plus vite les trottoirs encombrés de déchets.

Après une semaine de grève, les déchets s’accumulent dans certains quartiers, à Rennes et dans toutes les communes de l’agglomération. Dans le Sud-Loire, le service de la collecte n’a plus été assuré par les grévistes que cinq heures au lieu de sept, suite à la grève des 33 salariés sur les 34 que compte le site de Bouguenais. Laissant de ce fait des tournées inachevées et des poubelles en rade.

Lire la suite

Un même combat de Belgrade à Tuzla

Créé le 6 février 2014, la page facebook « Podrška narodu Tuzle iz Srbije » (Soutien à la population de Tuzla depuis la Serbie) a déjà obtenu plus d’un millier de mention « j’aime ». Depuis cette page, un appel est lancé à un rassemblement le lundi 10 février à 16 heures au centre de Belgrade pour soutenir les manifestations en Bosnie-Herzégovine.

Bosnie-Herzégovine : "Ne me volez pas mon avenir"

Bosnie-Herzégovine : « Ne me volez pas mon avenir »

Au delà de la solidarité, l’appel met en avant que les habitants de Tuzla et du reste de la Bosnie-Herzégovine mènent un même combat que les habitants de Serbie. L’appel dénonce ainsi les licenciements, les fermetures d’usines, les politiciens corrompus au service de « leurs intérêts personnels ou claniques » et le gouvernement de Serbie qui tente d’imposer une nouvelle loi anti-ouvrière réduisant le droit de grève. Aussi, peut-on lire dans l’appel, « La lutte des travailleurs de Tuzla et leurs revendications sociales, y compris l’annulation de la privatisation et la réduction des revenus des fonctionnaires de l’Etat, est un bel exemple du pouvoir populaire et une force et l’inspiration pour nous tous ! »

Lire la suite

Mostar : La colère et la misère unissent les communautés divisées

AFP, 8 février 2014 :

A Mostar, la pauvreté a unifié Croates et Musulmans, deux communautés pourtant âprement divisées depuis le conflit intercommunataire de Bosnie (1992-95), dans la colère commune contre un pouvoir jugé autiste, déconnecté de la réalité et corrompu.

Une pluie battante tombait sur cette ville du sud de la Bosnie où le calme est revenu samedi après les violences de la veille lorsque plusieurs immeubles de l’administration ont été saccagés et incendiés, comme dans les principales villes du pays.

« Le désespoir a uni les gens, Mostar a fait preuve pour la première fois depuis 20 ans d’unité et je m’en réjoui », a déclaré à l’AFP Dzenan Jelin, 30 ans, un musulman au chômage.

Lire la suite

Bermudes : Un bel exemple de solidarité de classe

Aux Bermudes, la direction de l’hôtel Fairmont Hamilton Princess avait licencié, le 22 janvier, 10 travailleurs. Mardi 4 février, les travailleurs de l’hôtel ont débrayé, et un débrayage a eu lieu mercredi 5 dans l’autre hôtel Fairmont de l’île à Southampton.

Manifestation des travailleurs à , 7 février 2014

Manifestation des travailleurs à Hamilton, 7 février 2014

La direction refusant de revenir sur ces licenciements, le Bermuda Industrial Union (Syndicat Industriel des Bermudes) a appelé à la grève les travailleurs des transports le 7 février. Pas un bus ni un ferry n’ont fonctionné ce jour là sur l’ensemble de l’île. En fin de journée, ce sont 500 travailleurs qui ont manifesté dans la capitale, Hamilton (1). Dès le lendemain de la grève, la direction de l’hôtel a garanti le ré-emploi pour quatre des travailleurs licenciés.

(1) On compte un peu moins de 65.000 habitants aux Bermudes dont 1.000 dans la capitale Hamilton.