Archives quotidiennes : 10/02/2014

Digne-les-Bains : les téléconseillers de La Poste en grève

Les grévistes demandent une revalorisation salariale et une réorganisation de leur travail. Le mouvement de protestation a débuté lundi matin.

Les téléconseillers de la plate-forme du service consommateur de La Poste de Digne-les-Bains ont décidé en assemblée générale et avec le soutien du syndicat CGT FAPT 04 de déposer un préavis de grève illimité à compter du lundi 10 février 2014. « Le personnel souhaite une revalorisation financière des tâches toujours plus complexes qui lui sont confiées » explique le Syndicat des salariés du secteur des activités postales et des télécommunications des Alpes-de-Haute-Provence dans un communiqué.

Les revendications portent également sur l’organisation du travail, « organisation oppressante et déshumanisée du service (horaires de travail, méthodes de management digne du 19ème siècle avec surveillance à la seconde, répétitivité des tâches…) » ainsi que sur l’emploi « comblement des postes vacant et création d’une quatrième équipe afin d’avoir une meilleure qualité de service, conditions de travail et de ne faire appel à la sous-traitance ».

– See more at: http://www.hauteprovenceinfo.com/article/10/02/2014/digne-les-bains–les-teleconseillers-de-la-poste-en-greve/3822#sthash.8HetsIXx.dpuf

Publicités

Belgrade : Manifestation en solidarité avec la révolte de Bosnie

300 personnes, selon la presse locale, ont manifesté ce lundi 10 février à partir de 16 heures dans le centre de Belgrade pour affirmer leur solidarité avec la révolte de Tuzla et des autres villes de Bosnie-Herzégovine. « Courageuse Bosnie, nous sommes avec toi ! », « Salut à Tuzla antifasciste ! », étaient quelques uns des slogans des manifestants qui affirmaient que la meilleure solidarité est de nous organiser ici pour mettre à l’ordre du jour les questions posées par la population de Bosnie.

Beograd

Beograd0

Lire la suite

Librairies Chapitre : la CGT appelle à occuper les locaux

Les librairies Chapitre baissent définitivement leur rideau lundi soir. La Confédération générale du travail (CGT) a appelé « à occuper de façon illimitée » les magasins non repris pour obtenir « des garanties d’indemnités décentes », pouvait-on lire sur le site du premier syndicat du réseau des librairies Chapitre (groupe Actissia), qui comptaient 57 établissements répartis dans tout l’Hexagone et 1 200 salariés. Ce réseau a été placé en liquidation judiciaire le 2 décembre mais avait été autorisé à poursuivre l’activité jusqu’à ce lundi.
Ce même jour, le tribunal de commerce de Paris doit examiner la troisième et dernière vague de dix offres de reprise qui ne permettra pas, quoi qu’il arrive, de sauver tous les emplois. Sur les 57 librairies d’origine, 26 ont en effet d’ores et déjà trouvé un repreneur. Selon la CGT, sur les 31 qui restent, 21 sont condamnées dès aujourd’hui : celles d’Altkirch, Aubenas, Boulogne-sur-Mer, Calais, Colmar, Cannes, Douai, Dijon, Evreux, Forbach, Guebwiller, Lyon, Montbéliard, Mulhouse, Nancy, Nantes, Narbonne, Reims, Romans-sur-Isère, Tarbes et Tours. Lire la suite

Nouvelles manifestations à travers la Bosnie-Herzégovine

Alors que dans de nombreuses villes, habitants et travailleurs font connaître leurs revendications, de nouvelles manifestations ont lieu ce lundi 10 février à travers la Bosnie-Herzégovine.

Quelques photos de manifestations ce lundi 10 février :

– Kalesija :

Kalesija

« Entreprises privés esclavagistes / Travailleurs esclaves »

Livno :

Livno

« Plus de luxe au détriment du peuple »

Lire la suite

Révolte sociale en Bosnie: des cahiers de doléances sur Facebook

L’Humanité, 10 février 2014 :

Parti d’une manifestation de chômeurs, un mouvement qui traduit un immense ras-le-bol de la précarité, la mal-vie, des privatisations, déferle sur un pays ravagé par les orientations nationalistes et libérales de ses gouvernants. Il s’est développé hors de toute organisation, via les réseaux sociaux.

Tuzla : "Ce n'est pas une manifestation, c'est une révolution"

Tuzla : « Ce n’est pas une manifestation, c’est une révolution »

Bosnie-Herzégovine, correspondance. Le mouvement s’est développé en dehors de tout cadre organisé: les syndicats sont en effet aussi discrédités que les partis politiques. C’est donc sur les réseaux sociaux que s’écrivent les revendications. Facebook est devenu le support de cahiers de doléances, et même de véritables programmes politiques qui s’élaborent de jour en jour.

Lire la suite

Révolte sociale contre les dirigeants nationalistes

L’Humanité, 10 février 2014 :

Parti d’une manifestation de chômeurs, un mouvement qui traduit un immense ras-le-bol de la précarité, la mal-vie, des privatisations, déferle sur un pays ravagé par les orientations nationalistes et libérales de ses gouvernants.

Sous les symboles nationaux bosniaques, croates et serbes : "Un même but, une vie meilleure. Stop au nationalisme ! Les voleurs ne nous alièneront plus !

Sous les symboles nationaux bosniaques, croates et serbes :
« Un même but, une vie meilleure.
Stop au nationalisme !
Les voleurs ne nous alièneront plus !

Bosnie-Herzégovine, correspondance. «Qu’ils s’en aillent tous ! » Ce slogan fédère les dizaines de milliers de personnes qui manifestent depuis vendredi dans toute la Bosnie-Herzégovine. «Cela fait vingt ans que nous dormons, il est temps de se réveiller», expliquent des chômeurs de Tuzla. D’autres brandissent des pancartes : «Nous voulons le droit de nous soigner, le droit de manger, le droit de vivre.» Après les violents affrontements de vendredi, qui ont transformé les centres de Sarajevo et de Tuzla en véritables champs de bataille, des rassemblements pacifiques ont eu lieu durant le week-end, y compris dans de petites villes comme Konjic, Travnik, Bugojno ou Gornji-Vakuf. Partout, la revendication centrale est la même : la démission de l’ensemble des dirigeants du pays, à tous les échelons de pouvoir, des communes à l’État central.

Lire la suite

Solidarité avec les 4 de Goodyear !

Quatre travailleurs de Goodyear Amiens-Nord sont convoqués au Tribunal de Nanterre le 17 février à 14 heures.

La CGT Goodyear Amiens-Nord organise un départ à 11 h30. Un rassemblement est organisé dès 13 heures devant le Tribunal de Nanterre.

Soutien a nos camarades de lutte qui vont payer le prix fort pour avoir défendu leurs emplois, venez les soutenir les Goodyear et toute la population !