Archives quotidiennes : 06/06/2015

Mon collègue de LIDL s’est suicidé : il faisait le travail de 3 personnes

Après coup, on se dit comme le collègue de Yannick : « Je m’en veux de ne pas avoir pu déceler son mal-être … ». Dans nos services municipaux, dans nos usines, dans nos boites…, des collègues se retrouvent aussi dans une détresse totale, induite par toujours plus de pression pour servir toujours plus de profits. Stopper la machine avant qu’il ne soit trop tard. Lidl doit prendre acte.

Yannick, 33 ans, s'est suicidé dans les entrepôts de LIDL à Rousset.  (P. STOLLARZ/AFP)

Yannick, 33 ans, s’est suicidé dans les entrepôts de LIDL à Rousset.
(P. STOLLARZ/AFP)

leplus.nouvelobs.com, 5-06-2015

Témoignage :

Vendredi 29 mai, Yannick, 33 ans, employé du groupe de distribution LIDL, s’est suicidé dans les locaux d’un entrepôt à Rousset (Bouches-du-Rhône). Pour ses collègues, son geste serait lié à une surcharge de travail et une pression grandissante de sa hiérarchie. Marc C. travaillait avec Yannick. Pour lui, il est primordial que l’entreprise reconnaisse sa part de responsabilité. Lire la suite

Publicités

Manifestation à Annecy pour soutenir l’ancienne inspectrice du travail de Tefal

france3-regions.francetvinfo.fr

Plusieurs centaines de manifestants étaient attendus vendredi après-midi à Annecy, pour protester contre les poursuites engagées contre une inspectrice du travail accusée de violation du secret professionnel et de recel de courriels de l’entreprise Tefal (groupe Seb). Le procès a été reporté. 

© Marion Feutry

© Marion Feutry

Entre 350 (selon la police) et 500 manifestants (selon les organisateurs) se sont réunis en début d’après-midi devant le Palais de justice d’Annecy, où l’audience prévue à 14h a été reportée au 16 octobre, à la demande des parties. Lire la suite

Elections sous tension en Turquie

Selon les sondages, le HDP (Parti Démocratique des Peuples) pourrait dépasser la barre des 10% et entrer au parlement lors des élections législatives du 7 juin en Turquie. Coalition regroupant le parti kurde BDP (Barış ve Demokrasi Partisi) et des organisations de gauche ou d’extrême-gauche de Turquie comme le Yeşiller ve Sol Gelecek Partisi, le Devrimci Sosyalist İşçi Partisi ou le Emek Partisi, le HDP indique défendre un programme «à l’opposé de l’ultralibéralisme et de l’islamisme de l’AKP, mais aussi à l’opposé du nationalisme, point commun de tous les partis politiques en jeu». On y trouve donc des revendications de type syndicale, pour le droit des femmes (ainsi le HDP indique : « Nous condamnons sans équivoque la polygamie et les mariages forcés ») ou des minorités kurdes, alévis ou arméniennes.

Sorte de « Front de Gauche » en Turquie, il ne s’agit pas de transformer le HDP en parti communiste révolutionnaire ni de cacher les divergences. Il n’empêche que le HDP mobilise un certain nombre de militantes et de militants défendant des valeurs progressistes face aux réactionnaires de l’AKP et aux nationalistes. Et si le HDP obtient des députés ce sera au détriment de l’AKP du président Erdogan.

Lire la suite

L’industrie pharmaceutique à l’attaque des nouveaux nés

Article de « Communisme-Ouvrier n°55 » , bulletin de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Les jeunes parents savent qu’en France, un seul vaccin est obligatoire pour les enfants, il s’agit du vaccin tétravalent « Tétanos, Diphtérie, Polio, Coqueluche » mais depuis quelques temps, impossible de trouver le vaccin tétravalent. Celui ci est en rupture de stock car sa fabrication a été stoppé au profit d’un « Super-vaccin » contenant également, entre autre, les souches de l’hépatite B ; ce super-vaccin est vendu beaucoup plus cher (40€ contre 5,76€ pour l’ancien vaccin) mais en plus représente un réel risque pour les enfants. L’hépatite B se transmet sexuellement ou par voie sanguine, quel intérêt de faire vacciner un nourrisson ?

Si l’industrie pharmaceutique commercialise des vaccins aussi peu fiable, ce n’est pas parce que les capitalistes veulent protéger nos enfants des maladies, mais bien pour engranger toujours plus de bénéfices.

Poitiers : 55% de grévistes chez Vitalis

Centre Presse, 6 juin 2015 :

L’appel à la grève lancé par trois organisations syndicales de Vitalis a été plutôt bien suivi hier. La moitié du trafic des bus a été paralysée. Le mouvement social se poursuit ce matin.

La moitié des bus de Vitalis n’ont pas roulé hier. A l’appel de trois organisations syndicales (CGT, UNSA et CFE-CGC), 55% des salariés de la régie des transports publics de Grand Poitiers étaient en grève, principalement des conducteurs et des agents de maîtrise.

Lire la suite

Hôpital du Havre : Préavis de grève des agents hospitaliers

Normandie Actu, 6 juin 2015 :

Les agents hospitaliers du Havre (Seine-Maritime), en charge de l’entretien des locaux de l’hôpital, annoncent un mouvement de grève, vendredi 12 juin 2015. Explications.

Depuis l’été 2014, « où la surcharge de travail, faute de remplacements suffisants, avait généré de la souffrance au travail », les agents de l’hôpital du Havre (Seine-Maritime) dénoncent la dégradation de leurs conditions de travail. Ils programment un nouveau mouvement de protestation. À l’appel des syndicats SUD et CGT, un préavis de grève est déposé : les agents hospitaliers vont cesser le travail, vendredi 12 juin 2015, de 9h à 10h, lors de la tenue du CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité, et des conditions de travail). « Les agents réaffirmeront leur opposition au projet de direction », annoncent les syndicats.

Lire la suite