Archives de Tag: Le Havre

Fin de la garde à vue des deux camarades dockers

Hier, 31 août, les deux dockers CGT qui ont été arrêtés à l’aube à leurs domiciles et placés en garde-à-vue, ont été libérés vers 19 h 15. Cette arrestation à l’aube de deux militants ouvriers n’en reste pas moins scandaleuse et nécessite la solidarité totale contre la répression.

repress.jpg

Répression au Havre pour imposer la loi travail

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Deux dockers ont été interpellés ce 31 août à 6 heures, placés en garde à vue et transférés au commissariat du 19ème à Paris.

dock2

Ce qu’on reproche à ces deux ouvriers c’est leur participation à la manifestation du 14 juin à Paris. L’un d’entre eux avait même déjà été jugés et partiellement relaxés le 27 juillet dernier.

Lire la suite

Réponse des dockers face à la répression

Suite à l’arrestation de deux dockers ce matin pour leur participation à la manifestation du 14 juin à Paris, les travailleurs du port du Havre ont une fois encore montré leur conscience et leur solidarité de classe. Les deux ouvriers (dont l’un avait déjà été jugé et en partie relaxé le 27 juillet) ont été interpellés ce matin à 6 heures à leurs domiciles. Apprenant la nouvelle, les dockers se sont lancés dans un mouvement spontané qui a conduit à l’arrêt « de toute activité sur le port ». Selon la CGT, « Il n’y a plus d’entrée ni de sortie de bateaux ».

dock2

Des feux ont été allumés à l’entrée du Grand port maritime et les ouvriers tiennent un piquet de grève. Voilà la réponse à donner aux mesures répressives alors que l’on prépare la journée de mobilisation du 15 septembre contre la loi travail !

Le Havre : Deux dockers interpellés sur leur lieu de travail !

Paris Normandie, 31 août 2016 :

Selon nos informations confirmées par la CGT, deux dockers du Havre ont été interpellés, par des enquêteurs de la préfecture de Police de Paris, sur leur lieu de travail ce mercredi 31 août 2016, au matin. Leurs interpellations seraient liées aux violences qui se sont produites lors de la manifestation contre la Loi Travail à Paris le 14 juin 2016. Dans un tract, la CGT dénonce « une nouvelle répression policière (…) perçue comme une véritable provocation ». Par solidarité, il n’y a plus d’activité sur le port du Havre comme le confirme la CGT.

repress.jpg

Loi Travail : La CGT reprend ses actions au Havre

Ouest France, 28 août 2016 :

Samedi, une opération « péage gratuit » s’est déroulée sur le pont de Normandie. Une assemblée générale est programmée mardi 30 août 2016.

horsdequestionv2

L’union locale de la CGT du Havre continue à demander l’abrogation de la loi Travail, promulguée début août.

Lire la suite

Après Toulouse, Le Havre : les véritables casseurs de l’hôpital public sont aussi des assassins !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Ah, ils en ont eu des trémolos dans la voix tous ces politiciens quand il s’agissait d’instrumentaliser une poignée d’idiots qui avaient brisé des vitres d’isolation de l’hôpital Necker de Paris le 14 juin !

Mais la casse de l’hôpital, cela fait des années et des années qu’elle dure, et ce ne sont pas que des vitres, ce sont des êtres humains qui sont brisés par les suppressions de postes successives et les conditions de travail de plus en plus insupportables. De moins en moins de personnel, un sous-effectif chronique, de plus en plus de boulot, des jours de RTT supprimés, le harcèlement téléphonique et les pressions pour faire revenir au travail sur les jours de repos, des heures supplémentaires jamais payées ni récupérées qui s’accumulent, l’impossibilité de faire correctement son boulot,… voilà ce que signifient les dizaines de milliers de postes supprimés à l’hôpital public pour les ASH, aides-soignantes, infirmières et autres agents hospitaliers.

Lire la suite

Au Havre, la mobilisation continue

Selon l’intersyndicale, ce sont encore 20.000 personnes qui ont manifesté ce 23 juin dans les rues du Havre pour le retrait de la loi travail.

lehavre23j

Selon Reynald Kubecki, secrétaire de l’UL CGT du Havre, la lutte n’est pas prêt de se terminer, bien au contraire : « Nous sommes prêts. On va occuper le terrain tout l’été. Et, au besoin, on remettra le couvert en septembre ».