Hazebrouck: menacés de licenciement pour avoir été grévistes le 31 mars

L’Indicateur des Flandres, 1 avril 2016 :

Trois employés de la société les Fonderies du Nord, basée à Hazebrouck, vont recevoir un courrier qui les menace de licenciement. Le motif : ils étaient grévistes jeudi, à l’occasion du mouvement de contestation de la loi El Khomri. Les trois hommes, syndiqués à la CGT, assurent qu’ils ont prévenu leur employeur quelques jours avant de leur volonté de se mettre en grève le 31 mars. L’un est conseiller des salariés, un autre délégué du personnel, le troisième simple militant. Patrick Turpin, le conseiller des salariés, avait décidé de ne pas travailler du tout le jour de la grève. Ses deux collègues ont pris leur poste le matin, ils sont partis en début d’après-midi en bus avec d’autres militants pour participer à la manifestation organisée à Lille.

Ce vendredi, en arrivant sur leur lieu de travail, ils ont pris connaissance d’une « convocation à entretien préalable à licenciement pour faute grave avec mise à pied conservatoire », dans un courrier daté du 31 mars 2016.

« La nécessité vitale d’accomplir les commandes »

« Avec deux autres salariés, vous nous indiquez devoir vous rendre à une grève et vous nous donnez comme justificatif le document joint », indique cette lettre. Le document en question est un tract syndical. « Or nous n’avons pas connaissance d’aucun avis de grève ni au plan national ou ni au niveau de la branche professionnelle et il n’y a, et pour cause, aucune grève interne à notre entreprise, poursuit François Segard, le Président-Directeur Général signataire du courrier. Et de fait s’il y a des mouvements sociaux ce jour aucun ne permet en réalité aux salariés de notre entreprise comme vous de se soustraire à la nécessité vitale d’accomplir les commandes ». Dans ce même texte, le dirigeant évoque le « grand danger de survie » de l’entreprise et cette « absence inopinée (…) qui désorganise gravement cette production ».

Les trois hommes sont convoqués le vendredi 8 avril dans la matinée pour cet entretien préalable. En attendant, ils subissent une mise à pied conservatoire.

Publicités

8 réponses à “Hazebrouck: menacés de licenciement pour avoir été grévistes le 31 mars

  1. Il ne faut rien laisser passer. D’abord on informe massivement et ensuite on reste en contact. C’est trop grave !

    J'aime

    • Effectivement ! Le droit de grève reste un droit constitutionnel et le préavis n’existe pas pour les boîtes privées… la seule obligation est que le patron connaisse les revendications sans aucun formalisme imposé par le code du travail, difficile de faire croire qu’il ne savait pas qu’il y avait un mouvement contre la loi El Khomri ! Autre obligation, c’est que la grève doit être collective : non seulement ils sont au moins à avoir été grévistes mais lors d’un appel interpro comme le 31 on peut être le seul de sa tôle en grève. Au delà de la solidarité avec les trois camarades, c’est de défendre notre droit à faire grève qu’il s’agit !

      J'aime

    • Rdv devant leur entreprise le 8 avril de 9h à 12h feu de palettes et pneus. Je suis à l’origine de la médiatisation de cette affaire. David, CGT Armentières. Responsable communication.

      J'aime

  2. Si y’a des répercussions faut vraiment foutre le bordel dans cette boite, les appeler sans cesse , bloquer leur fax, les innonder de mails. Pour la prochaine manif, faire une pub de dingue et filer à un max de personnes dans la rue le numéro de ce salopard de patron. Qu’il rase ses ratiches ce pourri!

    J'aime

  3. A reblogué ceci sur La chronique de Chuet a ajouté:
    C’est tout simplement dégueulasse. Il est temps camarades

    J'aime

  4. Pingback: Pour la défense du droit de grève : Rassemblement devant les Fonderies du Nord d’Hazebrouck | Solidarité Ouvrière

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s