Archives quotidiennes : 20/04/2016

Lille : Intervention policière dans un local syndical

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Ce mercredi 20 avril, suite à la manifestation contre la loi travail à Lille, les forces de police ont investit le local de la CNT, interpellé deux personnes présentes, et dégradé du matériel syndical.

Depuis le début du mouvement contre la Loi El Khomri, les violences policières et la répression se multiplient. Ce 20 avril, un nouveau cap est franchi avec une intervention policière dans un local syndical ouvrier.

Lire la suite

Publicités

Quand une affiche dénonce les violences policières, les idiots s’en prennent à l’affiche

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Depuis le début du mouvement contre la loi El Khomri le 9 mars, les violences policières et arrestations aléatoires se multiplient contre les manifestations, rassemblements et blocages, et ce de Rennes à Besançon, de Lille à Marseille, de Strasbourg à Paris. Le syndicat CGT des salariés de l’Information et de la Communication a voulu dénoncer cette répression avec une affiche où l’on peut lire « La police doit protéger les citoyens, pas les frapper. Stop à la violence ».

Cette simple affiche a déchaîné les protestations de bien des politiciens, du FN, de Les Républicains ou du PS, des syndicats policiers CFDT, UNSA et Synergie et même de Cazeneuve, ministre de l’intérieur. Alors que des syndicalistes, des lycéens et lycéennes, des jeunes et moins jeunes, se font matraquer, politiciens et ministres s’en prennent à un syndicat qui dénonce cette répression. Ce qui les choque, ce n’est pas les images de brutalités commises à l’encontre de manifestantes et de manifestants à Paris, à Saint-Brieuc, à Strasbourg, à Besançon, à Lille, à Bois-Colombe, à Vaulx-en-Velin ou ailleurs, mais que l’on puisse condamner ces violences ! Et à entendre certaines déclarations ou menaces de plainte, on croirait même qu’il devrait être interdit de dénoncer la répression !

Lire la suite

CGT : le congrès appelle à la grève reconductible

Selon laprovence.com :

Poussé par de nombreuses interventions dans ce sens, le 51e congrès de la CGT réuni à Marseille vient d’adopter un appel à la grève reconductible pour le retrait de la loi El Khomri. Le texte demande à tous les militants dans les entreprises et autres lieux de travail d’organiser dès à présent des assemblées générales avec les salariés pour décider de la reconduction de la grève au soir du 28 avril si la loi El Khomri n’est pas retirée par le gouvernement.

image

7ème jour de révolte en Macédoine. Trois témoignages de manifestant-es pour « Solidarité Ouvrière »

7ème jour de révolte en Macédoine a connu des nouvelles manifestations, pas seulement dans la capitale mais dans toutes les villes à travers le pays.

Le risque de violence. Le collectif « les citoyens pour la défense de la Macédoine », plus connu comme « les patriotes » ultra-nationaliste et pro-gouvernemental qui organisait des contre-manifestations depuis le début afin d’intimider les manifestant-es et provoquer les conflits avec des « minorités » d’autres nationalités, a d’abord annoncé qu’il abandonnait toute nouvelle mobilisation, surement faute de « combattants ». Néanmoins, ce matin le régime, malgré le risque d’escalade de violence, appelle à des contre-manifestations jeudi 21 avril au même moment où le mouvement social avait prévu de descendre dans les rues comme tous les jours depuis 13 avril. 

montagerevoltemacedoine

Président Ivanov a aussi annoncé ce week-end des nouvelles élections pour le 5 juin afin de calmer les manifestants, ce que le parti principal d’opposition a refusé. Mais c’est surtout la rue, avec un mouvement qui ne faiblit pas et se propage à travers le pays, qui envoie un signal clair : la démission du président n’est pas négociable.

Le blog « Solidarité Ouvrière » a reçu des témoignages des manifestant-es, retranscrits ci-dessous, qui illustrent  l’état d’esprit.

Lire la suite

Appel intersyndical à la grève le 28 avril dans l’action sociale et la santé privée

Appel des Fédérations CGT, FO et SUD de l’action sociale et de la santé privée à la grève le 28 avril 2016 :

Grev28s

Télécharger en PDF : Tract intersyndical_28 avril

Douai : Violences policières intolérables

Communiqué de l’Union Locale de Douai  :

Ce samedi 16 avril 2016 à Dechy, le Ministre Patrick KANNER venait inaugurer un city stade. Nous avons profité de cette occasion pour l’interpeller sur la loi travail. Une délégation de 5 camarades de la CGT a donc été reçue par ce même individu, en présence du sous-préfet et du maire de Dechy.

Ce ministre ou ce sinistre nous a rit au nez pendant 30 minutes, avec affirmation et mépris il nous a affirmé que la loi travail ne sera jamais retirée et qu’elle passera par tous les moyens.

Lire la suite

Réponse à Cazeneuve : Les tonfas et le gaz lacrymo, c’est pour le bien-être des manifestants??

Réponse du Syndicat CGT Info’Com à Cazeneuve :

BERNARD CAZENEUVE S’ATTAQUE À NOTRE SYNDICAT

Les tonfas et le gaz lacrymo, c’est pour le bien-être des manifestants ?

Bernard Cazeneuve, ministre de la Répubique fait mine de ne pas comprendre l’affiche que nous avons publiée hier. Pourtant le message est simple : nous ne supportons pas de voir des lycéens, des étudiants et des syndicalistes manifester pacifiquement se faire molester violemment par les forces de l’ordre. Alerté par des syndicats bien-veillants avec la CGT – CDFT, UNSA, Synergie –, sa réaction est disproportionnée par rapport à la répression du mouvement social qui s’exerce à l’heure actuelle contre les #LoiTravailNonMerci et les #NuitDebout.

Ce ministre a la mémoire courte : pour lui, pas de lycéen ou d’étudiant frappé, pas de manifestants gazés et matraqués, pas d’établissements d’enseignements fermés, pas d’assemblées générales d’étudiants évacuées par la force (alors qu’un consensus social voulait que les CRS ne rentrent jamais dans les universités depuis Mai 68)…

Lire la suite