Archives quotidiennes : 12/04/2016

19e jour Fin de la grève Un nouveau jour commence contre l’impunité des soldats violeurs

#stopvioldjibouti

Communiqué de Femmes solidaires et du Comité des Femmes Djiboutiennes contre les Viols et l’Impunité (COFEDVI).

19e jour Fin de la grève. Un nouveau jour commence contre l’impunité des soldats violeurs. Lire la suite

Etudiants solidaires des cheminots

HufPost, 12 avril 2016 :

Plus d’une centaine de personnes se sont rassemblées mardi après-midi à la gare Saint-Lazare à Paris à l’appel de la Coordination nationale étudiante (CNE, universités mobilisées), rejoints par des participants à la « Nuit debout », pour demander le retrait du projet de loi travail.

etchem1

Derrière des banderoles « Faisons dérailler le gouvernement – Paris 6 avec les cheminots » et « Grève générale », environ 100 à 200 cent d’étudiants se sont rassemblés sur le parvis de la gare Saint-Lazare en milieu d’après-midi « en soutien aux cheminots », actuellement en négociation avec leur direction.

Lire la suite

Bois-Colombes: un nouveau lycéen victime de violences policières

BFM TV, 12 avril 2016 :

Victor, élève au lycée Albert-Camus à Bois-Colombes, dans les Hauts-de-Seine, a annoncé son intention de porter plainte: il affirme avoir été frappé et gazé par un CRS.

crsbois1

S’agit-il d’un nouveau cas de violences policières contre un lycéen? Un jeune homme de 17 ans, élève au lycée Albert-Camus à Bois-Colombes, dans les Hauts-de-Seine, affirme avoir été violemment projeté contre une grille de l’établissement et gazé par un CRS lors d’un blocage lycéen lundi matin, où dix personnes ont été interpellées. Il a annoncé à BFMTV son intention de porter plainte.

Lire la suite

Loi travail : plusieurs lycées bloqués à Toulouse et en Ariège

France 3 Midi-Pyrénées, 12 avril 2016 :

Des lycéens ont de nouveau entrepris de bloquer leurs établissements tôt ce mardi matin dans la région contre le projet de loi El Khomri, au lendemain des annonces faites par le gouvernement en faveur de la jeunesse.

Apparemment, les lycéens de la région ne se satisfont pas des mesures annoncées lundi par le gouvernement pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes !

Lire la suite

Manifestation du 9 avril à Strasbourg : SUD éducation dénonce les violences policières

Communiqué SUD Education Alsace :

Ce samedi 9 avril, sur la place Kléber à Strasbourg, alors que la quasi totalité des manifestant.e.s s’était dispersée, les services de police mobilisés pour la manifestation ont décidé de procéder à des interpellations. Aucun acte de malveillance, aucune brutalité n’avaient pourtant été commises dans les rangs des manifestant.e.s. Mais le désordre est venu des forces de l’ordre qui se sont livrées à de pures provocations en mettant en scène des interpellations inacceptables.

Strassburg_bullen

Plusieurs agents se sont d’abord jetés violemment sur leurs « cibles », les plaquant au sol et en projetant au sol une passante, sans même s’excuser. Pour la deuxième interpellation, agents de la BAC et de la police nationale ont utilisé leurs matraques pour éloigner les personnes qui protestaient. Deux autres interpellations pour « rébellion », la police ayant même poursuivi une manifestante dans le camion de la CGT pour l’interpeller violemment, en matraquant de nouveau et en aspergeant de gaz lacrymogène ceux qui se trouvaient sur leur passage.

Lire la suite

Loi Travail : Plus que jamais renforcer la mobilisation

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Ce lundi 11 mars, Valls a présenté quelques mesures aux organisations étudiantes suite aux mobilisations commencées le 9 mars contre la loi El Khomri.

31mmarseille2

Entre autres mesures, Valls a annoncé une hausse de 10% des bourses lycéennes, une augmentation de 300 à 400 euros par an des salaires des apprentis de moins de 20 ans ou la possibilité de toucher les bourses pendant quatre mois après avoir obtenu un diplôme si on est au chômage.

Lire la suite

Loi El Khomri : Provocations policières à Vaulx-en-Velin

L’Humanité, 11 avril 2016 :

Vaulx-en-Velin (Rhône), envoyée spéciale : Dans la banlieue lyonnaise, les élèves du lycée Robert-Doisneau, mobilisés toute la semaine, racontent le « quotidien » des provocations.

Il flotte comme une atmosphère de vacances avant l’heure devant le lycée Robert-Doisneau de Vaulx-en-Velin, ce vendredi matin. Regroupés sur le parvis de l’établissement, ils doivent être environ deux cents à bloquer leur lycée pour protester contre la loi El Khomri, sans avoir vraiment besoin d’entraver les entrées du bâtiment. La matinée de cours a semble-t-il été banalisée par les enseignants. Autour d’une sono artisanale, les adolescents chantent, dansent, discutent et chahutent un peu. À mi-chemin entre l’ambiance cour de récré et la boum de fin d’année. « Ça va partir en The Voice ! » lance l’un d’eux, amusé. Quelques parents d’élèves de la FCPE gardent un œil sur les jeunes et sur les policiers qui se tiennent en retrait. Difficile d’imaginer que les forces de l’ordre ont procédé à vingt-cinq interpellations depuis le début de cette semaine de blocage, marquée par des violences policières et des jets d’œufs et de patates de l’autre côté.

Lire la suite