Inde : une autre victime de viol à New Delhi

La Parisienne, 15 janv. 2014,

Les viols en réunion se multiplient en Inde. Mardi soir, c’est une une Danoise qui a été victime d’une agression sexuelle dans le centre de New Delhi. Cette femme de 51 ans a été agressée alors qu’elle tentait de regagner son hôtel dans un quartier apprécié des routards dans le centre de la capitale indienne. Elle a voulu demander son chemin à un groupe d’au moins six hommes, près de la gare de New Delhi, alors qu’elle rentrait d’une visite d’un musée. Ceux-çi l’ont emmenée dans un endroit isolé avant de la violer sous la menace d’un couteau, précise l’agence PressTrust of India, citant des sources policières.
«Elle était perdue au moment où l’incident s’est produit. La police a identifié des suspects qui sont en train d’être interrogés. L’enquête est en cours», a déclaré un porte-parole de la police de Delhi, Rajan Bhagat. La victime a informé de cette agression l’amie avec qui elle voyageait lorsqu’elle est finalement parvenue à son hôtel à Paharganj, près de Connaught Place, place commerçante de la capitale. Selon The Times of India, les deux femmes visitaient l’Inde depuis une semaine environ et avaient d’abord visité Agra avant d’arriver mardi à New Delhi.

La population réclame plus de sécurité pour les femmes

Cette nouvelle agression sexuelle intervient une dizaine de jours après le viol présumé d’une Polonaise droguée et violée par un chauffeur de taxi alors qu’elle se rendait dans la capitale avec sa fille de deux ans.

En juin dernier une américaine de 30 ans avait également été victime d’un viol collectif à Manali, une bourgade sur les contreforts de l’Himalaya, prisée des touristes. Au même moment quasiment, un homme d’affaires local, âgé de 25 ans, avait été arrêté  pour avoir drogué et violé une Irlandaise de 21 ans, employée dans une association caritative locale. Quelques mois plus tôt, en mars, une touriste suisse sillonnant l’Inde à vélo avec son mari a été violée en réunion dans l’Etat du Madhya Pradesh (centre). Une touriste sud-coréenne a affirmé avoir été droguée et violée dans ce même Etat en janvier 2013 par le fils du propriétaire de l’hôtel dans lequel elle séjournait.

L’Inde a commémoré en décembre dernier la mort il y a un an d’une jeune étudiante, violée en réunion à New Delhi puis décédée de ses blessures, un fait-divers qui avait secoué l’Inde et jeté une lumière crue sur les violences infligées aux femmes. Six hommes avaient été arrêtés. Suite à cette agression, la population de New Delhi était descendue dans la rue pour réclamer une plus grande sécurité pour les femmes et une meilleure prise en compte par la police et la justice des plaintes pour viol ou agression sexuelle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s