Archives quotidiennes : 25/01/2014

Liberté syndicale : nous sommes tous des travailleurs tunisiens

syndicalisme-n-pas-crime-tunisie-Latelec-

Constructeur d’avions jusque dans les années 1950, Latécoère connut ses heures de gloire en faisant voler sur ses propres lignes des pilotes prestigieux, Jean Mermoz et Antoine de Saint-Exupéry. Grand résistant, disparu en mission, l’auteur humaniste du Petit Prince ne se doutait certainement pas que son employeur construirait des usines en Tunisie à la fin des années 1990. Sous la dictature de Ben Ali, à Fouchana et Charguia, des centaines d’ouvrières de la filiale Latelec fabriquent désormais à moindre coût harnais et armoires électriques à destination d’Airbus, Dassault, les plus grands avionneurs mondiaux. « S’il te plaît… Dessine-moi un mouton ! » La « tranquillité sociale » vantée par le régime tunisien, qui réprimait violemment toute forme de contestation, attire les investisseurs étrangers en quête d’une main-d’œuvre supposée docile et corvéable. En France, des centaines d’emplois sont détruits dans le bassin toulousain. Lire la suite

Publicités

Hommage aux résistants de Goodyears Amiens nord

Publiée le 25 janv. 2014,

Des hommes se sont battus avec force et honneur pour leurs emplois et n’ont pas baissé les bras durant 7 ans de lutte !!! 

Ce sont des exemples de courage et de vaillance à suivre !

Qatar : près de 400 ouvriers népalais morts sur les chantiers

Le Monde, 24 janvier 2014 :

En 2013, 185 Népalais auraient trouvé la mort sur les chantiers de la Coupe du monde de football qui doit se dérouler au Qatar en 2022. Selon un bilan établi par le Guardian, cela porte le total de travailleurs népalais ayant péri sur les chantiers des infrastructures à 382 en deux ans.

Les journalistes du quotidien britannique s’appuient sur des documents « officiels » auxquels ils ont eu accès. « Ces informations accentuent la pression sur la FIFA [Fédération internationale de football] qui doit exiger des changements rapides », écrivent les journalistes.

Lire la suite

Forte mobilisation contre le bal de l’extrême-droite à Vienne

Manifestation contre le bal annuel de l'extrême droite à Vienne, le 24 janvier. | AFP/DIETER NAGL

Manifestation contre le bal annuel de l’extrême droite à Vienne, le 24 janvier. | AFP/DIETER NAGL

Des milliers de manifestants ont protesté à Vienne contre la tenue, dans l’un des plus célèbres palais de la ville, du bal annuel organisé par le parti d’extrême droite FPÖ. Selon un communiqué de la police, des incidents ont fait 17 blessés parmi les manifestants et cinq du côté des forces de l’ordre. Lire la suite

Les dockers du port de Ténès en grève

Le Temps d’Algérie, 24 janvier 2014 :

Près de 250 dockers du port de Ténès ont entamé une grève illimitée jeudi matin, paralysant ainsi l’activité et le trafic de cet établissement portuaire pour protester contre leurs conditions socioprofessionnelles.

Les grévistes entendent poursuivre leur mouvement de grève jusqu’à satisfaction de leurs revendications. Les dockers demandent l’application du décret n° 407/11 du 29/11/2011 relatif à la durée de travail, à savoir 40 heures par semaine associée à l’attribution des différentes indemnités et primes, dont la plus importante, à leurs yeux, celle ayant trait à leur permanisation dans leurs postes de travail respectifs.

Dijon : Savelys toujours en grève

Le Bien Public, 24 janvier 2014 :

Depuis trois jours, une partie des salariés que compte l’agence dijonnaise de Savelys, une filiale de GDF Suez spécialisée dans l’entretien et le dépannage du chauffage gaz ou fioul, a arrêté le travail.

La grève a été déclenchée dans l’entreprise alors que des négociations salariales sont en cours au niveau national. Ce soir, vendredi, on apprend de la direction parisienne de nouvelles propositions : 1,9% d’évolution salariale sur l’année et par ailleurs, compte tenu des bons résultats 2013, cette année une prime d’intéressement doublée et une prime de participation augmentée.Ces propositions sont pour l’instant en négociation : la grève continue à Dijon ce week-end et probablement lundi. La dernière réunion de négociations direction-syndicats doit se tenir mardi.