Archives de Tag: Droits des femmes

« Pas une de plus! » – en Argentine, les manifestations contre les violences

BUENOS AIRES (AFP) –
« Pas une de plus »: des dizaines de milliers d’Argentines ont manifesté vendredi pour dénoncer la violence machiste qui tue une femme toutes les 31 heures dans le pays sud-américain, des crimes restant généralement impunis.

image

Depuis la première grande manifestation convoquée voici un an dans les rues de Buenos Aires avec le même slogan, 275 femmes sont tombées sous les coups de leur mari, de leur compagnon, d’un ex, d’un prétendant éconduit, d’un proche ou d’un inconnu.

Lire la suite

Publicités

A Belgrade, une action des organisations féministes contre la violence faite aux femmes et le feminicide

Le réseau « žene protiv nasilja » (femmes contre la violence), le collectif « autonomni ženski centar » (le centre autonome des femmes) et l’organisation « žene u crnom – srbija » (femmes en noir – Serbie) ont organisé un rassemblement et une action sous le nom de « Nijedna žena manje, nijedna mrtva više » (aucune femme en moins, aucune morte en plus) contre le feminicide en Serbie, le 18 mai à 17 h, place de la République à Belgrade. Ainsi que dans d’autres villes : Novi Sad,  Kraljevo, Kruševac, Leskovac.

image

(Photo page fb žene protiv nasilja https://m.facebook.com/MrezaZeneProtivNasilja/ )

Les manifestantes revendiquaient entre autre que le 18 mai soit reconnu comme journée de mémoire aux femmes victimes des violences.

Pour information : 25000 femmes sont victimes des violences chaque année en Serbie, seuls 2300 cas font objet des suites judiciaires. Plus de 20 femmes sont tuées chaque année. Depuis le début de 2016, neuf femmes ont succombé aux violences qu’elles subissaient.

Lire la suite

Violences faites aux femmes – Appel au rassemblement contre l’impunité et la loi du silence

Nous relayons ce texte signé par plusieurs organisations féministes avec l’appel à manifester ce soir mercredi 11 mai 18h30 en face de l’Assemblée Nationale contre l’impunité et la loi du silence.

image

Contre l’impunité, contre la loi du silence : Rassemblement mercredi 11 mai 18H30 en face de l’Assemblée nationale

mardi 10 mai 2016

Lundi 9 mai, une enquête parue sur France Inter et Mediapart a révélé des faits de harcèlement et d’agressions sexuelles, perpétrés par Denis Baupin, député et vice-président de l’Assemblée Nationale. Grâce au courage des victimes qui ont osé témoigner, Denis Baupin a été poussé à la démission de son poste de vice-président
en quelques heures seulement.

Lire la suite

LES FEMMES DANS LA RUE, PAS DANS LA CUISINE !

Edito du bulletin Communisme-Ouvrier N°63, mars 2016

Le 8 mars arrive, et avec lui la « Journée de la Femme ». Comme tous les ans, la mention de la lutte pour les droits des femmes sera régulièrement oubliée, pour mieux mettre en avant une vision « marketing » d’une femme imaginaire, jamais impliquée dans le combat collectif vers l’égalité.

A part quelques associations féministes, les réactions à ce dévoiement ne se multiplient pas. Rien d’étonnant au vu de la manière dont nombre d’organisations militantes continuent à « oublier » les droits des femmes.

Lire la suite

« Hé les mecs ! » Une chanson sur l’arrivée des femmes dans le monde des cheminots

« Hé les mecs ! » Une chanson originale, drôle et féministe qui parle de l’arrivée des femmes dans le monde des cheminots ! Pas si facile l’intégration 🙂

L’initiative vient du CE SNCF c’est-à-dire, des syndicats de cheminots qui luttent contre les discriminations au travail.

Retrait de la loi sur l’avortement en Espagne

Les Nouvelles, 13 septembre 2014 :

« La loi sur l’avortement ne verra pas le jour ». C’est ce qu’annonce le quotidien espagnol El Mundo. Le gouvernement conservateur aurait finalement renoncé à son projet de loi restreignant fortement le droit à l’avortement. En juillet encore, le gouvernement confirmait son intention de faire voter le texte par le Parlement avant la fin de l’année. Mais la loi restera dans les cartons.

Le texte, annoncé depuis plus de deux ans, était très contesté. Le Parti Populaire, au pouvoir, était lui-même tiraillé entre partisans et opposants. Des tiraillements idéologiques, mais motivés aussi par des calculs électoraux. Une majorité des Espagnols ne voulaient pas de cette loi, qui posait donc un « risque électoral » à un an des législatives, rappelle El Mundo.

Maroc : Une marche-répétiton, avant le 1er Mai

Le Reporter, 13 avril 2014 :

C’était le dimanche 6 avril, place de la Victoire à Casablanca, que le rendez-vous était donné pour la marche organisée à l’appel de la FDT, de la CDT et de l’UMT. L’UGTM était absente malgré l’annonce de sa participation à cette marche. Apparemment, la centrale s’est retirée parce qu’elle avait accepté de participer au prochain round du dialogue prévu le 15 avril avec le chef de gouvernement. Ainsi, si cette dernière avait annoncé sa participation via un communiqué, elle n’a pas pris la peine d’expliquer «via un autre communiqué» les raisons de son retrait. Un geste qui a poussé les journalistes couvrant l’événement à poser la question au secrétaire général de la FDT, Abderrahmane Azzouzi. La réponse de celui-ci a été: «Non, comment?».

Par ailleurs, la marche du 6 avril, qui a été placée sous le signe de «la défense du pouvoir d’achat, de la dignité, de la liberté et de la justice sociale», a été marquée par le malaise qui a frappé Mohamed Noubir Amaoui. Le dirigeant de la CDT avait éprouvé du mal à respirer, ce qui a poussé le Comité organisateur à l’évacuer d’urgence.

Lire la suite