Archives quotidiennes : 09/01/2014

A Sotchi comme au Qatar, l’exploitation des ouvriers du bâtiment

En juin 2013, Mardiros Demertchyan, électricien sur le chantier olympique, avait réclamé à son employeur l’argent qu’on lui devait pour son travail, à la suite de quoi son contremaître l’avait accusé d’avoir volé un touret de câble, les policiers l’ont emmené au commissariat, l’ont battu, l’ont violé avec une barre halligan et l’ont fait signer un faux aveu de vol. Lorsque Mardiros a porté plainte, les policiers l’ont formellement poursuivi pour diffamation.

Sotchi

Six mois plus tard, Mardiros ne sort quasiment pas dehors, n’est plus capable de soulever sa fille de deux ans, souffre en permanence de maux de tête et bégaye lorsqu’il raconte ce qu’il a subi.

Lire la suite

Chanteloup-les-Vignes : les postiers en grève

Le Parisien, 9 janvier 2014 :

La distribution du courrier est fortement perturbée dans les communes rattachées au centre postal de Chanteloup-les-Vignes. Les secteurs de Carrières-sous-Poissy, Andrésy, Orgeval, Triel-sur-Seine, Maurecourt, Morainvilliers et Chanteloup, représentant 48 tournées, sont touchées. Un mouvement de grève d’une partie des cinquante facteurs a été lancé hier mercredi à l’appel de la CGT.

Les postiers dénoncent les mesures d’une réorganisation qui provoquera, selon eux, un surcroît de travail. A partir de mi-février quatre nouvelles communes, Achères, Vernouillet, Villennes et Médan, seront rattachées au centre postal de Chanteloup sans la moindre embauche.

Carl Zeiss : Les salariés continuent la grève à Fougères

Ouest-France, 9 janvier 2014 :

Ce mouvement a débuté mardi et s’est poursuivi aujourd’hui mercredi. Les salariés sont appelés à voter la poursuite de la grève demain jeudi.

En octobre, la direction du fabricant de lunettes Carl Zeiss avait annoncé son intention de supprimer 150 postes sur les 440 à Fougères. Depuis mardi, les salariés se sont mis en grève, à l’appel des syndicats CGT et CFDT.

Lire la suite

Bientôt le retour aux avortements clandestins en Espagne ?

Article de Communisme-Ouvrier n°39 (janvier 2014), bulletin de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Avec la proposition de loi contre l’avortement du gouvernement Rajoy (conservateur), le droit de femmes se prend une grande claque en Espagne. Il s’agit ni plus ni moins de transformer un droit en « délit régulé » : la pratique de l’IVG serait passible d’une peine d’emprisonnement pour les médecins. Si le texte est adopté par le parlement, où le parti populaire au pouvoir détient la majorité absolue, la grossesse ne pourra être interrompue volontairement que dans deux cas : s’il y a eu viol, ayant fait l’objet d’une plainte (cette démarche supplémentaire n’ayant rien d’évident), et si la santé physique ou psychique de la mère est menacée « de manière durable ou permanente ». Ce risque devra être certifié par deux médecins différents, étrangers à l’établissement où serait pratiquée l’IVG (il faudrait sans doute aussi demander l’avis du pape, pour plus de sûreté).

Le fait que le fœtus soit atteint d’une malformation grave ne sera plus un motif d’avortement. Et les mineures de 16 et 17 ans devront avoir obligatoirement l’autorisation de leurs parents pour interrompre une grossesse non voulue.

Lire la suite

Ecaussinnes : Le travail reprend à Vos Logistics

DH.be, 9 janvier 2014 :

Après six jours de blocage, syndicats et direction ont trouvé un accord.

Le travail devrait enfin reprendre en fin d’après-midi sur le site de Vos Logistics à Ecaussinnes. La vingtaine de travailleurs occupés sur le site avait débuté une grève spontanée vendredi pour protester contre le manque de dialogue avec la direction.

Lire la suite

Grève des travailleurs de l’ECIBA de Tichy

Tamurt.Info, 9 janvier 2014 :

Ce jeudi, les travailleurs de l’entreprise étatique du bâtiment de Tichy risquent de bloquer la route nationale n° 9, reliant Bgayet à Sétif, si leur tutelle ne donne aucune suite à leur doléance. Ces derniers, en grève depuis mardi, exigent le départ du directeur général par intérim à qui ils reprochent d’abuser de son autorité.

Non seulement, ils n’ont perçu aucun centime des salaires des deux derniers mois par la faute de la mauvaise gestion financière de l’entreprise par ce responsable mais aussi ils lui reprochent de refuser de reconnaître le syndicat et de mettre, abusivement, fin aux contrats des travailleurs récalcitrants.

Lire la suite

Goodyear: la direction porte plainte, la lutte continue

La Tribune, 9 janvier 2014 :

C’est plus que jamais l’épreuve de force entre la CGT, qui occupe l’usine Goodyear d’Amiens-Nord promise à la fermeture, et la direction de l’entreprise qui a porté plainte mercredi pour la séquestration temporaire de deux de ses cadres, sans retourner à la table de négociations.

Après plus de six ans de confrontation et de très nombreuses procédures judiciaires de la part de la CGT, ultra-majoritaire à Amiens-Nord, pour faire annuler la fermeture de l’usine, annoncée le 31 janvier 2013, la direction de Goodyear attaque à son tour sur le terrain judiciaire.

Celle-ci a porté plainte mercredi en fin de journée pour « détention et séquestration » de ses deux cadres lundi et mardi sur le site d’Amiens Nord du fabricant de pneumatiques, a indiqué le procureur de la ville, Bernard Farret.

Lire la suite

Landes : Grève sur les deux sites de la MLPC

Sud-Ouest, 9 janvier 2014 :

Les négociations ont repris mercredi soir mais n’ont pas abouti.

Débutée lundi, la grève se poursuit sur les deux sites de la MLPC (Manufacture landaise produits chimiques) à Rion-des-Landes et Lesgor. Les négociations ont repris mercredi, dans l’après-midi, mais restaient dans l’impasse mercredi soir, même si direction et représentants du personnel gréviste avaient, respectivement, avancé des propositions, selon le délégué CGT.

Lire la suite

Manifestation de réfugiés devant la Knesset à Jérusalem

Associated Press, 9 janvier 2014 :

Des milliers de migrants africains qui réclament le statut de réfugiés ont manifesté mercredi devant le parlement israélien, dans le cadre d’une série de démonstrations pour attirer l’attention sur leur sort.

La police affirme qu’environ 10 000 migrants se sont rassemblés devant la Knesset. Les migrants avaient organisé deux autres grandes manifestations à Tel-Aviv, cette semaine, pour réclamer un meilleur traitement et le droit de travailler.

Les migrants ont scandé «nous sommes des réfugiés, nous avons besoin de protection» en agitant les bras dans les airs.

Lire la suite