Archives quotidiennes : 22/01/2014

La « justice » sud-africaine interdit une grève dans des mines d’or

Mali Actu, 22 janvier 2014 :

La justice sud-africaine a interdit en référé au syndicat Amcu de faire grève dans les neuf mines d’or visées par un préavis jeudi, parallèlement à un mouvement social pour les salaires dans le platine, a-t-on appris auprès de la Chambre des mines.

« La grève proposée par Amcu dans certaines mines d’AngloGold Ashanti, Harmony et Sibanye Gold a été supendue en attendant un jugement prévu le 30 janvier par le tribunal du travail du Gauteng » la région de Johannesburg, a indiqué la Chambre dans un communiqué.

Lire la suite

Bénin : Les travailleurs radicalisent leur mouvement de grève

Xinhua, 22 janvier 2014 :

Les travailleurs béninois ont répondu massivement à l’appel du durcissement de leur mouvement de grève, lancé par les secrétaires généraux des Confédérations, Centrales et Fédérations syndicales, en paralysant l’administration publique dans tous ses secteurs, malgré les menaces de défalcation de salaires brandies par l’exécutif béninois.

Mercredi, deuxième jour de la grève de 72 heures, l’administration publique béninoise est fermée à Cotonou et dans les grandes villes du pays.

Lire la suite

Grève à grande échelle chez Henkel

LSA, 22 janvier 2014 :

Grève générale ? Non. De grande ampleur, oui. Les salariés du groupe Henkel ont observé une journée de grève mercredi dans tous leurs sites français, selon l’AFP. L’objet de la discorde serait les négociations annuelles sur les salaires.

A en croire un porte-parole de la direction, à la mi-journée, 20% du personnel avait observé un arrêt de travail dans l’ensemble de l’entreprise de 1.112 salariés, principalement sur les sites industriels (Villefranche-sur-Saône (Rhône) et Nemours (Seine-et-Marne).

Lire la suite

Mouvement de grève à la centrale thermique du Havre

76 Actu, 22 janvier 2014 :

La tranche 4, seule unité active de la centrale thermique du Havre, est à l’arrêt. Mardi 21 janvier 2014, des agents ont cessé le travail, demandant le maintien des effectifs.

Les employés de la centrale thermique du Havre sont en grève. Le mouvement débuté mardi 21 janvier 2014, à 8h, concerne 65 agents de conduite qui demandent le maintien des effectifs.

Suite à un préavis de grève déposé auprès de la direction le 11 janvier, le mouvement a débuté hier, à 8h, d’abord par une baisse de production, puis vers midi, a eu lieu l’arrêt total de la production, indique Alain Poret, représentant de la CGT de la centrale thermique du Havre

Lire la suite

Rassemblement au Havre contre la répression antisyndicale

Un rassemblement a débuté, mardi 21 janvier, à 14h30, devant le commissariat de police, rue du Colonel-Fabien, au Havre. La CGT souhaite manifester contre la convocation des deux secrétaires généraux de l’Union Locale. Ils ont été convoqués à l’hôtel de police pour justifier de leurs agissements durant les manifestations devant les locaux de SPB. Deux plaintes pour violences ont été déposées par la direction.

Goodyear Amiens-Nord : un accord conclu sur les indemnisations

La Montagne, 22 janvier 2014 :

Les salariés de l’usine Goodyear d’Amiens-Nord, réunis en assemblée générale, ont approuvé mercredi un accord de fin de conflit avec la direction, dont les modalités ont été arrêtées tôt dans la matinée, a-t-on appris de sources concordantes.

Les salariés ont voté à main levée à l’unanimité ce « protocole de fin de conflit » qui prévoit la fin de l’occupation de l’usine d’Amiens-Nord, en échange du versement d’une indemnité additionnelle aux salariés qui vont perdre leur emploi, a expliqué un salarié présent lors de l’assemblée générale.

Lire la suite

Besançon : Débrayage et rassemblement des salariés de l’ADDSEA

Mardi 21 janvier, une trentaine de salariés de l’ADDSEA se sont rassemblés devant la salle « Le Contretemps » à Besançon où la Direction Générale et le Conseil d’Administration de l’ADDSEA présentaient leurs vœux de bonnes années 2014. Mais pour nous, salariés de l’ADDSEA, l’année 2014 commence comme s’est finit l’année 2013, avec des suppressions de postes et une dégradation de nos conditions de travail qui ont des conséquences sur l’accompagnement des enfants, jeunes et adultes que nous suivons.

100_9694

En effet, l’article 1 du CPOM signé entre le Conseil Général et l’ADDSEA indique : « Ces orientations devront s’accompagner de la part de l’ADDSEA d’un effort de gestion et d’organisation à l’image de celui réalisé au sein de ses propres services par le Conseil Général et permettre la réalisation des projets nouveaux, dans le cadre des objectifs contractualisés, à moyens constants ». En clair, c’est une politique de restrictions budgétaires, une politique d’austérité, faite au détriment tant des salariés que des personnes accompagnées.

Lire la suite