Archives quotidiennes : 23/01/2014

Hauts-de-Seine : manifestation d’enseignants contre la baisse des moyens

France 3 Ile-de-France, 23 janvier 2014 :

Plusieurs centaines d’enseignants ont manifesté jeudi midi devant l’Inspection académique de Nanterre pour protester contre la suppression d’heures dans des établissements d’éducation prioritaire des Hauts-de-Seine à la rentrée 2014.

Au son des sifflets et des tambours, environ 300 personnes ont défilé, certaines déployant des banderoles: « Plus d’élèves, moins d’heures. Cherchez l’erreur! », « C’est nous qui Peillon! ». « On nous parle d’accompagnement individualisé, de pédagogie mais on ne donne pas les moyens », déplore Julie Filloux, professeur d’anglais au collège Pasteur de Gennevilliers tandis que pour Marcel Cerf, administrateur départemental de la FCPE, on est en train de « déshabiller Pierre pour habiller Paul ».

Lire la suite

Saint-Quentin : Des ouvriers du bâtiment se mettent en grève

L’Aisne Nouvelle, 23 janvier 2014 :

Postés devant la grille, réchauffés par un feu qui s’élève d’une brouette, quatorze ouvriers de l’entreprise générale de bâtiment Drain ont voulu attirer l’attention, mardi. Ils se plaignent notamment d’une rétribution trop faible comparée à leurs conditions de travail, un manque de reconnaissance et de dialogue avec la direction.

« Qu’il y en ait un qui se plaigne, ou deux, ça peut être du hasard, mais là, c’est quasiment tout le monde », lance un des grévistes. L’entreprise familiale compte actuellement un peu plus d’une vingtaine de salariés. « On ne demande pas grand-chose », lance Willy Lhuile, délégué syndical. En résumé, une revalorisation des salaires ou des primes.

Lire la suite

Scionzier : les salariés d’Altia en grève

Le Dauphiné Libéré, 23 janvier 2014 :

Depuis ce jeudi 23 janvier au matin, la quasi-totalité des salariés du site d’Altia à Scionzier a entamé un mouvement de grève.

Dès 10 heures, une cinquantaine d’entre eux étaient réunis devant leur usine avant d’entamer une marche en début d’après-midi dans les rues de la zone industrielle. Ils entendent faire entendre leurs inquiétudes sur leur avenir alors que la direction a annoncé que le groupe souhaitait vendre le site.

Grève générale à Porto-Novo : 4 syndicalistes interpellés puis libérés

La Nouvelle Tribune, 23 janvier 2014 :

Quatre enseignants dont le secrétaire départemental ouémé-plateau de la Cstb, Joseph Ayimassè, ont été interpellés très tôt ce matin par des éléments du commissariat central de la ville de Porto-Novo.

La scène s’est passée au Complexe scolaire de Ouando dans le 5è arrondissement de la ville. « C’était en pleine mobilisation pour une séance de sensibilisation que des éléments de la police nationale ont fait irruption dans ledit complexe pour arrêter nos responsables syndicaux…on ignore jusqu’à présent pour quelles raisons ils ont été interpellés par la police » déclare un syndicaliste rencontré sur les lieux.

Lire la suite

Grèves généralisées dans les mines de platine sud-africaines

Le Monde, 23 janvier 2014 :

Les sites sud-africains des trois premiers producteurs mondiaux de platine sont bloqués, jeudi 23 janvier, par une grève des mineurs qui réclament de substantielles augmentations de salaires.

Amcu, syndicat radical et majoritaire dans les mines de platine – qui fournissent environ 70 % de la production mondiale -, réclame un salaire de base de 12 500 rands (836 euros) par mois, soit presque deux fois et demi le niveau actuel.

Lire la suite

Pas d’école à Gafsa : Tout le personnel s’est mis en grève

Tunivisions, 23 janvier 2014 :

“Une grève a été observée dans le gouvernorat de Gafsa, ce jeudi 23 Janvier 2014, notamment dans le secteur de l’Education, où les agents ont décidé d’une grève générale, selon Ali Abdallah, membre du bureau exécutif de l’Union régionale du travail et secrétaire général de l’Enseignement primaire.

Intervenant sur les ondes de radio Shems FM, Ali Abdallah a précisé que ladite grève est la résultante de la détérioration du secteur dans la région. Ainsi, les cours ont été suspendus dans toutes les institutions éducatives du gouvernorat. Il s’agirait d’une décision prise en protestation contre la détérioration du niveau des services et prestations du Commissariat régional de l’Éducation.

Feuchy: les salariés de la Ceca en grève reconductible

La Voix du Nord, 23 janvier 2014 :

Mécontents des revalorisations de salaires proposées par la direction d’Arkema, maison mère de Ceca, les salariés de l’usine de Feuchy ont débrayé depuis ce jeudi matin 6 heures. Ils réclament que leur rémunération soit revalorisée proportionnellement aux résultats du groupe.

Depuis 6 heures ce jeudi matin, les salariés de l’entreprise Ceca, implantée à Feuchy, mènent un mouvement de grève, pour protester contre les conclusions des négociations annuelles obligatoires menées mi-janvier.

Lire la suite