Archives quotidiennes : 26/01/2014

Maroc : un violeur ne pourra plus échapper à sa peine en épousant sa victime

RTL, 23/01/14,

Les députés marocains ont voté un amendement empêchant les violeurs d’échapper à la prison en épousant leur victime.

Manifestation en mars 2012 dénoncer la mort d'Amina Al-Filali. La jeune femme s'était suicidée après avoir été contrainte d'épouser l'homme qui l'avait violée.

Manifestation en mars 2012 dénoncer la mort d’Amina Al-Filali. La jeune femme s’était suicidée après avoir été contrainte d’épouser l’homme qui l’avait violée.

Le gouvernement avait ouvert la voie, les députés marocains ont finalement voté en faveur d’un amendement du code pénal afin que l’auteur d’un viol ne puisse plus échapper à la prison en épousant sa victime. Après un feu vert du gouvernement islamiste et un vote favorable à la chambre des conseillers en mars 2013, les députés se sont à leur tour prononcés en faveur de la suppression de l’alinéa décrié.

Cet amendement a été approuvé à l’unanimité des présents ce mercredi 22 janvier, ont précisé les sources parlementaires. Cette décision intervient deux ans après un fait divers qui avait suscité un vif émoi.  Lire la suite

Publicités

Erfurt : Manifestation contre les expulsions

150 personnes ont manifesté samedi 25 janvier dans les rues d’Erfurt contre les expulsions de Rroms. Le 15 janvier en effet, une famille de trois personnes, Rroms de Macédoine résidentes au foyer pour réfugiés de  Rockensußra, ont été expulsées, et d’autres familles rroms sont également menacées d’expulsions.

Les travailleurs des postes feront entendre leur voix à Ottawa

Radio Canada, 26 janvier 2014 :

Près de 2000 membres du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) participeront dimanche après-midi à un rassemblement et à une marche à Ottawa.

Les manifestants, qui viennent pour la plupart du Québec, comptent se rendre jusqu’au bureau du premier ministre Stephen Harper pour exiger l’annulation des compressions qui vise le service postal.

Lire la suite

Côte d’Ivoire : Grève des enseignants contractuels

Koaci.com, 26 janvier 2014 :

Il aura peut être fallu que les enseignants contractuels grèvent pour que leur voix porte.

En effet, après un arrêt de travail de 72 heures dans les zones centre, ouest et sud ouest, koaci.com apprend ce jour qu’une rencontre entre le bureau de la coordination le chef de cabinet du ministre de l’Education nationale et de l’enseignement technique aura lieu ce lundi.

Lire la suite

Algérie : Début de la grève nationale de l’éducation

Le Temps d’Algérie, 26 janvier 2014 :

Le secteur de l’éducation nationale bouillonne. Une fois de plus, il sera perturbé par plusieurs débrayages annoncés par trois syndicats pour protester contre les promesses «non tenues» par le ministère de l’Education. L’Union nationale des personnels de l’éducation et de la formation (Unpef) a entamé aujourd’hui sa grève d’une semaine renouvelable. Ce syndicat dénonce l’absence de la part de la tutelle d’une volonté de satisfaire leurs doléances, notamment celles qualifiées «d’urgentes». Le syndicat affirme qu’«au lieu de répondre favorablement à nos revendications légitimes, le ministère s’enfonce dans sa politique de fuite en avant».

L’Unpef, qui a tenu vendredi un point de presse, lui reproche par la voix de son secrétaire général, Sadek Dziri, entre autres, le fait de la non-mise en application des dispositions des PV communs du 21 octobre et 23 novembre 2013.

Lire la suite

Casablanca : Des lycéens libérent leurs camarades

Le 25 janvier 2014, lors d’une manifestation d’élèves à Sidi Othman (Casablanca) contre le système des examens, la police intervient et arrête arbitrairement des élèves. Les élèves bloquent les rues, encerclent la fourgonnette et avec courage ils arrivent à libérer leurs camarades.

Source : Solidarité Maroc

Nouveaux heurts entre la police et les manifestants au Cambodge

AFP, 26 janvier 2014 :

La police s’est heurtée violemment, dimanche à Phnom Penh, à des manifestants, dont des moines bouddhistes, qui réclament une augmentation des salaires pour les ouvriers du textile et la libération de 23 personnes arrêtées récemment.

Quelque 200 manifestants –des ouvriers du textiles, des syndicalistes, des personnes protestant contre la saisie de terres et plusieurs moines– tentaient de se réunir dans un parc de la capitale lorsqu’ils ont été stoppés par la police anti-émeutes, selon un journaliste de l’AFP sur place.

Lire la suite