Toulouse : Suicide d’un infirmier du CHU sur son poste de travail, trop c’est trop

Tract SUD et CGT CHU Toulouse, 16 juin 2016 :

Suicide d’un infirmier du CHU sur son poste de travail, trop c’est trop – Rassemblement lundi 20 juin – 17h – Hôtel Dieu

Nous avons appris le suicide d’un de nos collègues à Rangueil sur son poste de travail. Nous avons été tous choqués par la violence de cet acte et nous avons une pensée pour sa famille, ses proches et ses collègues. La délégation de nos syndicats au CHSCT a débuté une enquête concernant les circonstances professionnelles de ce geste qui par le fait d’être sur le lieu de travail interroge tout le fonctionnement actuel du CHU.

Un suicide au travail, qu’est ce que ça veut dire ?

Il faut savoir que le phénomène des suicides au travail est très récent, Christophe Dejours, un psychiatre reconnu y a consacré un livre ou il indique : « à partir des années 1980, le privilège accordé à la gestion au détriment du travail s’est traduit par un ensemble de logiques d’action : les centres de profit, la gestion par objectifs, la mise à l’écart des gens de métier, la primauté de l’organisation, la flexibilité et la sous-traitance… La production de valeur est recherchée dans la rentabilité et dans l’organisation du travail plutôt que dans le travail lui-même, les résultats priment sur les moyens. Cette évolution a eu pour effet de disqualifier les métiers, avec des conséquences «dramatiques» sur la santé mentale des salariés et sur le climat social de l’entreprise. En deuxième lieu, l’introduction de l’évaluation individualisée des performances, censée rendre compte de façon objective de la production de travail, s’est révélée contre-productive. » Tout est là chez nous.

Stopper les restructurations !

Nous avons demandé au Directeur Général à l’issue de l’enquête et devant la CME de STOPPER par un moratoire toutes restructurations au CHU de Toulouse et notamment le Groupement Hospitalier de Territoire et le Plan AVENIR. Car il serait indécent de continuer cette casse de l’Hôpital comme si de rien était. Beaucoup de nos collègues sont en souffrance, burn-out, maladie, dépression réactionnelle en lien avec le travail et parfois avec les petites phrases dont certains ont la spécialité (caissière à casino par exemple.)… La direction s’entête en disant qu’il n’y aura aucune création de poste! Ils font même pire en en supprimant des centaines! Il faut arrêter tout de suite ces discours et pratiques anxiogènes alors que la population toulousaine augmente de 20.000 personnes chaque année. Le privé dit merci !!!

Les services où il y a le feu…

Globalement, tous les services sont déstabilisés par les fins de contrats CDD, le sous effectif et la pression à l’activité… Mais certains sont en mobilisation comme la maternité, la crèche, la logistique, le bio-médical, et l’Hôpital des Enfants ou la direction supprime 16 ETP et réintégre les agents du pool dans les services. D’autres sont touchés. Tout ceci génère d’énormes risques pour nos patients qui n’ont pas à payer la politique du gouvernement.

Mobilisons-nous CONTRE LES VRAIS CASSEURS DE L’HÔPITAL !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s