Archives quotidiennes : 02/06/2016

En lutte jusqu’au retrait ! Notre arme c’est la grève !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

En lutte depuis le 9 mars pour le retrait de la loi travail et alors que la grève tend à s’étendre à différents secteurs, de la pétrochimie à la SNCF en passant par EDF, les ports, la RATP, etc. le mot d’ordre doit rester « ni amendable, ni négociable, retrait de la loi travail ! ».

horsdequestionv2

Ce n’est pas seulement l’article 2, mais toute cette loi qui doit être retirée. Euro de football ou pas, il va falloir continuer et même amplifier la lutte pour y arriver ! Et notre meilleure arme pour y arriver, c’est la grève !

Oui à l’enseignement de l’arabe à l’école !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’actuel gouvernement, est à combattre au même titre que El Khomri, Macron et Valls. Son projet de permettre l’enseignement de l’arabe (et d’autres langues) dès le CP n’a par contre rien de scandaleux, bien au contraire. Plus on est jeune et plus il est facile d’apprendre une ou plusieurs langues. L’arabe est une langue riche, parlée dans une zone qui va du Maroc à l’Irak. Que des enfants puissent l’apprendre ne peut que leur être bénéfique !

En Belgique comme en France, vive la lutte des travailleurs !

Article publié par l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Alors qu’en France, le bras de fer entre le gouvernement et les travailleurs fait rage depuis plusieurs mois, il semble que le climat de lutte social ait traversé la frontière pour embraser la Belgique. En effet, les travailleurs belges de nombreux secteurs sont en lutte contre le gouvernement fédéral qui cherche à faire des économies sur le dos des travailleurs. En première ligne, les travailleurs du rail dont les temps de repos sont comme en France menacé…

Plus généralement, les syndicats belges dénoncent la volonté du gouvernement d’annualiser le temps de travail, ce qui permettrait de dépasser les 38h hebdomadaires lors des périodes chargées et de travailler moins pendant les périodes creuses, une mesure qui rappelle vaguement la flexibilité voulu par la loi El Khomri. Cela nous montre bien la nécessité pour la classe ouvrière de tout les pays de s’unir contre les capitalistes et leurs complices à la tête des états !

Les terroristes c’est le patronat !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Gattaz a osé, lundi 30 mai, traiter les travailleuses et les travailleurs en lutte de « voyous » et de « terroristes ». Pourtant, avec 1000 licenciements par jour en moyenne, c’est nous les travailleuses et les travailleurs qui vivons quotidiennement avec la menace de se faire virer, pour un oui ou pour un non. Les licenciements et le chômage de masse sont une véritable arme terroriste utilisé par le patronat pour nous imposer le gel des salaires et la dégradation de nos conditions de travail.

Pouvoir-ou

Au Havre, la mobilisation reste intacte contre la loi travail

Ce 2 juin, ce sont encore 30.000 travailleuses et travailleurs qui ont manifesté dans les rues du Havre pour le retrait de la loi travail.

Lehavre2j Lire la suite

Rennes : la police charge sur des manifestants en voiture, plusieurs blessés

Libération, 2 juin 2016 :

Une scène surréaliste rapportée par l’AFP : cet après-midi à Rennes, afin d’empêcher quelque 300 manifestants contre la loi travail de se rendre sur la rocade, «quatre à cinq véhicules de police ont foncé vers la foule […] Les policiers ont ouvert les vitres des véhicules pour vaporiser au passage de grandes quantités de gaz lacrymogène sur les manifestants. Ils ne se sont arrêtés qu’après avoir traversé le groupe.»

Rennes

Puis plusieurs dizaines de membres des forces de l’ordre ont pourchassé les manifestants pour achever la dispersion, à coups de matraque. Selon l’AFP, les pompiers appelés sur place ont pris en charge deux blessés, tandis que des manifestants en emmenaient un troisième aux urgences.

Lire la suite

A Marseille, la mobilisation ne faiblit pas

Selon l’UD CGT des Bouches-du-Rhône, ce sont 45.000 personnes qui ont manifesté ce 2 juin à Marseille, avec plus de 200 arrêts de travail dans le département pour le retrait de la loi travail.

marseille2juin