Archives quotidiennes : 20/06/2016

La grève en 19 points des agents de l’hôpital Doumer de Labruyère

Le Parisien, 20 juin 2016 :

Les grévistes de l’hôpital Paul-Doumer, à Labruyère, ont fait du bruit, ce lundi après-midi, dans un établissement où le calme est plutôt de rigueur. Avec le soutien d’agents venus d’hôpitaux franciliens, le cortège est allé jusqu’à investir les bureaux, provisoirement vides, de la direction du site.

A l’appui de leur colère, une pile de 19 revendications qui semblent traduire un ras-le-bol longuement mûri. « Nous réclamons notre maintien au sein de l’AP-HP (Assistance Publique-Hôpitaux de Paris) et l’arrêt d’un plan d’économies qui ne va qu’accentuer la dégradation des conditions de travail et de la prise en charge des personnes âgées », résume Gilles Aubron, de la CGT.

Lire la suite

Publicités

Les éboueurs ont déposé un préavis de grève reconductible à Bordeaux

France 3 Aquitaine, 20 juin 2016 :

Le préavis démarre à 20h ce soir. Bordeaux Metropole invite les « usagers de l’agglomération à garder leurs poubelles chez eux le 21 juin ». Les syndicats CGT et FO réclament notamment des embauches.

Les éboueurs qui se déclareront grévistes ont la possibilité de cesser le travail 1 heure ou une journée. La grève est reconductible chaque jour.

Les salariés de l’enfance des Hauts-de-Seine en grève pour plus de moyens

Le Parisien, 20 juin 2016 :

Ils ont décidé de manifester leur mécontentement devant le conseil départemental des Hauts-de-Seine à Nanterre. Ce mardi, à partir de 14 heures, des salariés du pôle solidarité — protection maternelle et infantile, foyers de l’enfance, aide à l’enfance… — vont répondre à un appel à la grève.

En cause, selon les syndicats : des « réductions drastiques du budget par le département ». « Deux foyers pour adolescents vont fermer à la fin de l’année à Rueil-Malmaison et au Plessis-Robinson, des CDD à qui on avait promis une embauche sont toujours précaires… Ca ne va plus », gronde un représentant de la CFDT.

Calais : des salariés d’ISS en grève pour défendre des collègues licenciés

La Voix du Nord, 20 juin 2016 :

Ce lundi, des salariés d’ISS logistique et production, entreprise de vingt-sept personnes située rue Chateaubriand et spécialisée dans la logistique (*), se sont mis en grève.

« Trois salariés en CDI ont été licenciés lundi pour faute grave et trois intérimaires n’ont pas eu leur contrat renouvelé. La direction les accuse de ne pas avoir travaillé et d’avoir consommé de l’alcool sur le site, explique Teddy Vaduret, délégué du personnel CGT. Le 8 avril, en sortant du travail, un intérimaire a eu un accident et la police l’a contrôlé positif au test d’alcoolémie. La direction a été alertée et les autres membres de l’équipe – ils étaient cinq – ont pris pour lui. »

Lire la suite

Grève reconduite jusqu’à vendredi à l’incinérateur de Fos-sur-Mer

La Marseillaise, 20 juin 2016 :

Le blocage de l’incinérateur de Fos-sur-Mer, qui traite les ordures de l’agglomération marseillaise, a été reconduit jusqu’à vendredi.

 » Ce jour, lundi 20 juin 2016, le blocage des déchets à l’entrée de notre site a été reconduit jusqu’au vendredi 24 juin, lendemain du prochain rassemblement national annoncé par la CGT « , assure la direction du site (groupe EveRé) dans un communiqué. (…)

Lire la suite

Air France : appel à la grève de la CGT pour les 23 et 28 juin 2016

Tour Mag, 20 juin 2016 :

La CGT Air France appelle l’ensemble des salariés de la compagnie à se mettre en grève d’une à 24 heures les 23 et 28 juin 2016 pour prendre part aux manifestations contre le projet de loi Travail.

AirFranGr

Dans un tract relayé sur Twitter, la CGT-Ugict d’Air France appelle les salariés de la compagnie aérienne à faire grève jeudi 23 et mardi 28 juin 2016 dans le cadre de la mobilisation nationale contre le projet de loi travail.

Lire la suite

23juin contre Loi Travail : malgré les menaces, les syndicats maintiennent leur défilé

Les syndicats opposés à la loi travail défient le gouvernement. Ils ont maintenu lundi leur intention de défiler jeudi entre Bastille et Nation à Paris, au risque de voir leur manifestation interdite par les pouvoirs publics qui demandaient un «rassemblement statique» afin d’éviter de nouvelles violences et dégradations comme celles du 14 juin.

image

Dans une lettre au numéro un de la CGT, Philippe Martinez, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a jugé que le fait de défiler jeudi à Paris «n’apparaissait pas envisageable».

Malgré les menaces d’interdiction, les sept syndicats qui combattent le projet El Khomri depuis début mars organisent deux nouvelles journées de mobilisation les 23 et 28 juin, partout en France.

Lire la suite