Archives quotidiennes : 26/06/2016

Carte des manifestations du 28 juin contre la loi travail

Pour voir la carte des manifestations et rassemblement ce 28 juin contre la loi travail, cliquer sur le lien :
http://map.lutt.es/i/d/retrait-de-la-loi-travail

horsdequestionv2

Publicités

Brexit or not Brexit, à la classe ouvrière de payer !

En Grande-Bretagne, des politiciens nationalistes ont pu faire croire que le « Brexit » pouvait améliorer un tant soin peu le sort des classes populaires ils se sont rétractés plus vite encore qu’un candidat PS élu pour faire « moins pire que Sarkozy ». Ainsi, Nigel Farage, sorte de Le Pen britannique, avait promis : « Le Royaume-Uni envoie chaque semaine plus de 350 millions de livres chaque semaine à l’UE, nous allons rediriger cette somme vers le système de santé publique (National Health Service). » Un argument qui ne peut que peser dans un pays où les hôpitaux publics sont ravagés par l’austérité. A peine les résultats connus, le même Nigel Farge parle d’une « erreur » et que si des gens ont voté pour le Brexit sur la base de cet argument c’est « qu’ils se sont trompés ».

Décidément, ce Brexit n’apportera pas le moindre pound dans les poches des prolétaires britanniques… et les politiciens nationalistes, d’un côté comme de l’autre de la Manche, font partie des pires ennemis de la classe ouvrière !

Manifestation des Érythréens en Éthiopie contre la dictature dans leur pays

Africanews, 26 juin 2016 :

Des Érythréens réfugiés en Éthiopie ont battu le pavé vendredi devant le siège de l’Union africaine, à Addis-Abeba. Ils protestaient ainsi contre le régime d’Asmara accusé de crime contre l’humanité par un récent rapport des Nations unies.

Des enquêteurs mandatés par l’ONU ont affirmé avoir recueilli des preuves d’esclavage, d’emprisonnement de disparitions forcées, de viols et d’assassinats perpétrés en Érythrée depuis 1991.

Lire la suite

Rendez vous du 28 juin à Rennes

Ouest France, 26 juin 2016 :

Le parcours initialement prévu par l’intersyndicale a été modifié. Mardi, à 11 h, le départ ne se fera pas de l’esplanade du Général de Gaulle, mais du mail François Mitterrand ou de la place de Bretagne, en fonction de l’affluence.

fb_img_1462785648244.jpg

Ensuite, le cortège se dirigera vers la préfecture Beauregard en empruntant le boulevard de Chezy, la rue Legraverend, le boulevard de Verdun, la rue de Saint-Malo, l’avenue Charles Tillon.

Lire la suite

Environ 500 personnes rassemblées en solidarité avec les travailleurs de Magotteaux à Chaudfontaine

RTL, 26 juin 2016 :

Le rassemblement avait été organisé en solidarité avec les 80 travailleurs en chômage économique de l’usine 1 du groupe des fonderies Magotteaux.

Personnel, famille, pensionnés

« Il y avait de nombreux membres du personnel venus en famille mais aussi des pensionnés et des habitants de la région », indique Eric Detaille, président de la délégation FGTB chez Magotteaux. « J’ai également aperçu des travailleurs de Bam-Galère, également en difficulté dans leur entreprise. Tout le monde était soudé. »

Lire la suite

La Grève des éboueurs se poursuit à Bordeaux

France 3 Aquitaine, 26 juin 2016 :

Malgré ce qu’on aurait pu croire en croisant quelques éboueurs cette nuit en centre-ville, la grève se poursuit dans le ramassage des déchets ménagers. Elle serait suivie par 50 % des agents. Une assemblée générale est prévue ce lundi à 4 h avant l’embauche…

Les éboueurs de la Métropole sont en grève depuis lundi, rejoints depuis mercredi par les agents de la propreté de la ville.

Lire la suite

Mouvement de grève annoncé pour le mardi 28 juin au conseil régional de Normandie

Paris Normandie, 26 juin 2016 :

Voilà un mouvement dont Hervé Morin, le président UDI de la Région Normandie, se serait sans doute bien passé. L’intersyndicale (CGT, CFDT, UNSA, FO, FSU) du conseil régional appelle tous les salariés de la Région Normandie à cesser le travail mardi 28 juin de 9 h 30 à 10 h 30 sur les sites de Rouen et de Caen. Les organisations syndicales veulent « dénoncer » « le manque d’écoute de la part de l’administration et de l’exécutif qui provoque un manque de transparence et d’équité de traitement ». « Nous ne voulons pas que ce dialogue social dégradé perdure car il conditionnera nos échanges sur la vie professionnelle des salariés de la Région (régime indemnitaire, action sociale, déroulement de carrière, temps de travail) », ajoute l’intersyndicale.

Vendredi dernier, une réunion entre l’administration et les syndicats a tourné court. L’intersyndicale a déclaré ne plus vouloir participer aux réunions de travail liées à la réorganisation entre les deux anciennes Région. « Les organisations syndicales, par l’intermédiaire de leurs représentants du personnel, ont voulu, depuis le début du processus, jouer le jeu d’un réel dialogue social et d’une vraie concertation avec l’administration. Or, l’intersyndicale relève, dans la conduite de la réorganisation d’énormes dysfonctionnements qui ont généré une anxiété de plus en plus importante des salariés à savoir : pas d’équilibre des effectifs et de prise en compte des répartitions par catégories ; tromperie quant aux données chiffrées fournies sur l’organigramme ; engagements pris lors de réunions très souvent non tenus ; manque de communication officielle et claire qui a occasionné un manque de transparence et d’équité de traitement ; mise en place d’un CODIR (comité de direction) élargi aux représentants du personnel ».