Archives quotidiennes : 23/06/2016

Besançon, 500 personnes manifestent contre la loi travail

Correspondant ICO

Environs 500 personnes se sont retrouvées ce jeudi 23 mars  à Besançon, à l’appel de  l’intersyndicale (CGT, FO, Solidaire, FSU et Comité de mobilisation de l’université), pour manifester contre la loi travail et revendiquer son retrait.

Un stand permettant de de participer à la votation citoyenne sur la loi travail sera présent jusqu’à 16h sur la place Pasteur.

manif

Les résultats de la votation sur la loi travail seront remis le mardi 28 juin à la Préfecture de Besançon avec rassemblement à 17 heures.

Répression antisyndicale au parc Walibi

Sud Info, 23 juin 2016 :

Le mouvement ne s’inscrit pas dans les actions de protestation contre le gouvernement Michel, mais des actions de blocage débuteront bien ce vendredi au parc Walibi. La raison du blocage : un conflit interne entre la FGTB et la direction du parc.

Le syndicat dénonce le licenciement, quatre jours après son élection, du seul représentant socialiste au sein du parc. « Son seul tort a été d’être rouge, alors que tous les autres délégués sont des délégués CSC », estime Michaël Herbots, secrétaire permanent, de la centrale alimentation, horeca, services, secteurs verts, attractions touristiques de la FGTB Charleroi centre, Mons, Brabant-Wallon.

Béthune : Blocage du dépôt de bus Tadao

La Voix du Nord, 23 juin 2016 :

Depuis ce jeudi matin, 5 h 30, l’union locale CGT de Béthune et ses militants bloquent le dépôt de bus Tadao, à quelques tours de roues de la gare SNCF. Une action en rapport avec la journée nationale de protestation contre la loi Travail.

Les premiers militants de la CGT sont arrivés vers 5 h 30. Et un quart d’heure plus tard, plus aucun bus ne sortait du dépôt Tadao situé avenue de Lens, près de la gare SNCF. Des pneus ont été disposés devant le portail du dépôt, et enflammés. Une action « surprise » menée par l’union locale CGT, qui prend part à la journée d’action contre la loi Travail. Les militants réclament « le retrait pur et simple de la loi El Khomri ».

Lire la suite

Nouvelle mobilisation contre la loi Travail à Gap

Le Dauphiné Libéré, 23 juin 2016 :

Alors que le Sénat poursuit son examen de la loi Travail, une nouvelle journée de mobilisation est prévue ce jeudi. Répondant à l’appel national des syndicats contestataires, les unions départementales de la CGT, FO, FSU et Solidaires proposent aux mécontents de se réunir sur la place Ladoucette (Gap), à 11h. Le cortège passera par le rond-point des Cèdres pour se rendre jusqu’à la gare. Un pique-nique sera proposé au terme de la manifestation, laquelle devrait s’achever vers 13h30.

Cette nouvelle journée de mobilisation se déroulera dans une ambiance particulière. En effet, Manuel Valls avait menacé d’interdire la manifestation organisée dans la capitale. Hier matin, c’était le Préfet de police de Paris qui annonçait qu’elle était proscrite, avant d’être finalement autorisée par le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve.

Lire la suite

A Lyon, 14ème manif contre la loi travail

Rue 89 Lyon, 23 juin 2016 :

Ce jeudi, c’est la 14ème manifestation lyonnaise contre la loi travail.

Alors que les grèves sont terminées dans les raffineries et à la SNCF, l’intersyndicale locale (CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef, CNT et CNT-SO) a opté une nouvelle fois pour un parcours « grand format ».

Lire la suite

Nouvelle mobilisation ce jeudi contre la loi Travail à La Réunion

L’Info.re, 23 juin 2016 :

Tout comme en Métropole, ce jeudi 23 juin est marqué à La Réunion par un appel de l’intersyndicale pour une nouvelle journée de mobilisation contre la loi Travail.

Le 14 juin dernier, près de 2 000 manifestants s’étaient rassemblés à Saint-Denis, pour montrer leur opposition au projet de loi porté par la ministre du Travail, Myriam El Khomri. À la mi-journée, ils ont bloqué temporairement le Barachois.

Lire la suite

Besançon : Liberté syndicale chez KFC comme ailleurs !

Communiqué de l’UL CGT de Besançon :

Le 8 juin, les salariés du restaurant KFC de Châteaufarine à Besançon se sont massivement mis en grève dans le cadre d’un appel intersyndical départemental contre la loi travail et pour leurs revendications concernant les conditions de travail et le paiement des heures complémentaires.

Le lendemain, alors même qu’il demandait, avec le soutien de la CGT, la tenue d’élections des représentant du personnel, Paul, un salarié du restaurant militant CGT impliqué dans le mouvement contre la loi travail, a fait l’objet de cette mesure disciplinaire : mise à pied à titre conservatoire et convocation à un entretien préalable à un éventuel licenciement.

Lire la suite