Archives quotidiennes : 25/06/2016

Fos-sur-Mer : La lutte continue contre la loi El-Khomri

La Provence, 25 juin 2016 :

Pour démontrer, une fois de plus, que le mouvement initié contre la Loi Travail « ne s’essouffle pas », l’union départementale CGT a prévu de continuer diverses actions. Avant la prochaine manifestation, mardi, c’est hier autour des sites industriels de Fos que se sont concentrées leurs initiatives. Dès l’aube, un premier blocage sur le rond-point Saint-Gervais, à Fos-sur-Mer, rapidement suivi d’un autre devant les dépôts pétroliers de Fos (DPF), a donné le ton de la journée.

Venus autant des sites voisins que de la centrale de Gardanne, de la RTM ou d’unions locales marseillaises, les cégétistes ont grandement perturbé la circulation une partie de la matinée, tout en empêchant les camions citernes de charger leur cargaison. « Après le déblocage auquel nous ont contraint les CRS, c’était symbolique pour nous de retourner là-bas. C’est un signe de notre détermination », expliquait Yann Manneval, secrétaire départemental du syndicat.

Lire la suite

Saint-Gervais : manifestation mardi contre la Loi Travail

Le Dauphiné Libéré, 25 juin 2016 :

Quatre organisations du Pays du Mont-Blanc ont décidé d’organiser un rassemblement devant la gare du Fayet (Saint-Gervais), suivi d’une manifestation mardi 28 juin à 18 heures, dans le cadre de la journée nationale d’action contre la Loi Travail.

horsdequestionv2

L’événement est organisé par l’union locale CGT du Pays du Mont-Blanc, le syndicat SNES-FSU du collège de Varens, le syndicat SNES-FSU du Lycée du Mont-Blanc, et l’association Passy vraiment à gauche.

La Réunion : l’intersyndicale appelle à la mobilisation le 28 juin

Clicanoo, 25 juin 2016 :

Ils ne veulent rien lâcher. Les membres de l’intersyndicale CGTR-FO-FSU-Solidaires appellent à « continuer d’intensifier le rapport de force pour le retrait du projet de loi travail, contre cette loi hostile au monde du travail et l’avenir des générations futures ».

Enième jour de mobilisation nationale, le 28 juin, elle appelle donc à un rassemblement devant l’ancienne gare de Saint-Denis à 9h, pour un départ de défile à 10h30 vers le Barachois et la préfecture.

Lire la suite

Dijon : grève sur le réseau Divia mardi 28 juin

France 3 Bourgogne, 25 juin 2016 :

Dans le cadre d’un mouvement de grève national contre la loi travail, les syndicats CGT, CFDT et FO de Keolis Dijon ont déposé un préavis de grève pour la journée du mardi 28 juin 2016. Des perturbations sont à prévoir dans les transports en commun du Grand Dijon.

Des perturbations sont à prévoir mardi 28 juin sur le réseau Divia. Seulement 67 % des départs habituels, de la même période, seront assurés (2 147 sur 3 226)

Pau : les urgences de l’hôpital en grève ce lundi

Sud Ouest, 25 juin 2016 :

Le personnel soignant réclame des moyens supplémentaires.

Le service des urgences adultes de l’hôpital de Pau sera bien en grève illimitée ce lundi 27 juin à partir de 7 heures du matin. Un préavis avait été déposé par le syndicat CFDT afin de demander des moyens supplémentaires (une infirmière de nuit, une aide-soignante et un agent de sécurité, entre autres).

Lire la suite

Anvers : Deux syndicalistes interpellés sur un piquet de grève

7 sur 7, 24 juin 2016 :

Le président de la FGTB anversoise, Bruno Verlaeckt, a été interpellé lors du démantèlement d’un piquet de grève par la police, a indiqué vendredi matin le syndicat socialiste. La police anversoise a de son côté confirmé l’interpellation de 2 personnes.

« Vendredi matin, la police a démantelé un piquet de grève posté le long de la Scheldelaan et a interpellé Bruno Verlaeckt », a précisé la FGTB en dénonçant cette intervention des forces de l’ordre anversoises. « Le droit de grève est un droit et il ne peut être remis en question », a rappelé le syndicat qui appelle à la libération « immédiate » de son responsable.

Lire la suite

Laon : La grève se poursuit à la MATT de Montcornet

L’Union, 24 juin 2016 :

Depuis jeudi matin, une grande partie des salariés de la MATT observe un mouvement de grève. Ils réclament une indemnité de sortie d’un montant de 5 000 euros.