Grèce : Refuser l’austérité ne doit pas conduire en prison !

Message de Labourstart, 6 janvier 2012 :

Grèce : Ca risque d’arriver ailleurs !

Si vous pensez que les travailleurs n’ont pas à payer la crise financière internationale qu’ils n’ont pas créée, 2012 pourrait être une année difficile pour vous !

Dès mardi prochain (10 janvier) une quinzaine de dirigeants syndicaux grecs risquent des peines de prison pour avoir pensé la même chose et en particulier vis-à-vis des plus démunis.

Nikos Photopoulos et une quinzaine de ses semblables apparaîtront devant un tribunal pour avoir manifesté contre la coupure de l’alimentation énergétique aux personnes incapables de payer une nouvelle taxe foncière, calculée indépendamment du revenu ou de la fortune et ajoutée à toutes les factures d’électricité.

Ce nouvel impôt est la plus récente mesure « d’austérité » du gouvernement grec qui envisage par ailleurs, la suppression du salaire minimum national et l’abaissement des contributions sociales payées par les employeurs, en attendant d’autres taxes des consommateurs.

Merci de prendre quelques secondes pour envoyer un message au Premier Ministre et à soutenir la campagne de la Confédération syndicale grecque, GSEE, appelant à l’abandon des charges retenues.

Appel de la GSEE :

Le jeudi 24 Novembre 2011, la police grecque a arrêté Nikos Photopoulos, président du syndicat des ouvriers de l’Énergie GENOP / DEH, ainsi qu’une douzaine de ses camarades syndicalistes. Ils apparaîtront devant un tribunal, le mardi 10 janvier 2012, pour répondre à des accusations qui pourraient les voir condamnés à des peines de prison de cinq ans. Ils protestaient contre une partie des mesures d’austérité grecques qui prévoient de couper la fourniture d’énergie aux personnes incapables ou involontaires à payer une nouvelle taxe foncière exorbitante, prélevée sans considérer le revenu ou la fortune. La Confédération syndicale grecque, GSEE, appelle à l’abandon des charges retenues.
Ne les laissons pas faire le gouvernement ! Envoyez un message de protestation dès maintenant.

Les messages de protestations peuvent être envoyés depuis cette adresse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s