Archives quotidiennes : 01/01/2012

Grève des cheminots portugais

Extraits d’Euronews, 1 janvier 2012 :

Le secteur est en proie à une grève largement suivie, une grève des conducteurs de train. Ils protestent contre l’ouverture de procédures disciplinaires visant des cheminots qui n’auraient pas respecter les consignes de service minimum lors de précédentes grèves.

Les transports publics sont un des secteurs les plus touchés par les mesures d’austérité décidées par les autorités. Selon les chiffres de la direction, moins d’un train sur sept circule ce dimanche.

Publicités

Israël : L’extrême-droite religieuse insulte la mémoire du génocide

Si, depuis la création de l’Etat d’Israël, le gouvernement a toléré et même soutenu l’implantation de communauté « haredim », les religieux ultra-orthodoxes, les a laissé prendre le pouvoir sur des quartiers comme Méa Shéarim à Jérusalem, imposer leurs règles sectaires et réactionnaires et l’apartheid sexiste dans des bus, a même accepté qu’ils sèment la terreur avec des polices des mœurs contre ceux et surtout celles qui revendiquaient de vivre au 21ème siècle, la population israélienne s’est récemment mobilisée contre la tentative de ces réactionnaires religieux d’imposer la ségrégation sexiste dans la ville de Beit Shemesh et à Jérusalem.

Odieuse mise en scène de l'extrême-droite religieuse, 31 décembre 2011

Hier, samedi 31 décembre, à la fin du Shabbat, les réactionnaires religieux ont donc organisé une contre-manifestation dans le quartier de Méa Shéarim à Jérusalem. Et c’est la mémoire de la Shoah qui a été insulté par l’extrême-droite religieuse. Utilisant des enfants, ces réactionnaires ont défilé, certains en tenue de déporté, en portant l’étoile jaune que les nazis ont imposé aux Juifs d’Europe. Les ultra-orthodoxes voulaient, selon le journal Haaretz, dénoncer ainsi les discriminations qu’ils subiraient. Oser comparer la résistance de la population israélienne face aux tentatives de ces groupes réactionnaires d’imposer leurs règles rétrogrades et misogynes à toute la société avec le génocide du régime nazi, c’est une insulte aux six millions de victimes de la Shoah.

Cette nouvelle provocation des réactionnaires religieux montre que, partout dans le monde, l’extrême-droite affiche bien le même mépris à l’encontre des millions de victimes du régime nazi.

Vendue, battue, torturée, le calvaire d’une femme afgane

Ouest France, 1 janvier 2012 :

Elle s’appelle Sahar Gul. Elle a 15 ans. Ce samedi, Sahar a raconté sur son lit d’hôpital les six mois de tortures vécus dans la maison de sa belle-famille, qui l’a enfermée dans les toilettes, avant de la battre, lui arracher peau et ongles et la brûler avec des cigarettes.

L’adolescente, vendue 5 000 dollars à sa belle-famille par son frère, une sorte de dot faisant partie de la coutume afghane, a été retrouvée lundi par la police de la province de Baghlan (Nord-Est) en état de choc.

Transportée dans un hôpital de Kaboul, elle y est soignée entre autres pour une phalange coupée et de nombreuses plaies. Son visage tuméfié par de nombreux coups témoigne du calvaire qu’elle a vécu.

Lire la suite