Archives quotidiennes : 16/01/2012

Suicide d’un ancien Conti sur la voie ferrée dans l’Oise

Le Parisien dans son édition du 16 janvier 2012 rapporte qu’un ancien salarié de l’usine Continental de Clairoix (Oise) s’est suicidé ce matin vers 9 heures sur la voie ferrée Paris – Saint-Quentin, à hauteur de l’usine fermée depuis près de deux ans. Jusqu’à quand les membres de notre classe, crevant de l’exploitation et du chômage, continueront à se donner la mort pour ne plus pouvoir supporter une existence invivable ?

Les salariés de Colgate-Palmolive en grève contre le gel des salaires

L’Humanité, 16 janvier 2012 :

Les salariés de l’usine Colgate-Palmolive de Compiègne (Oise), en grève depuis mercredi en raison de désaccords sur les augmentations de salaire, reconduisent le mouvement pour 24 heures.

L’entreprise Colgate-Palmolive de Compiègne, la plus importante en Europe, connaît son plus important sociel depuis 2008. « On est en grève reconductible depuis mercredi pour les négociations de salaires », a indiqué Hervé Grosjean, délégué syndical CGT, faisant état d’un « ras-le-bol » chez les salariés, qui ont voté à 87% pour la grève (79% de participation), selon lui. « Les discussions avec la direction sont toujours au point mort. Nous avons donc reconduit le mouvement pour 24 heures », indique-t-il. Des représentants des salariés ont rencontré lundi matin à la sous-préfecture de Compiègne le directeur technique du cabinet du ministre de la Santé, Xavier Bertrand. « Nous avons pu lui exposer nos revendications. Nous espérons que cette rencontre permettra de faire bouger les choses, notamment de faire remonter nos demandes à la direction internationale du groupe », a indiqué Hervé Grosjean. « En effet, face à nos revendications, notre direction ne cesse de nous dire qu’elle ne peut rien faire et renvoie la balle à la direction européenne, voire américaine de Colgate », a-t-il ajouté.

Lire la suite

Lutte des ouvriers britanniques d’Unilever pour défendre leurs retraites

Reuters, 16 janvier 2012 :

Les salariés britanniques d’Unilever prévoient d’entamer mercredi une nouvelles série d’arrêts de travail pour protester contre la volonté du groupe d’abandonner le système de calculs des retraites basé sur le dernier salaire.

Piquet de grève des ouvriers d'Unilever, décembre 2011

Environ un tiers des 7.000 personnes employées en Grande-Bretagne par le géant des produits de consommation courante sont syndiqués et ont participé en décembre à la première grève organisée à l’échelle du groupe depuis sa création il y a 82 ans.

Lire la suite

Evry : Des familles de Roms expulsées par surprise

Vidéo du 14 janvier 2012 de Télé Essonne. Des familles Roms sont violemment expulsées par la police dans un terrain vague à l’entrée d’Evry.

Nigéria : Vague de répression pour briser la contestation

Le Nouvel Observateur, 16 janvier 2012 :

Les syndicats nigérians ont annoncé lundi 16 janvier la « suspension » de la grève générale provoquée par la hausse du prix de l’essence, après l’intervention en force des forces de sécurité à Lagos.

Les forces de sécurité avaient procédé à des tirs de sommation et utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants, tandis que les autorités prenaient des mesures pour empêcher les rassemblements dans le pays dans le cadre de la grève générale.

Ce mouvement national, qui paralyse le pays le plus peuplé d’Afrique, a commencé lundi 9 janvier, après la fin des subventions aux carburants qui a provoqué une flambée des prix à la pompe.

Lire la suite

Bucarest : Colère contre l’austérité et les privatisations

Le Courrier des Balkans, 16 janvier 2012 :

Le centre-ville de Bucarest est dévasté après les violents heurts qui ont opposé hooligans et forces de l’ordre ce week-end. Ces débordements faisaient suite à deux journées de mobilisation pacifique dans tout le pays. Des milliers de personnes ont défilé pour réclamer la démission du Président Băsescu. Sa réforme de santé ultra-libérale a mis le feu aux poudres dans une Roumanie soumise à l’austérité drastique depuis 2009. Reportage.

Samedi puis dimanche soir, la situation a dégénéré violemment à Bucarest après deux jours de manifestations pacifiques contre l’austérité, quand des supporteurs du Dynamo et du Steaua Bucarest ont commencé à s’en prendre aux forces de l’ordre. Certains arboraient fièrement une banderole : « Fier d’être un hooligan – Liberté pour les supporteurs ». Les gendarmes ont usé de gaz lacrymogènes pour disperser les fauteurs de troubles.

Bilan : 33 blessés, dont une quinzaine ont été hospitalisés. Des heurts qui n’ont pas dissuadé les milliers de manifestants, retraités, étudiants, actifs, rassemblés depuis le milieu de l’après-midi, de rester sur la place de l’université et de continuer à scander : « Băsescu démission ». Des incidents similaires avaient déjà éclaté dans la soirée de samedi.

Lire la suite

Colère contre l’austérité en Roumanie

My Europe, 16 janvier 2012 :

Des affrontement ont eu lieu entre policiers et manifestants dimanche soir à Bucarest, au terme de quatre jours de protestations. Les contestataires demandent la démission du président Traian Basescu.

Reportage de Russian TV, 14 janvier :

La contestation monte en Roumanie depuis la démission le 12 janvier du ministre de la Santé Raed Arafat, opposé à une réforme ouvrant le secteur public aux investissements privés. La loi a été retirée dès le lendemain, mais les Roumains expriment un ras-le-bol profond contre les mesures d’austérité du gouvernement depuis l’été 2010 (gel des retraites et baisse des salaires de 25% dans la fonction publique, notamment).

Lire la suite