Archives quotidiennes : 23/10/2015

Le mouvement de grève se poursuit chez VFLI au Boulou

L’Indépendant, le 23 octobre 215

Débutée mercredi matin, la grève des employés de VFLI (filiale SNCF-Geodis) du Boulou est maintenue. Cette entreprise assure le chargement et le déchargement des trains de Lorry Rail. En cause, la rétrogradation d’un chef de site, des problèmes récurrents de sécurité et des salaires au plus bas alors qu’est demandé de plus en plus de polyvalence. Jusqu’à maintenant aucune discussion n’a été possible avec la direction.

Publicités

Grève bpost : Aucun courrier ne sera livré ce vendredi en Belgique

DH.be, le 23 octobre 2015

Aucun courrier ne sera distribué en Belgique ce vendredi en raison de la grève dans les 5 centres de tri de bpost (Bruxelles, Charleroi, Liège, Anvers et Gand), indique un porte-parole de l’entreprise. Le courrier trié n’a pu quitter les centres à cause des piquets, précise-t-il. Une partie des journaux pourra toutefois être distribuée, nuance la CSC. La direction de bpost veut poursuivre le dialogue social et espère un déblocage de la situation dans le courant de la journée. « Nous attendons une invitation de l’entreprise, mais pour l’instant, il n’y a pas de réunion prévue », souligne de son côté la CSC.

La grève spontanée a débuté dans la nuit de mercredi à jeudi, à l’initiative du syndicat chrétien. Son homologue socialiste n’appelle pas à débrayer, mais couvrira ses affiliés le cas échéant. « Dans les piquets, il y a des affiliés des 3 syndicats », précise encore André Blaise (CSC Transcom).

Lire la suite

Les postiers lyonnais reconduisent leur grève

France 3 Rhône-Alpes, le 23 octobre 2015

Démarré lundi dernier, le mouvement de grève des postiers ne faiblit pas. Au cinquième jour, une trentaine de facteurs sur quarante quatre sont en grève. La distribution en est affectée dans plusieurs arrondissements de Lyon. En cause : le projet Colis 2020 qui concerne une centaine d’agents.

© France3 Rhône-Alpes

Les  agents de Lyon Centre poursuivent leur mouvement de grève le mouvement. Selon le syndicat SUD, à la tête de cette grève, deux tiers des tournées sont affectées. Trois jours après le début du mouvement, une réunion a eu lieu hier avec la direction. « Le directeur a refusé en bloc les négociations sur la base du préavis et a soumis à la signature un accord portant seulement sur les mesures d’accompagnement », déplore vigoureusement Frédérique Poncet, représentant SUD Poste. Il dénonce l’attitude de la direction : l’embauche d’intérimaires, des cadres de direction dont des directeurs adjoints de centres.

Lire la suite

Traversiers: le syndicat propose de poursuivre la grève

Le Soleil, le 23 octobre 215

Le comité de négociation de la section locale 9599 du syndicat des Métallos a recommandé à ses membres de rejeter les dernières offres patronales et de poursuivre la grève générale illimitée entamée le 13 octobre lors des cinq votes qui se sont terminés jeudi soir à l’édifice de la FTQ de Québec.

https://i2.wp.com/images.lpcdn.ca/641x427/201510/22/1075951-boite-scrutin-vote-tenu-jeudi.jpg

Une trentaine d’officiers mécaniciens et de navigation de la traverse Québec-Lévis étaient présents pour l’assemblée de Québec. Le comité a fait sa recommandation après avoir présenté les offres patronales qui prévoient un gel de salaire pour deux ans et des augmentations de 1 % à chacune des trois années suivantes.

Lire la suite

A l’hôpital de Luynes le personnel en a ras le bol !

La Nouvelle République, le 23 octobre 210

La colère monte au centre hospitalier de Luynes. Depuis hier, une partie du personnel est en grève à l’appel des syndicats Sud Santé et Force ouvrière pour protester contre la dégradation de leurs conditions de travail et la « pression managériale ».

Afficher l'image d'origine
« Depuis le développement des activités de polygériatrie, la situation s’est sensiblement aggravée notamment dans le service de soins de suite (SSR). La qualité de l’accueil se dégrade. Certains patients doivent attendre jusqu’à midi pour avoir la toilette », explique Patricia Hubert, déléguée Sud.

Lire la suite

Solidarité avec les travailleurs d’Air France à Dieppe

120 personnes se sont rassemblées à l’appel de la CGT ce jeudi 22 octobre à Dieppe devant la sous-préfecture pour affirmer leur solidarité aux travailleurs d’Air France contre la répression et la casse de l’emploi.

AirFrDIEPPE Lire la suite

Blois : Rassemblement contre la violence patronale

La Nouvelle République, 23 octobre 2015 :

Alors que les salariés d’Air France manifestaient à Paris contre le plan de restructuration du groupe, une cinquantaine de personnes se réunissaient devant la préfecture du Loir-et-Cher. Il était 13 h hier quand la CGT a sorti ses drapeaux en solidarité avec leurs camarades renvoyés en correctionnelle comme de tous les salariés menacés par les 2.900 suppressions de postes annoncées. Elle a été rejointe par le FSU et Solidaires, ainsi que par plusieurs organisations politiques : le Front de gauche, le NPA, le Parti communiste et les jeunes communistes.

« Nous voulons dénoncer la violence patronale, explique Alain Borg de la CGT. La vie de familles entières fichue en l’air par un licenciement dans un contexte où l’on ne retrouve pas de travail, c’est terriblement violent. C’est la même chose chez Germaneau ou Faurecia que chez Air France. » Parmi les manifestants à Blois, Joël Gauvin, qui a travaillé chez Air France de 1971 à 2009 avant de venir s’installer près de Mondoubleau : « J’ai profité du premier plan de départ, mais je crains que les conditions soient moins favorables aujourd’hui. Je comprends la réaction des salariés qui n’ont aucune réponse sur leur avenir et celui d’Air France. »