Archives quotidiennes : 14/10/2015

Bastia : Pilotes et personnels d’Air France mobilisés contre le plan social

France 3 Corse, 14 octobre 2015 :

Pilotes et personnels d’Air France se sont mobilisés mercredi à l’aéroport international de Bastia-Poretta dans la cadre d’un appel national à manifester pour protester contre le plan social de la compagnie qui prévoit la suppression de 2.900 postes en France, dont 48 en Corse.

Au cris de « libérez les salariés », 400 manifestants se sont rassemblés à 13h devant l’aéroport. Pilotes et personnels au sol d’Air France ont reçu le soutien de 250 sympathisants et syndiqués de la CGT, venus en renfort d’un congrès que tient le syndicat à Taglio-Isolaccio (Haute-Corse).

Lire la suite

Reprise du travail chez Prosegur

L’Essor, 14 octobre 2015 :

Les convoyeurs de fonds rhônalpins du groupe espagnol s’apprêtaient à voter mercredi la fin d’une longue grève.

Après 35 jours de grève, les salariés de Prosegur Transport de Valeurs, basée à La Talaudière, devaient tous reprendre le travail jeudi 15 octobre. Avec une dose d’amertume au bout d’un interminable conflit marqué par une absence manifeste de volonté de négocier de la part de leur direction. En dépit du faible enjeux financier du litige. « Tout ce qu’on a fait a servi à faire reconnaître que l’entreprise nous a volé cette année une partie de nos primes qu’elle va devoir nous rendre », déclarait l’un d’eux, résumant le sentiment général des grévistes.

Protestations en Turquie les 12 et 13 octobre

Quelques vidéos de protestations, manifestations, débrayages, etc. à travers la Turquie les 12 et 13 octobre en mémoire de celles et ceux qui sont tombé samedi 10 à Ankara, victime d’un attentat commis par des terroristes et leurs complices du régime Erdogan. Les confédérations syndicales DISK et KESK, des associations professionnelles et étudiantes avaient en réponse appelé à deux jours de grèves et de protestations ces 12 et 13 octobre.

Antioche :

Ankara :

Lire la suite

Tarbes : Grève des agents du bureau de Jaurès

La Dépêche, 14 octobre 2015 :

Soutenus par la CGT, les postiers de Jaurès déclarent travailler en sous-effectif «car trois postes de travail ne sont pas remplacés». Ils réclament un service public de qualité.

«Tarbes-Jaurès, c’est l’un des bureaux qui travaille le mieux. Sauf qu’on n’a pas les moyens de rendre un service de qualité», déclarait, hier matin, Angélique Sidou, secrétaire du syndicat CGT PTT.

Lire la suite

Ankara : Tirs de lacrymogènes après l’attentat

Vidéo : Quelques minutes après l’attentat qui a fait au moins 126 morts samedi dernier contre une manifestation pour la paix à Ankara, les forces de répression tirent des gaz lacrymogènes sur ceux qui viennent aider les victimes.

Agen : La grève se poursuit à Aquasud

La Dépêche, 14 octobre 2015 :

À la piscine d’Agen, la colère montait hier matin…

Il y avait bien quelques cris d’enfants qui résonnaient sous la voûte de la piscine Aquasud hier matin : «Pour les scolaires, nous assurons le service ». En revanche, dès qu’un particulier se présentait à la porte d’entrée : «Nous sommes désolés, nous sommes en grève. » Et les agents territoriaux expliquaient le pourquoi de leur mouvement.

Lire la suite

Centre d’appels Ceacom, au Havre. Vers un mouvement de grève ?

Normandie Actu, 13 octobre 2015 :

En 2012 et 2013, la plateforme d’appels téléphoniques Ceacom au Havre (Seine-Maritime) avait connu des mouvements sociaux importants. La situation s’était apaisée, mais, chaque année, les négociations annuelles obligatoires cristallisent toutes les tensions. Lundi 12 octobre 2015, alors que la direction présentait l’accord 2016 au comité d’entreprise et au CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail), la CGT, syndicat majoritaire, appelait à un débrayage d’une heure Une nouvelle crise ? La direction de l’entreprise, par la voix de Guillaume Milert, en poste depuis 2014, se veut rassurante. L’accord a été signé, mardi 13 octobre 2015, par la CFDT, deuxième organisation syndicale – minoritaire – représentée dans l’entreprise. La CGT n’écarte pourtant pas la possibilité d’un mouvement de grève…

Au centre des revendications, toujours, une amélioration des conditions de travail, et l’obtention de primes.

Or, l’accord qui a été signé est un simple copier/coller du Code du travail, sans aucune avancée. Notre prime d’ancienneté diminue et la rémunération des pauses aussi. La prime de Noël est remplacée par une prime à l’objectif », déplore une élue CGT. « Cet accord tient bien la route au regard de nos moyens », défend, pour sa part, le directeur de l’établissement du Havre.

Lire la suite