Archives quotidiennes : 16/10/2015

Les salariés d’Air France manifestent à Blagnac

Actu Côté Toulouse, 16 octobre 2015 :

Une centaine de salariés d’Air France manifestent à Blagnac, devant le centre industriel de la compagnie, en soutien aux cinq salariés d’Air France mis à pied.

Vendredi 16 octobre 2015, une centaine de personnes se sont réunies devant le centre industriel d’Air France, route de Cornebarrieu, à Blagnac, pour protester contre la mise à pied de cinq salariés d’Air France, poursuivis pour violences aggravées après les événements survenus en marge d’un comité central, le 5 octobre dernier. Les manifestants protestent également contre la suppression d’emplois annoncées dans le plan Performe.

Lire la suite

Publicités

Des aide-soignantes à domicile réclament une revalorisation

France 3 Limousin, 16 octobre 2015 :

L’association « Santé services Limousin » est en grève aujourd’hui. Les salariées réclament une augmentation salariale et la prise en compte de conditions de travail de plus en plus difficile.

Créée en 1979, l’association « Santé service Limousin » propose des services d’hospitalisation à domicile et des soins infirmiers pour les personnes âgées et handicapées.

Lire la suite

La grève se poursuit chez Saint-Gobain à Thourotte

Le Parisien, 16 octobre 2015 :

N’ayant pas obtenu satisfaction, les salariés de l’usine de verre Saint-Gobain, à Thourotte ont décidé de maintenir le piquet de grève mis en place ce jeudi. C’est ce qu’ils ont fait toute cette nuit de jeudi à vendredi, et encore ce vendredi matin. En cette fin de matinée, la direction doit recevoir les délégués du personnel qui rappelleront leurs revendications.

thourr

«Nous réclamons une prime de 350 € ainsi que la titularisation de CDD et d’intérimaires», souligne un délégué CGT. L’usine est donc toujours bloquée. Les véhicules ne peuvent y pénétrer. Ils sont garés tout autour de l’enceinte. Les personnels peuvent cependant se rendre, à pied, sur leur lieu de travail.

Le chantier de l’Hôtel-Dieu bloqué par une grève des ouvriers

Lyon Mag, 16 octobre 2015 :

Ce vendredi matin, 45 ouvriers du chantier de l’Hôtel-Dieu ont décidé de ne pas travailler.

Ils dénoncent « une politique salariale discriminatoire » et « une rupture du dialogue social », faisant référence à des primes versées en août aux dirigeants d’Eiffage, les ouvriers n’en auraient touché que 10%.

Lire la suite

Air-France : Et maintenant la mise à pied sans solde

Communiqué de la campagne « Protégeons les 5 d’Air France !« , 15 octobre 2015 :

Décidément, rien ne leur aura été épargné. Arrêtés au petit matin devant leur famille comme des gangsters, placés en garde à vue pendant 30 heures, déférés devant le Parquet, puis convoqués pour être jugés devant une cour correctionnelle le 2 décembre prochain, voilà maintenant que les 5 salariés d’Air France, poursuivis pour de prétendues « violences volontaires en réunion », ont été mis à pied sans solde, à titre conservatoire, à compter de ce jour, par la direction d’Air France.

Cet acharnement policier, judiciaire et disciplinaire illustre la politique et la justice anti-ouvrière et anti-syndicale qui sont mises en œuvre pour réprimer et intimider des travailleurs qui n’ont commis qu’un seul crime : refuser 2 900 licenciements, refuser la précarité et la misère pour eux et leur familles !

Lire la suite

Besançon : Les correspondants de nuit refusent d’être bradés

L’Est Républicain, 16 octobre 2015 :

ILS SAVENT QUE, le 31 décembre prochain, ce sera la fin définitive de leur service. Même si leurs appels au rassemblement de soutien ne mobilisent souvent qu’eux-mêmes et les délégués de l’ADDSEA (association de sauvegarde de l’enfant à l’adulte), la structure dont ils dépendent, les correspondants de nuit n’entendent pas être « bradés » en silence. Ils se sont retrouvés hier matin juste avant les discussions entre la direction de l’association, les élus du comité d’entreprise et les délégués du personnel des correspondants. « Pour l’instant, il y a de petites avancées mais rien n’est encore acté. Il pourrait y avoir des efforts sur la prime de licenciement et sur la prime de déménagement », indiquait Pascal Descamps délégué CGT de l’ADDSEA au sortir de la réunion. On le sait, les correspondants soutenus par la CGT, FO et la CFDT demandent 20.000 € de prime extra-légale de licenciement pour chacun et 5.000 € de prime de déménagement.

Avec la suppression du service, sur les quatorze postes, sept à huit salariés peuvent être l’objet de licenciements économiques secs. « On demande des reclassements en interne pour chacun. Pour l’instant, une personne est reclassée à la Ville, une autre à la SAIEMB. Mais il peut y avoir des départs en retraite à l’ADDSEA, 31 salariés ont plus de 60 ans et si on retire les postes les plus qualifiés, il reste 21 personnes dont certaines peuvent être intéressées par un départ », précise Pascal Descamps.

Lire la suite

Japon. Contre l’avis des Japonais, Tokyo redémarre un second réacteur nucléaire

http://www.courrierinternational.com

This handout picture taken by Kyushu Electric Power on July 7, 2015 shows a fuel rod being inserted in a reactor vessel at the Kyushu Electric Power's Sendai nuclear power plant in Satsumasendai, Kagoshima prefecture, on Japan's southern island of Kyushu. Atomic fuel was being loaded into the reactor in southern Japan on July 7 as its operator prepared to restart operations despite widespread public opposition to the technology. The reactor is expected to become the first one to go back on line after two years of complete hiatus in Japan following the tsunami-sparked disaster at Fukushima in 2011. AFP PHOTO / KYUSHU ELECTRIC POWER ---EDITORS NOTE---HANDOUT RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / KYUSHU ELECTRIC POWER" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS

Plus de quatre ans après l’accident de Fukushima, un réacteur nucléaire a été relancé le 15 octobre à la centrale de Sendai, dans le sud-ouest du Japon. C’est le second à reprendre du service depuis la suspension de la production de ce type d’énergie.

Lire la suite