Archives quotidiennes : 02/10/2015

Carcassonne : Le personnel hospitalier vent debout contre le projet de loi Santé

La Dépêche, 2 octobre 2015 :

À l’appel de quatre syndicats, le personnel hospitalier a débrayé quelques minutes, hier, en début d’après-midi. Ils dénoncent le projet de loi Santé.

La marmite bout dans le monde médical. Alors que les généralistes s’apprêtent à fermer, la semaine prochaine, leur cabinet pour protester contre le projet de loi défendu par la ministre Marisol Touraine, hier, ce sont les infirmiers-anesthésistes qui ont déserté les blocs opératoires. Ces derniers demandent une revalorisation de leur statut. Les autres personnels ne sont pas en reste. À l’appel de quatre syndicats (CGT, FO, CFTC, SUD), les agents du centre hospitalier de Carcassonne ont observé un court débrayage. L’intersyndicale estime que les mesures d’économies imposées par le projet de loi, seraient de nature à dégrader l’offre de soins. «Il est prévu d’économiser un milliard d’euros par an et sur trois ans», explique Bruno Izard (FO).

Lire la suite

Publicités

Bangladesh : H&M épinglé sur la sécurité

Le Figaro, 1 octobre 2015 :

Le collectif international Clean Clothes Campaign, qui vise à améliorer les conditions de travail dans l’industrie textile, explique dans un rapport publié hier que le géant de la mode suédois H&M n’a pas tenu ses promesses en matière de sécurité des usines fabriquant ses vêtements au Bangladesh. Le groupe avait signé l’Accord sur la sécurité des bâtiments au Bangladesh après l’effondrement du Rana Plaza, qui a tué 1138 ouvriers du textile. Aujourd’hui, l’Accord a été rejoint par plus de 200 marques de plus de 20 pays.

« Notre analyse montre que H&M n’a pas respecté ses engagements pour assurer la sécurité des ouvriers du Bangladesh qui fabriquent ses vêtements », assure le rapport. Les sites concernés auraient tous pris du retard dans les travaux de rénovation, notamment l’installation de portes pare-feu ou encore l’amélioration des issues de secours. « Les ouvriers bangladais qui cousent les vêtements H&M travaillent toujours dans des conditions extrêmement dangereuses », déclare Liana Foxvog de l’International Labor Rights Forum. « Pour la première fois, grâce à l’Accord, H&M sait désormais quelles rénovations sont nécessaires pour que ses usines soient enfin sûres afin que les ouvriers ne risquent plus leur vie et ne s’inquiètent plus à l’idée de devenir les prochaines victimes d’un accident comme le Rana Plaza », ajoute Bob Jeffcott du Maquila Solidarity Network.

Le personnel des hôpitaux psychiatriques sous « con­-tensions »

Article publié dans « Communisme-Ouvrier n°58« , bulletin de l‘Initiative Communiste-Ouvrière :

Les sites spécialisés ainsi que les médias ont transmis une tribune du « collectif des 39 ». Ce collectif de psychiatres et psychologues, très controversé et corporatiste, prônant une psychiatrie moderne « à la française », appelle à « la fin des contentions ». Un appel qui serait, dans un autre contexte, à saluer, si la manière de faire de ce collectif ne faisait pas totalement abstraction de la réalité professionnelle des travailleurs­-euses.

Les contentions, les chambres d’isolement etc. que les patients peuvent subir sont des pratiques d’un autre siècle comme l’une des personnes à la base de ce texte, infirmière dans un hôpital psy, en témoigne.

Lire la suite

Les religions contre les femmes

Article publié dans « Communisme-Ouvrier n°58« , bulletin de l‘Initiative Communiste-Ouvrière :

Le « Salon musulman du Val­ d’Oise » a eu lieu les 12 et 13 septembre 2015 au Parc des expositions de Pontoise. Cette manifestation, censée mettre « la femme à l’honneur », organisait une série conférences dont la majorité était axée sur la relation entre les femmes et l’islam, avec des prêcheurs fondamentalistes qui ont une vision réactionnaire des femmes. Ôtons tout de suite tout amalgame entre ce « Salon musulman [ou plutôt fondamentaliste] du Val d’Oise », censé placer LA femme à « l’honneur » et la communauté musulmane qui n’a rien demandé et n’en est pas responsable. Deux activistes Femen y sont intervenues avec le slogan : « personne ne me soumet, personne ne me possède, je suis mon propre prophète ! » Les FEMEN et d’autres militantes des droits des femmes sont actuellement insultées, menacées de viols, de mort sur les réseaux sociaux.

Autre pays, autre religion. En Israël, un malaise grandit face aux manifestations d’intolérance religieuse, de plus en plus nombreuses. Il y eut, en 2011, ces soldats choisissant l’insubordination plutôt que d’écouter une chorale féminine. Ces enterrements et événements publics dont les femmes se sont trouvées exclues.

Lire la suite

Québec : 500 infirmières en colère bloquent la sortie du Parlement

Le Journal de Montréal, 1 octobre 2015 :

Quelque 500 infirmières ont bloqué la sortie des députés de l’Assemblée nationale pendant 45 minutes jeudi avant midi dans le but de protester contre la lenteur de leurs négociations avec le gouvernement.

InfQueb

«Je vous défends de toucher à mon monde», a ordonné la présidente de la Fédération interprofessionnelle du Québec (FIQ) Régine Laurent au moment où des gardes du corps tentaient de déloger des manifestantes qui bloquaient le passage d’une limousine sur la rue des Parlementaires.

Lire la suite

Hôpital intercommunal du Pays de Retz : Une grève pour sauver les emplois

Le Courrier du du Pays de Retz, 2 octobre 2015 :

Au 1er novembre, plus de 15 postes équivalent temps plein ne seront pas reconduits au sein de l’hôpital intercommunal du Pays de Retz (1). C’est ce qu’a proposé la direction à l’ARS dans son nouveau budget présenté à l’ARS, Agence régional de santé, afin d’aller plus loin dans les mesures d’économie. La CGT du HIPR s’y oppose fermement et a appelé à la grève, jeudi 1er octobre.

Depuis plusieurs années, les finances du HIPR sont dans le collimateur de l’ARS. Au printemps, un plan de 500.000€ d’économie sur trois ans est présenté. Il porte sur les achats, sur des départs non remplacés, entre autres. Jugé insuffisant, il a été revu à la fin de l’été et présenté aux instances du personnel.

Lire la suite

Grève des postiers à Port de Bouc

Communiqué SUD PTT :

Les postiers-ères du centre Courrier de Port de Bouc (2 rue de la République) vont entamer leur premier jour de grève ce vendredi.

Les facteurs de Port de Bouc ont voté le début de la grève à l’issue de l’audience avec leur direction.

Ce matin à partir de 10h00, les facteurs iront à la rencontre des usagers de Port de Bouc pour diffuser des tracts sur le marché de la Lèque de manière à alerter les usagers sur l’impact de leur nouvelle organisation.

Lire la suite