Archives quotidiennes : 05/10/2015

Contre la violence patronale et les licenciements, solidarité avec les grévistes d’Air France !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Ce lundi 5 octobre, les salariés d’Air France se sont mis en grève contre un plan de suppressions de 2.900 emplois avec de nombreux licenciements. En colère et défendant à juste titre leurs emplois, des salariés ont investit ce matin la réunion du Comité Central d’Entreprise, et deux cadres supérieurs, le DRH et le directeur d’Air France à Orly, ont eu leurs costumes déchirés.

airfrance

Si la presse, Valls, Macron et la direction d’Air France parlent de « violences aggravées », la véritable violence c’est celle qui à Air France aujourd’hui comme hier à PSA Aulnay, Goodyear, ArcelorMittal et tant d’autres entreprises, permet à des actionnaires de licencier des travailleurs et de les condamner au chômage. La violence c’est avant tout celle du patronat et de son système, une violence qui condamne des milliers et des milliers de salariés à la galère du chômage et à la misère après des années d’exploitation.

Lire la suite

Publicités

Besançon : les correspondants de nuit toujours en négociations

L’Est Républicain, 5 octobre 2015 :

DÉPENDANT DE l’ADDSEA (association départementale de sauvegarde de l’enfant à l’adulte), pris en charge financièrement par la ville, le service des correspondants de nuit arrêtera définitivement de fonctionner le 31 décembre prochain. À plusieurs reprises, les salariés du service sont venus manifester avec le soutien des syndicats CGT, CFDT et FO de l’ADDSEA devant l’hôtel de ville à l‘heure des séances du conseil municipal.

Ils se sont à nouveau retrouvés hier après-midi devant la mairie. « Le service comptait vingt personnes, il en reste quatorze. Certaines devraient être reclassées dans un autre service, un autre peut-être à la ville, un autre à la SAIEMB. Il peut y avoir 7 à 8 licenciements économiques », souligne Pascal Descamps délégué CGT à l’ADDSEA.

Lire la suite

Air France : Coup de colère face aux violences patronales

Les salariés d’Air France en grève ont fait irruption ce lundi 5 octobre lors du Comité Central d’Entreprise où la direction défendait son projet de 2900 suppressions d’emploi dont de nombreux licenciements. La violence c’est celle qui à Air France aujourd’hui comme hier à PSA Aulnay, Goodyear, ArcelorMittal et tant d’autres entreprises, permet à des actionnaires de licencier des travailleurs et de les condamner au chômage.

Montigny-lès-Cormeilles : mouvement de grève reconduit à la maison de retraite

Le Parisien, 5 octobre 2015 :

Elles sont une vingtaine d’aides soignantes, infirmières, auxiliaires de vie ou cuisinières à avoir répondu à l’appel à la grève ce lundi matin. Le sentiment de ras-le-bol est devenu trop fort. Drapeaux dans les mains, chasubles aux couleurs du syndicat FO pour certaines, ces femmes ont décidé de dénoncer leurs conditions de travail au sein de la maison de retraite John Lennon, à deux pas de la gare de Montigny-lès-Cormeilles.

montigny

Un bâtiment flambant neuf inauguré en mars dernier, l’ancienne résidence étant située quelques rues plus loin.

Lire la suite

Air France : les salariés de l’aéroport d’Ajaccio en grève

France 3 Corse, 5 octobre 2015 :

A l’aéroport d’Ajaccio, de nombreux salariés d’AirFrance sont en grève cet après-midi. Ils craignent pour leur emploi, suite au nouveau plan de restructuration menaçant près de 3 000 emplois en France dont 48 en Corse.

Les salariés d’Air France à Ajaccio sont entrés en grève ce lundi après-midi à 15h15, à l’appel de l’intersyndicale. Le plan de départs volontaires ayant échoué, ils craignent pour leur emploi, suite au nouveau plan de restructuration de la compagnie aérienne qui menace 3 000 postes en France.

Lire la suite

Malakoff : nouvelle grève à la poste jeudi

Le Parisien, 5 octobre 2015 :

Le conflit à la Poste s’amplifie : une nouvelle grève est prévue jeudi à Malakoff. A l’appel des syndicats Sud et CGT, elle va s’accompagner d’un rassemblement toute la matinée devant le bureau de la Poste rue Danton.

Les manifestants s’opposent au plan de réorganisation de la direction de La Poste, qui pour faire face à une baisse importante du volume de plis traités, veut ajuster ses effectifs et les redéployer sur de nouvelles tâches. Sud et la CGT dénoncent ainsi la suppression de 11 emplois et l’augmentation du nombre de tournées par facteur. Selon les syndicats, le nouveau dispositif impliquerait aussi la fermeture au public du bureau de Malakoff-Vanves l’après-midi.

Vidéos : Manifestation massive contre l’austérité à Manchester

60.000 personnes ont manifesté à Manchester le dimanche 4 octobre à l’occasion de l’ouverture du congrès du Parti Conservateur contre les politiques d’austérité, la remise en cause du droit de grève et autres attaques anti-ouvrières (voir l’article).

Lire la suite