Travailleurs sans papiers. C’est parti pour l’été!

L’Humanité, 5 juillet 2015 :

Si vous aimiez les séries, vous allez adorer le combat pour les papiers des « 400 » des Yvelines entamé depuis le 10 juin. Ils savent que ce sera long et s’y sont préparés. Mais tous sont sûrs d’une chose : la lutte collective, avec la CGT, c’est la seule façon de gagner.

Ce 27 juin, ils étaient plus de cinquante en assemblée générale – les autres gardant les piquets de grève ou prenant quelque repos – à faire le point de trois semaines de lutte. Et il y a de quoi avoir le moral! Avec le soutien de la CGT, les 400 travailleurs sans papiers des Yvelines décidés à faire valoir leurs droits ont réussi à faire monter la pression sur le patronat de l’intérim. Ils maintiennent l’occupation de trois agences aux enseignes des « majors »: Adecco à Montigny-le-Bretonneux, Randstad à Poissy, et Manpower aux Mureaux. Et la direction d’Adecco – qui a fait intervenir la police dès l’arrivée d’une délégation dans une de ses agences parisiennes le 22 juin et obtenu sur le champ l’intervention d’un impressionnant déploiement de gendarmes mobiles – a en revanche subi un revers cinglant en justice.

Alors qu’elle demandait l’évacuation de l’agence de Montigny-le-Bretonneux, sous prétexte d’occupation illicite et d’entrave à la liberté du travail, elle a été désavouée le 25 juin par le tribunal de grande instance de Versailles qui a reconnu à ces intérimaires sans papiers le droit de faire grève « sur le tas».

Si les directions des groupes leaders, comme le syndicat patronal de l’intérim Prism’emploi, refusent toujours d’assumer leurs responsabilités et de délivrer à leurs salariés sans papiers les certificats de concordance (pour ceux qui ont travaillé avec un nom d’emprunt) et les promesses d’embauche (Cerfa) nécessaires à leur demande de régularisation, d’autres entreprises (CRIT, AB’z, 45 +, etc.) font preuve de plus de pragmatisme. D’ores et déjà, la CGT (UD 78, Union régionale Île-de-France, Union syndicale de l’intérim) a envoyé des courriers à toutes les sociétés employant des membres du collectif des « 400 » qui peuvent aussi s’attendre à quelques visites impromptues et concerts gratuits de tam-tams!

APPLIQUER LES TEXTES

Quant aux autres employeurs – du nettoyage, de la restauration collective … – leur tour va venir très vite. Mais pour les « 400 », il est bien clair que chaque étape sert à tous, qu’ils vont ensemble – et renforcés des nouveaux arrivants – aller jusqu’au bout. Et qu’à ce bout, il y a les papiers pour tous, y compris pour ceux que les patrons contraignent à travailler au noir.

« Il faut gagner d’abord l’application des textes en vigueur, de la circulaire du 28 novembre 2012 qui valide ce que l’on a gagné dans les luttes précédentes en matière de régularisation par le travail », explique Francine Blanche, de la direction confédérale de la CGT, « puis ces textes, il va falloir les faire bouger».

L’enjeu est de taille, puisqu’il s’agit de faire reconnaître le droit à la migration économique, le droit de travailler dans un pays d’accueil aux mêmes conditions que les salariés de ce pays. Et de dire stop à la mise en concurrence des salariés entre eux qui, en attisant racisme et xénophobie, ne vise qu’à préserver les profits des patrons.

Au fond, ce serait simple: « Si on cherche les papiers, c’est parce qu’on a envie de travailler ici », résume un des « 400». Mais rien ne l’est lorsqu’il s’agit de protéger les puissants. « Va-t-on gagner ? Je ne suis pas Dieu pour le savoir. Mais ce que je sais, c’est qu’on est sur la bonne route! » assure un autre. Et que cette route soit longue ne leur fait pas peur.

SOLIDARITÉ avec les travailleurs sans papiers :
Chèques à l’ordre de l’ud cgt des Yvelines (avec mention « travailleurs sans papiers ») à: l’ud cgt des Yvelines, 24, rue jean-jaurès, 78190 trappes.

Pour leur rendre visite sur les piquets de grève: Adecco, 5 place Choiseul, Montigny-le-Bretonneux (78); Randstad, Technoparc, 2, rue Charles-Édouard-Jeanneret, Poissy (78); Manpower, 50, avenue Paul-Doumer, Les Mureaux (78).

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s