Archives mensuelles : juin 2015

A Madrid, deux mille personnes manifestent contre une loi sur le droit de manifester

Quelque deux mille personnes ont manifesté mardi à Madrid au son des tambours contre l’entrée en vigueur d’une loi très controversée qui encadre le droit de manifester.

Surnommée «loi bâillon» par ses détracteurs, le nouveau texte entre en vigueur mercredi. Il a été dénoncé par de nombreuses ONG, associations d’avocats et de journalistes. La loi prévoit notamment des amendes allant jusqu’à 600 000 euros pour certains manifestations non autorisées.

Lire la suite

Afrique du Sud: les victimes de Marikana réclament une indemnisation

(pressafrik)

7965434-12385549

En Afrique du Sud, la colère gronde après la publication du rapport sur le massacre de Marikana. Familles de mineurs, avocats, activistes et syndicats sont profondément déçus. Ils estiment que les conclusions de la commission d’enquête ne vont pas assez loin. Le rapport, publié jeudi 25 juin, enquêtait sur le décès de 34 mineurs abattus par la police lors d’une grève illégale en août 2012. Le rapport a conclu à une responsabilité partielle de la police et suggère l’ouverture d’une enquête judiciaire, mais il ne mentionne pas de dédommagement pour les victimes, pourtant demandé par les familles des mineurs.

« Une perte de temps et d’argent », estiment les mineurs et leurs familles. Plus de deux ans d’enquête et ils n’ont obtenu ni compensations financières pour les mineurs blessés ou tués, ni justice. Plus d’une trentaine de mineurs tués, 200 blessés, dont certains ne peuvent plus travailler. Selon les avocats des mineurs, ils comptent bien déposer une plainte au civil pour obtenir réparation.
Lire la suite

Débrayage à l’Apei d’Agneaux. Une cinquantaine de salariés au siège

(Ouest-France)

une-cinquantaine-de-salaries-au-siege

Environ cinquante salariés de l’Association de parents d’enfants inadaptés (Apei) Centre Manche débrayent pendant deux heures devant le siège de l’association ce mardi matin.

L’Apei Centre Manche gère une vingtaine d’établissements regroupés par pôle. À l’initiative des délégués du personnel du pôle enfance, une cinquantaine de salariés ont débrayé ce matin, de 9 h à 11 h, devant le siège agnelais de l’association pour protester contre ses méthodes de management.
Conditions de travail
Lire la suite

Les agents de Radio défient l’Etat qui ignore leurs problèmes

(GabonActu)

RTG

Les agents de Radio Gabon (service public), plus audacieux que leurs collègues de Gabon Télévision ont décidé de geler tous les programmes y compris les journaux parlés en application d’un mot d’ordre de grève d’avertissement de 3 jours décrété par leur syndicat.

Depuis lundi, il y a plus de journaux parlés sur Radio Gabon, la chaîne mère des radios au Gabon. Le personnel croise les bras et se tourne les pouces.

A l’origine de la grève une décision du Syndicat national des agents de l’audiovisuel public (SYNAPAP) qui revendique l’application de la nouvelle grille des salaires mise au point suite aux reformes de l’audiovisuel public dont les différents médias fonctionnement dorénavant comme des agences.
Lire la suite

Total: La CGT appelle au blocage des stations chaque jeudi de l’été

(20 Minutes)

Des blocages tout l’été ? Dans un communiqué publié ce lundi, la Fédération nationale des industries chimiques-CGT a appelé à un blocage des stations Total ce jeudi.

648x415_raffinerie-total-mede-pres-marseille

La fédération syndicale précise que le « blocage de toutes les stations de vente de carburants Total » sera renouvelé « chaque jeudi suivant, durant tout l’été, et ce jusqu’à ce que la multinationale Total retire son projet de mort du raffinage de pétrole à La Mède ». Le syndicat appelle également « à organiser la grève dans les autres raffineries de pétrole en France, dans les dépôts et centres de chargement maritime de produits pétroliers ».

Lire la suite

Rassemblement le 1er juillet à Paris : Solidarité avec les réfugiés

Dans plusieurs endroits à Paris, à Calais, dans d’autres villes de France et même aux frontières de la France comme à Vintimille, les réfugié-e-s se trouvent dans des situations scandaleusement précaires, souvent mis-es en concurrence les un-es avec les autres, notamment entre celles et ceux qui sont potentiellement demandeur-es d’asile et celles et ceux qui ne le sont pas. Cette situation empêche les un-es et les autres de faire valoir leurs droits.

La France est loin de prendre sa part dans l’accueil des réfugié-e-s qui traversent la Méditerranée au péril de leur vie alors même qu’elle porte sa part de responsabilité, comme l’Union européenne, dans les raisons qui les poussent à partir. Ils ne disparaitront pas du territoire par la répression et l’indifférence des pouvoirs publics. Il faut une toute autre politique en France comme en Europe en faveur des réfugié-e-s qui prenne en compte la situation actuelle et anticipe sur celle des années à venir.

Lire la suite

Les travailleuses de La Halle refusent d’être bradées

Article de « Communisme-Ouvrier n°56 » , bulletin de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Le groupe Vivarte (qui possède les magasins « La Halle ») a annoncé la fermeture de 174 magasins avec 1600 suppressions d’emplois et de nombreux licenciements. Le jour des soldes, le 24 juin, les travailleuses de 250 magasins à travers la France se sont mises en grève si bien que les magasins sont restés fermés le jour des soldes.

compHall1

A plusieurs endroits, les salariées ont reconduit leur grève, à d’autres elles ont à nouveau débrayé le samedi. Les travailleuses refusent d’être licenciées avec comme seule compensation l’indemnité légale de licenciement et par la grève, elles ont montré que sans leur travail, pas de profits pour les actionnaires !

%d blogueurs aiment cette page :