Archives de Tag: Montigny-le-Bretonneux

Montigny : les salariés de GEA en grève s’inquiètent pour leur avenir

Le Parisien, 24 septembre 2015 :

Ils avaient déjà débrayé deux heures durant l’après-midi du 14 septembre dernier. Cette fois, les salariés du site de Montigny-le-Bretonneux de l’entreprise GEA, spécialisée dans la conception et la fabrication d’équipements de procédés pour l’industrie, ont stoppé le travail toute la journée.

GEA

Sur les quelque 200 employés de cet établissement s’occupant notamment de l’agroalimentaire, la moitié s’est mise en grève ce jeudi afin de protester contre un plan de réorganisation décidé au printemps dernier par la direction allemande du groupe, basée à Düsseldorf.

Lire la suite

Montigny-le-Bretonneux : grève chez l’industriel GEA

http://www.leparisien.fr

5088107_b7f127ce-5a01-11e5-b75b-00151780182c-1_545x460_autocrop

Grève, ce lundi, à l’entreprise GEA de Montigny-le-Bretonneux. Les représentants CGT de cette société allemande spécialisée dans la conception et la fabrication d’équipements industriels appellent les quelque 200 salariés à débrayer de 14 heures à 16 heures.

 Le groupe GEA envisage de supprimer une centaine d’emplois en France et les employés redoutent un impact sur le site de Montigny, qui a récemment fait l’objet d’une réorganisation. 10 % des effectifs seraient menacés. « Les débuts laborieux de cette « réorganisation » mettent en péril les activités industrielles […] et génèrent stress et anxiété chez les salariés », dénonce la CGT dans un communiqué.

Montigny – Poissy : les travailleurs sans-papiers ont levé leur siège

Le Parisien, 10 août 2015 :

Deux mois, presque jour pour jour, après le début de leur lutte, les travailleurs sans-papiers dans l’intérim ont levé, ce week-end, leur siège des agences Randstad à Poissy et Adecco à Montigny-le-Bretonneux qu’ils occupaient.

« Un processus de délivrance des attestations de concordance et de promesses d’embauche est engagé avec ces groupes », explique leur porte-parole. Une rencontre entre les syndicats et les représentants des sociétés d’intérim est prévue d’ici à la fin du mois d’août pour faire le point. L’attestation de concordance précise qu’une personne a travaillé sous différentes identités pour un employeur. Ces travailleurs précaires sont originaires pour la plupart d’Afrique subsaharienne.

Travailleurs sans papiers. C’est parti pour l’été!

L’Humanité, 5 juillet 2015 :

Si vous aimiez les séries, vous allez adorer le combat pour les papiers des « 400 » des Yvelines entamé depuis le 10 juin. Ils savent que ce sera long et s’y sont préparés. Mais tous sont sûrs d’une chose : la lutte collective, avec la CGT, c’est la seule façon de gagner.

Ce 27 juin, ils étaient plus de cinquante en assemblée générale – les autres gardant les piquets de grève ou prenant quelque repos – à faire le point de trois semaines de lutte. Et il y a de quoi avoir le moral! Avec le soutien de la CGT, les 400 travailleurs sans papiers des Yvelines décidés à faire valoir leurs droits ont réussi à faire monter la pression sur le patronat de l’intérim. Ils maintiennent l’occupation de trois agences aux enseignes des « majors »: Adecco à Montigny-le-Bretonneux, Randstad à Poissy, et Manpower aux Mureaux. Et la direction d’Adecco – qui a fait intervenir la police dès l’arrivée d’une délégation dans une de ses agences parisiennes le 22 juin et obtenu sur le champ l’intervention d’un impressionnant déploiement de gendarmes mobiles – a en revanche subi un revers cinglant en justice.

Lire la suite

Ouvriers intérimaires sans papiers en lutte pour leur régularisation

AFP, 1 juillet 2015 :

Une cinquantaine de travailleurs sans-papiers ont manifesté mercredi à Paris pour réclamer des documents nécessaires à la constitution d’un dossier de régularisation, menaçant d’occuper des agences d’intérim qui refusent de les leur délivrer, a constaté un journaliste de l’AFP.

« On veut les mêmes droits! », « Régularisation! », « On bosse ici, on reste ici! », a scandé au rythme d’un djembé la petite troupe de travailleurs pour la plupart originaires d’Afrique subsaharienne, devant le siège de Prism’emploi, organisation qui regroupe plusieurs agences d’intérim.

Lire la suite

Montigny-le-Bretonneux : la demande d’expulsion des travailleurs sans-papiers rejetée

Le Parisien, 29 juin 2015 :

Les travailleurs sans-papiers qui occupent les locaux d’Adecco, à Montigny-le-Bretonneux, depuis le 10 juin peuvent rester sur place. Le juge des référés du TGI de Versailles a en effet débouté la société d’intérim, qui réclamait l’expulsion de tous les occupants pour « trouble manifestement illicite ».

Pour le magistrat, « il n’est pas démontré » que la secrétaire générale de l’union départementale CGT des Yvelines, Sonia Porot, qui coordonne le mouvement des sans-papiers, – la seule personne assignée par Adecco – « occupe les locaux » et « que les autres personnes sont occupantes de son chef ». La société a également été condamnée à payer les frais de justice.

Lire la suite