Archives quotidiennes : 22/07/2015

A Paris, la révolte des « dames pipi »

Le Monde, 22 juillet 2015 :

Une petite révolution se joue dans les lieux d’aisance publics de la ville de Paris. Il ne s’agit pas des 400 sanisettes mais des « lavatories », ces espaces souvent en sous-sol qui emploient des « dames pipi ». La révolution est due à l’arrivée de la société néerlandaise 2theloo (« Aux toilettes », en anglais), qui gère déjà plus de 150 de ces endroits dans 13 pays. Elle reprend ainsi le marché du nettoyage des lavatories que détenait la société Stem.

La société avait postulé pour plusieurs toilettes situées dans des lieux prestigieux et très fréquentées par les touristes, tels que le parvis de Notre-Dame, la place de l’Etoile, etc. Sa spécialité est de proposer des toilettes design avec boutique, dont la décoration diffère selon les quartiers, et de recourir systématiquement à des « dames pipi ». Mais aussi, selon la fédération Feets-FO (équipement, environnement, transport et services), d’ignorer le droit français.

Lire la suite

Violence répressive à Istanbul : un enfant de sept ans dans le coma

Lundi les forces de répression se sont déchaînées pour réprimer un rassemblement dénonçant le massacre de Suruç dans le district de Küçükçekmece à Istanbul. Un enfant de sept ans a été victime d’une capsule de gaz lacrymogène jetée par les forces de répression.

IstanbEnfant

Plongé dans le coma par le choc, l’enfant est actuellement hospitalisé où il est en soins intensifs.

Turquie : Tension à Istanbul et dans l’est du pays

RFI, 22 juillet 2015 :

Trois jours après l’attentat de Suruç qui a fait 32 victimes et une centaine de blessés, lundi 20 juillet, l’enquête officielle est toujours en cours, mais officieusement, l’attentat est attribué à l’organisation Etat islamique. Cette attaque a provoqué une vague de contestation dans tout le pays, avec de multiples manifestations parfois réprimées très violemment par les forces de l’ordre.

Cinq des 32 victimes de l’attentat doivent être enterrées ce mercredi dans des quartiers d’Istanbul connus pour leur sensibilité de gauche. Hier, mardi, le cercueil de l’une des victimes a été accueilli dans un quartier d’Istanbul par des militants d’extrême gauche, cagoulés de rouge et brandissant des fusils-mitrailleurs… Une image forte, qui montre l’ambiance très pesante qui règne en ce moment en Turquie. Une atmosphère qui n’est pas sans rappeler celle qui régnait lors de la révolution de Gezi.

Lire la suite

41ème jour de grève à Total La Mède

Maritima Info, 22 juillet 2015 :

La raffinerie est à l’arrêt depuis le 11 juin, début d’un mouvement lancé par la CGT, farouchement opposée au projet de reconversion du site. La procédure légale de consultation des organisations syndicales est désormais terminée. Résultat, le volet industriel a été rejeté en bloc alors que les mesures sociales d’accompagnement des salariés, dont le poste va être supprimé (178 en tout), ont été approuvées à la majorité, CFE-CGC, CFDT, et FO au plan local (le syndicat n’est pas représentatif au plan national). Pour Bruno Casano, délégué FO à Total La Mède, le volet social est acceptable. « Même si c’est perfectible, je trouve que ça été plutôt bien négocié. Je suis assez satisfait de la tournure qu’ont pris ces négociations des MSA » (mesures sociales d’accompagnement).

Ce n’est pas du tout l’avis de la CGT qui a refusé de signer le volet social du projet et qui poursuit sa grève. « Nous pensons que ce mouvement est parfaitement justifié, affirme Frédéric Ambrosio, représentant CGT à Total La Mède. Il faut être cohérent. Comment peut-on rejet en bloc le volet industriel, et signer les mesures sociales d’accompagnement?! Nous avons rejeté le projet industriel car nous pensons que la raffinerie actuelle est viable, ce sont des experts mandatés par d’autres syndicats que nous qui l’affirment. Alors le groupe doit investir ».

Lire la suite

Paris : Appel à mobilisation pour condamner l’attentat de Suruç en Turquie

Des jeunes pleins d’espoir avaient pris la route pour participer, durant 6 jours, à la reconstruction de Kobané… Une conférence de presse tenue par un groupe de 300 membres de la SGDF (Sosyalist Gençlik Dernekleri Federasyonu / Fédération des associations des jeunes socialistes) pour annoncer leur engagement dans la reconstruction de Kobané, ville syrienne devenue le symbole de la résistance kurde face à DAESH, a été la cible d’une explosion sanglante dans la ville de Suruç, près de la frontière Syrienne, en Turquie.

SuruçVi

Le premier bilan du drame fait état d’une trentaine de morts et de plus d’une centaine de blessés. Malgré une campagne active menée depuis plusieurs semaines et largement diffusée par la SGDF annonçant leur départ d’Istanbul pour la reconstruction de Kobanê, aucune mesure de sécurité particulière n’a été prise par les forces de sécurité turques.

Lire la suite

Munich : Plus de 1000 manifestants contre les racistes de Pegida

Lutz Bachmann, le fondateur du mouvement raciste Pegida, organisait un rassemblement lundi 20 juillet sur la Marienplatz à Munich. Les xénophobes étaient 200, et face à eux, plus de 1000 personnes ont rappelé qu’à Munich comme ailleurs on ne veut pas des racistes. Lorsque Lutz Bachmann prenait la parole, les sifflets et slogans des contre-manifestants étaient si puissants qu’on ne pouvait rien entendre à ses discours de haine.

 

Vidéos de manifestations en Turquie après le massacre de Suruç

Quelques vidéos des manifestations en Turquie suite au massacre commis par Daesh à Suruç.

Batman (20 juillet) :

Bingöl (20 juillet) :

Lire la suite