Archives de Tag: droit de manifestation

VALLS, TU N’AS PAS LE CHOIX, TU NOUS REGARDERAS MANIFESTER !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Le Préfet de Police de Paris vient de confirmer l’interdiction de toute manifestation jeudi le 23 juin, le jour où l’intersyndicale appelle à une nouvelle journée de mobilisation contre la Loi Travail.

C’est une première, au moins depuis la Guerre d’Algérie, qu’un gouvernement se permette d’évoquer l’interdiction d’une manifestation intersyndicale.

photomanif14juinloitravailICO

Ne parlons même pas de l’argumentation gouvernementale qui se permettait de demander aux syndicats d’annuler d’eux-mêmes la manifestation sous prétexte que les « conditions de sécurité » ne seraient « pas remplies ». Sans parler de l’Euro, nous pouvons, chaque jour, constater au vue du nombre d’accidents de travail, de suicides et tentatives de suicide dans les ateliers, les services, les chantiers ou après un plan de licenciements, que les « conditions de sécurité » sont loin d’être remplies pour poursuivre l’exploitation capitaliste ! Le gouvernement va-t-il demander au MEDEF d’annuler de lui-même les licenciements et l’exploitation ? Et d’ailleurs, pourquoi le gouvernement n’annulerait-il pas « de lui-même » la Loi Travail ??

Lire la suite

Pétition : Je ne respecterai pas l’interdiction de manifester

Pétition :

François Hollande et Manuel Valls projettent d’interdire les manifestations. Les signataires ne respecteront pas cette interdiction. Ils manifesteront. Liberté !

Signer en cliquant sur ce lien

Thiais : Répondre aux provocations des sympathisants d’Erdogan

Communiqué du Comité Besançon Solidarité Kurdistan, 19 janvier 2016 :

Avant le rassemblement à Besançon du samedi 16 janvier contre la répression en Turquie, Monsieur Ghazli, adjoint au maire à la sécurité de la commune de Thiais (94) s’est permis d’appeler à l’interdiction de notre rassemblement.
Elu sur une liste d’union UDI-UMP, cet élu défend des positions nationalistes turques, n’hésitant pas à flirter avec le racisme à l’encontre des populations arménienne et kurde.

100_2880

Alors que les fanatiques de Daesh ont une nouvelle fois fait couler le sang à Bamako, Jakarta et enlevé 400 civils à Deir Ezzor, notre solidarité va plus que jamais aux forces qui ont pu repousser ces ennemis de l’humanité en particulier l’YPG / YPJ. Or, ce sont ces mêmes forces que le régime d’Erdogan tente d’éradiquer dans les villes kurdes de Turquie, faisant au passage subir à l’ensemble de la population civile le poids de l’occupation militaire. Notre solidarité va également à toute la population de Turquie, au-delà des origines nationales, qui fait face à la dictature de l’AKP.

Lire la suite

Cherbourg : Après une marche pour le climat, une militante voit la police débarquer à 22h

Normandie Actu, 12 décembre 2015 :

Une jeune femme de 19 ans a été interpellée par la police, chez elle, en pleine nuit, pour avoir organisé une marche pour le climat, samedi 28 novembre 2015, à Cherbourg (Manche).

Une jeune militante d’Europe Écologie-Les Verts (EELV), âgée de 19 ans, avait organisé une chaîne humaine dans le cadre d’une manifestation pour le climat, à l’occasion de la COP21 (la Conférence des Nations Unies sur le changements climatiques), samedi 28 novembre 2015, à Cherbourg (Manche). Malgré l’interdiction nationale de « rassemblement » pendant l’état d’urgence (décrété à la suite des attentats du 13 novembre 2015) la jeune femme avait décidé de maintenir la mobilisation, comme à Rouen (Seine-Maritime), ou à Caen (Calvados).

Lire la suite

Face à la répression, mobilisons-nous pour la défense des libertés dont la liberté de manifestation !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Entre 4500 et 10.000 personnes ont tenté de manifester ce dimanche 29 novembre à Paris à l’occasion de l’ouverture de la conférence des Etats sur le climat, la COP 21. Les CRS ont bloqué la manifestation Place de la République et réprimé à coups de matraques et de gaz lacrymogènes. On compte au moins deux cent interpellations. Parmi les personnes arrêtées on compte par exemple des camarades d’Alternative Libertaire et du NPA, des syndicalistes CGT et SUD, et notamment Xavier Mathieu, ancien militant CGT de Continental et Olivier Besancenot, ancien porte-parole du NPA. Ces arrestations font suite à une vague d’assignations à résidence et de perquisitions chez des militants de la défense de l’environnement, sous couvert d’état d’urgence.

COP214

L’Initiative Communiste-Ouvrière affirme sa solidarité avec les manifestantes et manifestants interpelés et appelle à leur libération immédiate et à leur relaxe.

Face à la répression, mobilisons-nous pour la défense des libertés dont la liberté de manifestation !

Manifestation pour le droit de manifester

20 Minutes, 27 octobre 2015 :

Ils ont manifesté… pour le droit de manifester. Au moins 300 personnes ont bravé jeudi soir place de la République à Paris l’interdiction de «manifestation de voie publique» instaurée par l’état d’urgence, pour protester contre cet arrêté préfectoral en vigueur jusqu’au 30 novembre.

«Il est clair que l’état d’urgence va profiter au gouvernement pour raser tout ce qui bouge au niveau associatif et pour faire en sorte que les mouvements contestataires se taisent», a dénoncé Jean-Claude Amara, porte-parole de l’association Droits devant !, l’un des 35 syndicats, partis politiques et associations soutenant la manifestation. «Et à côté de ça, tous les magasins restent ouverts», a-t-il poursuivi. «Les marchés de Noël sont devenus un droit fondamental plus important que celui de manifester», a renchéri Xavier Renou, du collectif Désobéir.

Lire la suite

Paris : Manifestation de soutien aux réfugiés malgré l’interdiction

AFP, 22 novembre 2015 :

Plusieurs centaines de personnes ont défilé dimanche après-midi à Paris en soutien aux réfugiés et pour dénoncer l’état d’urgence, malgré l’interdiction de manifester en Ile-de-France décidée par la préfecture de police.

Partis de la place de la Bastille, les manifestants sont arrivés place de la République encadrés par un important dispositif policier. « So-so-solidarité avec les réfugiés », « État d’urgence, état policier! On nous enlèvera pas le droit de manifester », ont notamment scandé les manifestants.

Lire la suite