Répression antisyndicale chez PSA

Après la tentative de licenciement d’un militant CGT à l’usine de Borny (Metz) qui s’est finie par 6 jours de mise à pied et les journées de mise à pied contre des militants CGT sur le site de Poissy c’est le tour de :

– Valenciennes : Grégory, secrétaire adjoint CGT. Son entretien préalable à sanction pouvant aller jusqu’au licenciement a eu lieu ce lundi 10 mars, entretien mené par le DRH accompagné par le RG de Grégory (responsable CGC qui a demandé deux fois par voie de tract « une sanction exemplaire »). Le dossier est archi-vide. c’est le coup monté classique à trois mois des élections. Une action à l’extérieure et un débrayage de 80 salariés ont eu lieu. La fédération a écrit un courrier de protestation.

– Sochaux : Deux militants CGT sont convoqués à un entretien préalable à sanction mardi 17 mars pour avoir distribués des tracts syndicaux dans l’enceinte de l’usine au mépris de la législation et de l’accord de droit syndical.

La direction tente de museler la CGT et d’empêcher qu’elle continue à dire la vérité et à dénoncer la situation.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s