Archives quotidiennes : 05/03/2015

Birmanie : Des centaines d’étudiants encerclés dans un monastère

Libération, 5 mars 2015 :

La police menace de passer à l’offensive contre les manifestants, fer de lance des protestations contre le régime.

Encerclés et barricadés, plus de 200 étudiants birmans sont engagés depuis lundi dans un bras de fer avec les forces de l’ordre dans un monastère de Letpadan, à 140 kilomètres au nord de l’ex-capitale birmane, Rangoun. La police anti-émeute menace de passer à l’offensive si les étudiants ne cessent pas leur manifestation, qualifiée d’illégale par des autorités sur le qui-vive.

Lire la suite

Manifestons à Paris pour les droits des mineurs étrangers !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Mineurs Isolés Étrangers, M.I.E., derrière cette appellation administrative, ce sont des enfants et des jeunes de moins de 18 ans qui ont, sans leurs familles, fuit la misère, des guerres ou des régimes dictatoriaux, traversé des pays et des mers, pour venir se réfugier en France. Si selon le droit français, tout mineur doit avoir le droit à une protection, à un hébergement, à un accompagnement éducatif, à une scolarité ou une formation professionnelle, ils sont trop souvent, à Paris comme en province, exclus de ces droits. Trop souvent, au nom des politiques d’austérité et de discriminations xénophobes, ils sont laissés à la rue et privés de leurs droits les plus élémentaires.

Pire encore, il arrive que les services de l’Aide Sociale à l’Enfance, sensés aider ces jeunes, leur fassent subir de véritables interrogatoires, les traitent avec suspicion, imposent des tests osseux, pratique dégradante et sans aucune fiabilité pour justifier leur exclusion des dispositifs d’aide sociale à l’enfance. Et, dans plusieurs départements, le Conseil Général s’est porté partie civile contre des enfants après les avoir déclarés majeurs sur la base de ces tests osseux ou de simples doutes sur l’état civil, et plusieurs de ces jeunes ont été condamnés à de lourdes peines, jusqu’à plusieurs mois de prison, assorties ou pas du sursis, à des années d’interdiction du territoire ainsi qu’à de lourdes sanctions financières.

Lire la suite

Grève générale contre la vie chère au Burundi

Afrique Expansion, 5 mars 2015 :

L’appel à la grève générale au Burundi, lancé par un collectif contre la vie chère dans un contexte politique tendu, a été suivi jeudi de manière contrastée à Bujumbura, a constaté un journaliste de l’AFP.

Le collectif, qui regroupe quelque 1.300 associations de la société civile et syndicats, s’est félicité du succès d’une grève selon lui « largement suivie », ce que le gouvernement a contesté.

Lire la suite

Haut-Doubs : Les postiers toujours en grève

France 3 Franche-Comté, 5 mars 2015 :

Les facteurs de Valdahon, Morteau, Maîche et Pierrefontaine-les-Varans sont toujours en grève. Un mouvement qui dure depuis maintenant 11 jours et qui s’est durcit aujourd’hui, faute d’ouverture de négociations sérieuses, selon les grévistes.

Le mot qui fâche les manifestants est « sécabilité ». La sécabilité a été mise en place en 2007 pour pallier les suppressions d’emplois à La Poste. Pour la distribution du courrier, cela consiste à découper les tournées de façon à en répartir la charge de travail sur les facteurs restants en plus de leur tournée attitrée.

Lire la suite

ONET condamné aux prud’hommes de Besançon

Communiqué de l’UL CGT de Besançon :

Les ouvrières et les ouvriers du nettoyage ont des droits !
ONET condamné aux prud’hommes de Besançon

Une ouvrière de la société ONET de Besançon a été contrainte de démissionner le 31 décembre 2013 parce que la société ne lui fournissait pas le matériel nécessaire pour faire le ménage. En plus, la direction d’ONET a profité que cette travailleuse ne sait pas lire le français pour lui faire signer un avenant à son contrat de travail qui a réduit son temps de travail, et donc son salaire, le faisant passer de 43,33 heures à 32,50 heures mensuelles. Et ce en violation avec l’article 6.2.4 de la convention collective des entreprises de propreté qui indique : « Sauf volonté expresse du salarié, le contrat de travail à temps partiel ne peut avoir une durée inférieure à 43 h 33 mensuelles (soit 10 heures hebdomadaires en moyenne). »

nettoyageSoutenue par l’Union Locale CGT de Besançon, cette ouvrière a saisi le tribunal des prud’hommes pour faire valoir ses droits. Dans son délibéré rendu le 5 mars 2015, le tribunal des prud’hommes a donné raison à la salariée et requalifie la démission en prise d’acte ayant effet d’un licenciement sans cause réelle et sérieuse. La société ONET est donc condamnée à verser à l’ouvrière une indemnité pour licenciement sans cause et réelle et sérieuse, une indemnité de licenciement et une indemnité de préavis, en plus de 100 euros au titre de l’article 700.

Lire la suite

Tataouine : Les établissements sanitaires en grève

Direct Info, 5 mars 2015 :

Toutes les institutions sanitaires, à l’exception des services d’urgence, relevant du gouvernorat de Tataouine ont décidé d’entamer une grève générale ce jeudi 5 mars 2015.

Cette grève vient en réponse à l’appel du syndicat de la santé publique, qui revendique l’application des rapports professionnels du 18 février, relatifs à des revendications qui concernent le secteur de la santé publique.

Les salariés de Canal Plus Réunion en grève

Zinfos 974, 5 mars 2015 :

80 salariés de Canal Plus Réunion sur un effectif total de 115 sont en grève ce jeudi. Leur revendication principale porte sur la prime d’intéressement que la direction souhaite renégocier.

« Depuis 20 ans, cet accord sur l’intéressement est basé sur le profit de l’entreprise. Les résultats financiers permettent d’évaluer cette prime. Pourquoi vouloir changer un système qui fonctionne bien en l’état? », interroge le délégué syndical CFE-CGC, Hervé Bidel.

Lire la suite