Archives quotidiennes : 18/03/2015

Attaque à Tunis : des milliers de Tunisiens dans la rue pour dire «non au terrorisme»

lesoir.be, 18/03/2015

Deux Tunisiens et 20 touristes ont été tués lors d’une attaque non revendiquée au musée du Bardo à Tunis.

Capture d’écran Twitter @RymKh

Capture d’écran Twitter @RymKh

Le Bardo à Tunis, le plus grand musée de Tunisie, a été victime d’une attaque non revendiquée menée par des hommes armés ce mercredi aux alentours de 14 heures. 22 personnes, dont 20 touristes ont été tuées. Parmi les victimes, des Polonais, Italiens, Allemands et Espagnols. Les deux assaillants ont été abattus.

Suite à l’attaque condamnée unanimement par la communauté internationale, des milliers de personnes se sont rassemblées spontanément dans la capitale tunisienne endeuillée. Pour rendre hommage aux victimes de l’attaque et dire « Non au terrorisme ! ». Lire la suite

Publicités

Nouvelle manifestation des intermittents du spectacle à Toulouse

france3-regions, 18/03/2015

La Coordination des Intermittents et Précaires a appelé  à un rassemblement devant le Théatre Daniel Sorano à Toulouse à 14h. Une trentaine de manifestant a ensuite tenté de pénétrer dans les locaux du Medef mais en a été empêché par la police.

intermitt

Les intermittents demandent l’abrogation  de l’accord du 22 mars 2014.
Selon un communiqué de la Coordination, « pour toute personne ouvrant des droits de misère, la nouvelle règle qui oblige d’aller jusqu’à l’épuisement de ses  droits afin de profiter de « droits rechargeables » est une calamité : c’est la peine de misère perpétuelle.
Nous sommes d’ailleurs aujourd’hui de plus en plus confronté-es à des situations dramatiques : perte des droits, contrôles de Pôle emploi, personnes bloquées au régime général et dont l’accès  à des régimes spécifiques (intermittence, intérim,..) est devenue mission impossible. » Lire la suite

Nouveau suicide à France 3 Lorraine

telesatellite.com, 17 Mars 2015

C’est le sixième suicide à France Télévisions depuis 2010 et le deuzième à France 3 Lorraine en deux ans.

4572269_3_8f63_la-facade-du-siege-de-france-televisions_e821e1bddf7c5c521e40cfe0b4a39145

Le collaborateur de cette antenne de France 3 a été retrouvé mort dans son véhicule.

Ce nouveau suicide au sein groupe audiovisuel public français soulève une vieille fois la question de la dégradation du climat psychologique des salariés de France Télévisions dont un rapport accablant remis en mai 2014 pointait déjà le mauvais état de santé physique et moral de nombreux collaborateurs de l’entreprise. Lire la suite

A Offranville, environ 95 % des salariés de Gévelot extrusion sont en grève

Paris Normandie, mercredi 18 mars 2015

Environ 95 % des 106 salariés de l’entreprise offranvillaise Gévelot extrusion ont répondu à l’appel des syndicats CGT et CFDT et sont en grève depuis lundi matin. Les ouvriers et un certain nombre de techniciens de la société spécialisée dans la fabrication de pièces pour l’industrie automobile dénoncent« le mépris » de sa direction : lors des négociations annuelles obligatoires (NAO), « on nous a proposé une augmentation… de 0 € », commence Michel Quesnel, délégué CGT.

A Offranville, environ 95 % des salariés de Gévelot extrusion sont en grève

Deux réunions ont déjà eu lieu au siège de l’entreprise à Laval et aucun accord n’a été trouvé entre les syndicats et la direction. Une troisième et dernière rencontre est prévue vendredi. « Lundi, nous avons demandé qu’elle soit avancée, pour débloquer la situation. Pour l’instant, nous n’avons pas de nouvelles», poursuit le représentant syndical. La grève a été reconduite jusqu’à ce mercredi matin. Les salariés se relayent jour et nuit depuis lundi 8 h.

Les syndicats réclament, « pour tous les employés de l’entreprise », une augmentation générale des salaires de 70 €, à laquelle s’ajouteraient 40 € en individuel ; une négociation pour un intéressement ; une prime d’ancienneté avancée de vingt à quinze ans.

Actuellement, les grévistes s’entretiennent régulièrement avec leurs homologues du site de Laval qui, hier après-midi, n’avaient pas encore appelé à cesser le travail.

Lire la suite

Draâ Ben Khedda Les travailleurs de la cotonnière en grève pour crier leur ras-le-bol

La dépêche de Kabylie, mercredi 18 mars 2015

Les travailleurs de la cotonnière (ex-COTITEX) de Draâ Ben Khedda, qui étaient à leur troisième jour de grève,hier, dénoncent les « injustices » dont ils se disent être victimes depuis plusieurs années.

 

Déjà, à notre arrivée sur les lieux hier, les agents de sécurité ont tenté de leur faire barrage pour qu’ils n’accèdent pas au portail principal afin de nous rencontrer et nous parler de leurs préoccupations de l’heure et du pourquoi de ce mouvement de grève.

Il a fallu un moment de prise de bec entre les ouvriers qui ont forcé le mur des agents de sécurité pour qu’ils parviennent, en force, vers l’entrée principale. Face à nous, ils ont voulu tous parler en même temps et il est difficile de les calmer et d’inviter ceux qui voulaient parler, l’un après l’autre.

D’emblée, ils dénoncent les « injustices flagrantes » et « les menaces qu’ils reçoivent du DG de l’unité ». « Nous sommes sept unités de ce genre de textile. Les travailleurs des six unités ont déjà reçu leur prime de rendement, pourquoi pas nous ? Sommes-nous des travailleurs au même titre que les autres ou non ? », nous avancent-ils, presque en même temps pour exprimer leur ras-le-bol mais aussi leur colère qui se lit sur les visages.

Lire la suite

Magotteaux : deux arrêts de travail en deux jours

Rtbf.be, mercredi 18 mars 2015

L’entreprise Magotteaux à Vaux-sous-Chèvremont vient de connaître deux arrêts de travail en deux jours. Les ouvriers craignent le licenciement d’un délégué syndical. Selon la direction, il ne s’agit que de rumeurs sans fondement. Mais elles ont suffi à alourdir le climat social, déjà très sombre.

Lundi, les ouvriers sont partis en grève, sur base de rumeurs à propos d’un C4 envoyé au président de la délégation syndicale FGTB. La direction a démenti, de façon catégorique. Elle a même annoncé un avis officiel, qui serait publié aux valves de l’entreprise. Et le travail a repris. Mais ce mardi, faute d’un document dûment affiché, les travailleurs se sont une deuxième fois croisés les bras, jusqu’à obtenir satisfaction.

L’épisode en dit long, sans doute, sur le climat, au sein des fonderies Magotteaux. Le dialogue social est particulièrement ardu, dans cette usine qui emploie encore trois cent vingt personnes, et qui fabrique des pièces de broyeurs et de concasseurs pour l’industrie lourde. Le regain de tension s’explique, peut-être par la négociation qui doit s’engager, cette semaine encore, pour fixer les modalités de la prime de résultat, pour l’année en cours, et plus globalement, sur la grille des salaires. A la suite d’une restructuration, voici cinq ans, le système des hausses barémiques n’a plus été appliqué. La question du pouvoir d’achat est donc particulièrement délicate.

 

Caen : Réunion publique avec Dashty Jamal, communiste kurde d’Irak

Situation et luttes au Kurdistan d’Irak face à Daesh et autres réactionnaires :

Réunion publique à Caen avec Dashty Jamal, communiste kurde d’Irak : Mercredi 25 mars, 20h, Université de Caen, amphi « Tocqueville »

dashty-caen

Le Kurdistan d’Irak a une longue histoire de luttes sociales, dont le soulèvement des conseils ouvriers en 1991 est l’épisode le plus glorieux. Aujourd’hui, une partie du territoire est occupée par Daesh, à cheval sur l’Irak et la Syrie. Des réfugiés fuient par dizaines de milliers, tandis que la résistance s’organise.

L’Initiative Communiste-Ouvrière organise une tournée de réunions publiques avec Dashty Jamal, militant du Parti Communiste-Ouvrier du Kurdistan et secrétaire de la Fédération Internationale des Réfugiés Irakiens. Il revient d’un séjour récent au Kurdistan d’Irak.

Lire la suite