Archives quotidiennes : 19/03/2015

Les salariés de «Tel and Com» en grève à Cahors

La Dépêche, 19 mars 2015 :

La société nordiste de téléphonie «Tel and Com», en grande difficulté financière, s’apprête à fermer les 130 boutiques situées sur l’ensemble du territoire, dont celle du boulevard Gambetta à Cahors.

La CGT a lancé une grève nationale, jusqu’à lundi. «De boutiques en boutiques, la solidarité s’est organisée. Nous nous associons au mouvement de grève», confiait hier Ludovic Labro, responsable du magasin, qui compte quatre salariés.

Publicités

Manifestation contre la BCE à Francfort

Le mercredi 18 mars, plusieurs milliers de personnes (6.000 selon la presse) ont manifesté à Francfort (Main) contre la Banque Centrale Européenne et les politiques d’austérité dans l’Union Européenne.

Quelques photos de la manifestation prises par des camarades du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran (PCOI) en exil en Allemagne :

ffm0ffm1

Lire la suite

Frontonas : Débrayage à l’usine Nicoll Raccords plastique

Le Dauphiné Libéré, 19 mars 2015 :

Les salariés de Nicoll Raccords plastique ont répondu présents à l’appel au débrayage de la CGT et de la CFDT, hier devant l’entreprise de Frontonas, de 12h30 à 14h30. Cette action fait suite à l’échec de la négociation obligatoire (NAO) qui a eu lieu le 5 mars.

« C’est une société qui fait des bénéfices et c’est pour cela qu’on demande une meilleure répartition des bénéfices », explique Nadine Vidollier, déléguée CGT. Suite à cette opération, une nouvelle réunion entre la direction et les syndicats aurait eu lieu hier au siège, à Cholet (Maine-et-Loire), mais n’aurait pas abouti, selon Christophe Gerard, délégué CFDT.

Entre 7.000 et 10.000 manifestants attendus à Bruxelles

Le Vif, 19 mars 2015 :

La « concentration de militants » organisée par les syndicats des services publics devrait réunir entre 7.000 et 10.000 personnes jeudi de 11h00 à 12h00, place de la Monnaie à Bruxelles, selon Michel Meyer, président de la CGSP fédérale.

« Nous nous attendons à une mobilisation semblable à celle de la semaine dernière », affirme M. Meyer à la veille de cette mobilisation syndicale. Quelque 7.500 personnes, selon la police, et 10.000 selon les syndicats, avaient répondu le 11 mars dernier à l’appel du front commun. Jeudi, sur le podium installé place de la Monnaie, des témoignages de militants syndicaux précéderont les discours des leaders de la CGSP (socialiste), de la FSCSP (chrétien) et du SLFP (libéral).

Lire la suite

Grenoble : Les salariés de Tél and Com en grève

Le Dauphiné Libéré, 19 mars 2015 :

La quinzaine de salariés des deux dernières boutiques Tél and Com de l’agglomération grenobloise est en grève depuis la semaine dernière, comme la grande majorité de leurs collègues dans toute la France.

« Des conditions de départ décentes »

Alors que la direction de l’entreprise a annoncé la fermeture, avant l’été, de ses 130 boutiques à travers le pays, les salariés réclament « des conditions de départ décentes », explique un syndicaliste.

Lire la suite

PSA Mulhouse : une flexibilité débridée

Communiqué CGT PSA Mulhouse, 18 mars 2015 :

Lors d’un CE extra cet après-midi, la direction a annoncé la mise au chômage partiel des salariés de la ligne C4/DS4 le vendredi 27 mars. Dans le même temps, elle confirme que les samedis 11 et 25 avril seront travaillés par ces mêmes salariés, ce qui fait suite à quatre samedis déjà travaillés en janvier et février.

En définitive de janvier à avril au système 1, la direction aura imposé 3 jours de chômage (les 5 et 6 janvier et le 27 mars) et 6 samedis en heures supplémentaires non payées. Lors de ces heures sup, seule une majoration légale de 25% soit environ 20€ est due, les 7 heures travaillées de chaque samedi servant à « éponger » l’activité partielle. Dit plus simplement : les salariés payent eux-mêmes le chômage partiel par des semaines de 6 jours de travail, chômage pour lequel PSA touche des aides de l’Etat (*).

Lire la suite

Besançon : Réunion publique avec Dashty Jamal, communiste kurde d’Irak

Situation et luttes au Kurdistan d’Irak face à Daesh et autres réactionnaires :

Réunion publique à Besançon avec Dashty Jamal, communiste kurde d’Irak : Jeudi 26 mars, 20 h, Centre Pierre Mendes France,3 rue Beauregard, Besançon.

dashtybesac

Le Kurdistan d’Irak a une longue histoire de luttes sociales, dont le soulèvement des conseils ouvriers en 1991 est l’épisode le plus glorieux. Aujourd’hui, une partie du territoire est occupée par Daesh, à cheval sur l’Irak et la Syrie. Des réfugiés fuient par dizaines de milliers, tandis que la résistance s’organise.

L’Initiative Communiste-Ouvrière organise une tournée de réunions publiques avec Dashty Jamal, militant du Parti Communiste-Ouvrier du Kurdistan et secrétaire de la Fédération Internationale des Réfugiés Irakiens. Il revient d’un séjour récent au Kurdistan d’Irak.

Lire la suite