Archives quotidiennes : 09/03/2015

Grève de cheminots mardi contre la réforme ferroviaire

L’obs, le lundi 9 mars 2015

Les cheminots de la SNCF sont appelés par la CGT, premier syndicat du groupe ferroviaire, à faire grève mardi afin de redire leur opposition à la réforme ferroviaire engagée depuis le 1er janvier.

Ce mouvement intervient alors que mardi le comité central d’entreprise doit être consulté sur la mise en œuvre de la réforme.

Contrairement à la grève d’une douzaine de jours menée en juin dernier à l’initiative de la CGT-Cheminots et SUD-rail, contre le projet de réforme, le mouvement n’est cette fois pas reconductible et seule la CGT a déposé un préavis.

Lire la suite

Publicités

La grève continue à Athis-Cars

Essonne Info, le lundi 9 mars 2015

Deuxième semaine de grève qui débute dans les bus de la société Athis-Cars. Les lignes sont fortement perturbées ce lundi 9 mars.

Le mouvement de grève sur les salaires continue chez les conducteurs de la société Athis-Cars du groupe Keolis . Les négociations n’ont pas permis d’aboutir entre la direction et les représentants du personnel, qui jugent insuffisantes les mesures proposées.

En fin de semaine dernière, la direction indiquait avoir « proposé un calendrier de trois réunions pour aborder les conditions de travail. La Direction a amélioré sa proposition de revalorisation salariale ».

Bus

Les salariés grévistes dénoncent ainsi les conditions de travail, devenues « très compliquées » et souhaitent revenir sur la revalorisation de leur salaire. « Cela faisait quelques temps déjà que nous faisions remonter nos revendications à la direction, note le représentant FO. Seulement, les différentes rencontres n’ont pas été fructueuses, d’où l’action entamée ce lundi ». « C’était le dernier recours que nous avions », assure un autre chauffeur de bus.

Lire la suite

Le siège du parti grec Syriza occupé par des anarchistes

7sur7, le lundi 9 mars 2015

Une cinquantaine d’anarchistes occupaient dimanche le siège du parti de gauche radicale au pouvoir, Syriza, en soutien à une grève de la faim de prisonniers qui protestent contre leurs conditions de vie dans les quartiers de haute sécurité, a constaté l’AFP.

Les anarchistes ont fait irruption dans les bureaux de Syriza, dans le centre d’Athènes, forçant les permanents du parti à quitter le bâtiment. « Je donnais dans mon bureau ma première interview officielle à une radio », a témoigné à l’AFP la nouvelle porte-parole du parti, Rania Svigou. « J’ai fermé la porte pour ne pas être dérangée. Puis j’ai entendu des coups et des cris », a décrit Mme Svigou. « J’ai fini l’interview, je suis sortie pour voir ce qui se passait, et ils nous ont dit de nous en aller », a-t-elle déclaré, assurant que les permanents du parti n’avaient pas souhaité appeler la police. Lire la suite

Grève des chauffeurs d’une entreprise de transport à Genk contre la baisse des salaires

7sur7, le lundi 9 mars 2015

Les conducteurs de poids lourds de l’entreprise de transport Stobart, située à Genk (province de Limbourg), ont débrayé lundi matin en signe de protestation contre l’annonce par la direction de son intention de réduire les salaires de 12%.

Lire la suite

Les salariés de la Seita au Havre obtiennent 1% d’augmentation des salaires

Normandinamik, le lundi 9 mars 2015
Les salariés de l’usine de tabac havraise de la Seita qui emploie une centaine de salariés ont obtenu jeudi soir une augmentation générale des salaires de 1% après une semaine d’actions.
Le syndicat CGT à l’origine du mouvement réclamait 1,5% et la direction se cantonnait initialement à 0,5%.
Cette augmentation s’appliquera sur l’ensemble de l’entreprise filiale du Britannique Imperial Tobacco et qui compte une autre usine à Riom (Puy-de-Dôme).
Récemment les salariés de l’usine voisine d’Eramet qui transforme le nickel avaient obtenu 1,5% d’augmentation après une semaine de grève.

Des travailleurs de la SGSIA exigent le départ du PDG

Le temps d’Algérie, le lundi 9 mars 2015

L’aéroport international d’Alger a connu hier une paralysie partielle de ses activités, suite à un arrêt inattendu des travailleurs de la Société de gestion des services et des infrastructures aéroportuaires d’Alger (SGSIA). Cette grève est, selon les protestataires, «illimitée jusqu’à obtenir gain de cause».

Les travailleurs grévistes revendiquent le départ de Tahar Allache, président-directeur général de la SGSIA depuis 2006. Sur place, on a constaté que plus de 300 employés étaient en mouvement de protestation et de grève. Selon cette brigade, la société compte 1300 employés dont la majorité est «maltraitée» et «insultée» par le PDG quotidiennement, nous affirme-t-on. A l’origine de cette grève observée spontanément par les travailleurs, le «manque de respect» aux travailleurs, notamment les femmes, affiché par le PDG.

Lire la suite